Accueil
Vers PDF IMPRIMER Mis en ligne le 18 Mars 2008
 
Union Syndicale CGT
des Services Publics Parisiens
logo Union Syndicale
 


ADJOINTS ADMINISTRATIFS

Reconnaissance et revalorisation des carrières !
 

 

Oui, notre corps d’adjoint administratif est l’un des moins bien reconnu, pourtant, sans le travail que nous effectuons, l’Administration ne tournerait pas. Nous avons une force à ne pas sous-estimer.

Au fil des ans, notre situation n’a cessé de se dégrader. Le corps a été délaissé par toutes les réformes successives, y compris par celle de l’année passée.

En effet, depuis la réforme de la catégorie C de 2007, le corps des adjoints administratifs est organisé en quatre grades, de l’échelle 3 à l’échelle 6 :

  • Grade adjoint administratif de 2e classe en échelle 3 (IB 281-388) est accessible sans concours, y ont été reclassés tous les ex-agents administratifs.

  • Grade adjoint administratif de 1er classe en échelle 4 (IB 287-409) est accessible par concours sans condition de diplôme ou au choix à raison d’environ 40 nominations en 2008 sur 160 promouvables (uniquement 25% des agents pouvant être nommés).

  • Grade adjoint administratif principal de 2e classe, en échelle 5 (IB 290-446) est accessible au choix à raison d’environ 140 nominations en 2008 sur plus de 700 promouvables (uniquement 19,6% des agents pouvant êtres nommés).

  • Grade adjoint administratif principal de 1er classe, en échelle 6 (IB 343-479) est accessible au choix à raison d’environ 65 nominations en 2008 sur près 400 promouvables (uniquement 17,5% des agents pouvant êtres nommés).

  • Débouché en B : vers le corps des secrétaires administratifs ou vers celui des secrétaires médicales et sociales (voir page 3)

 

Une réforme dangereuse.
 

  • Le risque est que, progressivement, comme c’est déjà le cas au CASVP, plus aucun concours ne soit organisé, que les adjoints administratifs ne soient plus que recrutés à l’échelle 3, entraînant ainsi une déqualification du corps et un recrutement au « choix » des administrations et du pouvoir politique. Le recrutement deviendrait clientéliste, adieu la garantie à tout citoyen de l’égalité d’accès à la Fonction Publique.

  • Par ailleurs, le recrutement à l’échelle 3 est aussi un moyen pour faire des économies sur le dos des agents.

 

Une réforme injuste
 

Le recrutement par concours est fait à l’échelle 4 sous prétexte qu’aucun diplôme n’est exigé pour le passer, alors qu’en réalité les lauréats ont, pour la plupart, une formation initiale au moins équivalente au bac.

Or, si seulement un diplôme de niveau V (BEPC, CAP, BEP…) avait été exigé pour avoir droit de concourir, les adjoints administratifs auraient pu accéder directement à l’échelle 5.

De plus, cette réforme ne prévoit même pas l’accès des adjoints à l’échelon spécial de l’échelle 6 (indice 499), accès accordé au personnel ouvrier.

 

Déroulement de carrière pour un petit nombre
 

De tous ces constats, il en résulte une fin de carrière difficilement accessible, du fait notamment, du nombre de nominations au grade supérieur très faible.

 

Egalité hommes-femmes ?
 

Cette situation découlerait-elle de ce que les adjoints administratifs soient un personnel à majorité féminine ?

Alors que partout les politiques disent souhaiter l’« égalité hommes-femmes », il y a un grand décalage entre les paroles et les actes

Et la dernière réforme de la catégorie C confirme que ce métier, à dominante féminine est délaissé.

Le régime indemnitaire des adjoints administratifs confirme aussi ces injustices : 255 € en moyenne par mois (bilan social 2006) ; c’est beaucoup moins que d’autres corps en catégorie C. 

 

 

La CGT propose
 

 

A la Mairie de Paris
 

  • Le recrutement direct à l’échelle 3 limité à la résorption de la précarité par la titularisation des agents non titulaires exerçant des fonctions d’adjoint administratif.

  • Un avancement de l’échelle 3 à l’échelle 6 linéaire, c’est-à-dire la nomination chaque année de tous les agents (100%) remplissant les conditions alors qu’actuellement l’avancement varie entre 13% de E 5 à E 6 et 36% de E4 à E5.

  • Entre temps, un avancement à l’ancienneté et non au choix, qui est tout à fait arbitraire, car, souvent, le choix ne rime même pas avec mérite.

  • Une durée dans l’échelon dans chacune de ces échelles fixée au minimum.

  • Une formation professionnelle de haut niveau sur le temps de travail maintenue, voire développée.

  • Des fiches de poste des adjoints précises, afin que les agents puissent postuler en toute connaissance de cause pour éviter les dérives d’une polyvalence des tâches.

  • Le respect des fiches de poste. Quand une fiche correspond plus à un poste de secrétaire administratif ou de secrétaire médicale et sociale le CTP doit demander la transformation de ce poste.
     

 

Avec les autres adjoints administratifs de la Fonction publique
 

  • Le classement en Echelle 5 des adjoints administratifs issus du concours. C’est la 1ère mesure urgente que nous réclamons au niveau national.

  • L’objectif est une vraie réforme de notre carrière pour que les adjoints administratifs, recrutés par concours, soient placés en catégorie B, ce qui correspond à la qualification et au niveau réel de recrutement.

  • Dans le même temps, les secrétaires administratifs seraient, eux, recrutés au niveau bac+2. Toute la filière administrative est à revoir, comme l’ensemble des grilles de la Fonction Publique pour tenir réellement compte des qualifications et des niveaux de recrutement.
     

 

Débouché en B
 

  • Vers le corps des secrétaires administratifs ou vers celui des secrétaires médicales et sociales. Voies d’accès :

    • concours externe pour les adjoints titulaires d’un baccalauréat ou d’un diplôme homologué au niveau IV comptant moins de  quatre ans de services publics au 1er janvier de l’année au titre de laquelle est organisé le concours.

    • concours interne pour les adjoints comptant au moins quatre ans de services publics.  

    • au choix pour les adjoints justifiant au moins 9 années de services publics, à hauteur de 40% des nominations effectuées par voie de concours ou de détachement.

  • Vers le corps des techniciens supérieurs
    Concours professionnel, ouvert, dans la proportion de 25% des emplois à pourvoir, aux fonctionnaires de la Commune et du Département de Paris de catégorie C. Les candidats doivent justifier d’au moins dix ans de services publics.

 

Rien ne se fera d’un coup de baguette magique,
tout dépendra de notre mobilisation.

Investissons dans l’action pour garantir notre avenir.
 


Assemblée Générale

Pour les adjoints administratifs de la DPE et de la DEVE

Lundi 7 avril 2008 de 12h à 14h

A la bourse du Travail, Salle Jean-Jaurès.
3 rue du Château d’Eau – métro République

----------------------------------

Pour les adjoints administratifs des autres directions

Mardi 15 avril 2008 de 12h à 14h

A la bourse du Travail – Salle Jean-Jaurès
3 rue du Château d’Eau – métro République
 

 

 
REAGIR SUR CE COMMUNIQUE NOUS CONTACTER
 
-  Mentions Légales  -     Haut de Page