Accueil
Vers PDF IMPRIMER Mis en ligne le 15 Mars 2008
 
Union Syndicale CGT
des Services Publics Parisiens
logo Union Syndicale
 


Adjoints Techniques de la Commune

Vos élus CAP

vous interpellent !
 

 

Vos élus C.A.P. vous interpellent ! Un nouveau Maire et donc une nouvelle équipe municipale vont  être élus par les parisiens.

Un Maire Adjoint, chargé des personnels va prendre ses fonctions. Souhaitons qu’il soit davantage à l’écoute. Ce sera l’occasion de relancer nos revendications et d’engager enfin un réel « dialogue social » avec notre employeur sur des points d’importance comme :

  • en matière de recrutements en échelle 3 (sans concours), nous revendiquons une véritable formation débouchant  sur des qualifications reconnues et une évolution de carrière sans blocage ;

  • le maintien des spécialités et des qualifications en échelle 4 et 5 ;

  • en matière d’avancement : nous demandons que chacun d’entre nous puisse valider l’évolution de ses compétences professionnelles dans le cadre de son déroulement de carrière (concours internes, validation des acquis) ;

  • en matière de nominations.

Dans le cadre de la réforme de catégorie C, nous avons été mis devant le fait accompli : la carrière au mérite !

Aujourd’hui, bon nombre de salariés ne s’y retrouvent  pas. L’évolution des ratios  promus promouvables  est loin d’être satisfaisante et bien en dessous de nos attentes.

En effet, il faut aujourd’hui 30 ans en moyenne pour accéder au grade d’avancement (ex principalat).

Vos élus ont affirmé à M. DAGNAUD leur refus d’individualiser les carrières en divisant les salariés ! Nous sommes toujours contre le choix et pour l’avancement mini dans l’échelon ainsi qu’un indice supérieur à 499.

Nous avons réussi à maintenir un recrutement par spécialité, nous avons par ailleurs œuvré à la création d’une filière magasin.

La possibilité de commencer en échelle 3 et de finir sa carrière en échelle 6 ne doit pas être un obstacle. La création de ce nouveau corps doit y répondre !

 

Dans le cadre des C.A.P. de discipline, le mépris des présidents de séance, envers les élus C.A.P. et enfin l’intervention du Secrétaire Général de l’Hôtel de Ville annulant d’autorité la décision  d’un conseil de discipline (ce qui a poussé un Adjoint au Maire à démissionner de la présidence de cette C.A.P.), montre la dureté des conditions dans lesquelles nous avons siégé.

Malgré cela, nous avons toujours respecté le mandat pour lequel vous nous avez élus.

Dans le cadre de la réforme : le déroulement de ces commissions s’est amélioré même si l’aspect médical reste délicat et si le service de médecine statutaire ne fonctionne toujours pas de manière « idéale ».

Nous rappelons que notre catégorie professionnelle est l’une des plus exposée aux accidents du travail et que les maladies professionnelles sont en augmentation importante. De nouvelles pathologies  « amiante-légionellose…» sont maintenant reconnues.

Le reclassement ou l’aménagement de poste ne doit en aucun cas générer une perte financière ou une discrimination sur l’évolution de carrière. Les directions par leur D.R.H. doivent favoriser le reclassement en interne des salariés concernés.

Dans le cadre de notre représentativité d’élus, nous condamnons l’attitude de certaines organisations syndicales qui ont tendance malgré leurs interventions à voter systématiquement avec l’administration.

La C.G.T. par la voix de ses élus se prononce pour le principe de l’accord majoritaire et de ce fait réaffirme sa position de première organisation syndicale du personnel ouvrier.

 


NOUS T’INVITONS à VENIR DEBATTRE

de tous ces points lors de l’ASSEMBLEE GENERALE

qui se tiendra le JEUDI 27 mars 2008

à la BOURSE du TRAVAIL de 9  h 00 à 12 h 00
3 rue du Château d’Eau - Paris 10ème
Salle : Grande CROIZAT – Métro : République

à laquelle nous vous invitons à venir nombreux
de tous les corps du personnel ouvrier.
 

(Cette assemblée est autorisée par l’administration).

 

 
REAGIR SUR CE COMMUNIQUE NOUS CONTACTER
 
-  Mentions Légales  -     Haut de Page