Accueil
Vers PDF  IMPRIMER  Les Autres Documents Mis en ligne le 18 Juin 2009
 
Union Syndicale CGT
des Services Publics Parisiens
logo Union Syndicale
 


Déclaration de la CGT

à l’Assemblée Générale de l’ASPP

le JEUDI 18 JUIN 2009,

en matière d’aide à la restauration pour tous
 

 

Notre organisation syndicale tient à profiter de ce conseil d’administration pour rappeler sa préoccupation et son attachement à une restauration collective de qualité et à des conditions financières pour les personnels dans leur ensemble acceptable devant leurs difficultés financières bien connues de nos élus.

De la même manière, dans le cadre d’une équité pour tous, la CGT revendique une aide à la restauration pour l’ensemble des salariés parisiens.

Cette revendication est un tout indissociable en matière de restauration.

Le Maire de Paris lors d’une audience en date du 6 Mars 2009, s’était engagé à étudier la problématique posée sur l’octroi d’un chèque déjeuner ou d’une prestation sociale afin d’assurer l’égalité de traitement de tout son personnel.

Mme Bedague Hamilius, secrétaire général avait dans ce cadre récupéré la charge de ce dossier.
Notre organisation a pour sa part depuis de longues années eu de cesse de mentionner lors des CTP de direction les difficultés rencontrées par des organisations de service dues à l’éloignement des lieux de restauration.

Nous avons par ailleurs une démarche constante pour développer la fréquentation des restaurants gérés par l’ASPP, qui diminue malheureusement d’année en année ceci malgré l’apport important de salariés venant de l’extérieur par le biais de conventionnement approprié.

1 826 625 couverts servis en 2007 contre 1 766 304 en 2008, soit une diminution de 60 321 couverts.

Pour autant, la subvention de fonctionnement liée à la masse salariale elle-même en augmentation, impacte positivement cette dernière de 838 000 euros. Ce paradoxe nous interroge d’autant plus que cette subvention sert de moins en moins de monde, alors que les besoins d’aide en matière de restauration sont de plus en plus nombreux.

Nous revendiquons donc une revalorisation conséquente de la part employeur attribuée à chaque repas. C’est la raison pour laquelle nous avons demandé que soit étudié le principe de remise à plat des droits d’accès aux restaurants sur la base d’un meilleur lissage tenant compte des différences salariales dans la Fonction Publique et à la Ville de Paris.

C’est une mesure sociale indispensable à tenir au même titre que la fourniture d’un chèque repas aux agents ne pouvant se rendre aux restaurants collectifs.

De même, nous vous avons demandé lors de plusieurs conseils d’administrations de mettre en place un repas à caractère social identifiable dès l’accès aux restaurants prenant en compte une entrée, un plat, un fromage ou un dessert, un morceau de pain à un prix modéré.

Sensible à la bonne santé des agents, nous sommes convaincus que la mise en place de ces mesures aurait un impact ou un résultat positif sur le taux de fréquentation.

Le 15 Juin, la CGT appelait les agents à un arrêt de travail de 0 à 24 h 00 afin de satisfaire ces revendications.

L’ensemble des groupes MRC, PCF, VERTS, NOUVEAU CENTRE a répondu positivement en nous recevant.

 

Certains se sont engagés à déposer un vœu

lors du conseil municipal des 6 et 7 Juillet prochain.

 

Pour notre organisation syndicale l’octroi du chèque déjeuner n’est en rien opposable à un développement des prestations repas servis par l’ASPP et à l’augmentation de la part financée par l’employeur.


 
REAGIR SUR CE COMMUNIQUE NOUS CONTACTER
 
-  Mentions Légales  -     Haut de Page