Accueil
Vers PDF IMPRIMER Mis en ligne le 1 Mars 2008
 
Union Syndicale CGT
des Services Publics Parisiens
logo Union Syndicale
 

Après les négociations salariales avec le ministre de la fonction publique, aucun syndicat n’a signé le protocole d’accord sur les
augmentations d’indices et de salaires proposés.  

 


Le 27 mars: Assemblée Générale des personnels,

le 29 mars: Action pour les retraites et les salaires

L’urgence : augmenter les salaires !
 

 


Le 18 FEVRIER 2008, se sont tenues les négociations salariales pour la Fonction Publique. Le gouvernement n’entend accorder que :

 + 0.5% d’augmentation du point d’indice au 1 er mars 2008 et + 0.3% au 1 er Octobre 2008,

 Soit 0.49% sur l’année 2008 !!!

 

A l’appel des fédérations de fonctionnaires beaucoup de salariés ont, par leur participation à de puissantes journées d’action  les 28 octobre, 20 novembre 2007 et 24 janvier dernier, manifestés leurs volontés de voir pris en compte enfin, les questions de salaires et d’emplois.
Face au mécontentement grandissant, le ministre de la fonction publique n’aura répondu que par des effets de manches et d’annonces  provocatrices bien en dessous des moyens nécessaires pour calmer le malaise grandissant des fonctionnaires.

Le pouvoir d’achat est en chute libre. L’inflation sur les 12 derniers mois 2008 est de 2,8%. L’augmentation des salaires proposée de 0.49 % sur l’année 2008.
La perte de pouvoir d’achat sera donc d’environs de 2,3% pour 2008 !!!

C’est un camouflet pour les agents

 

Alors que la question reste dominante et la préoccupation essentielle des salariés le gouvernement n’y apporte aucune réponse satisfaisante. Dans le même temps où la perte de pouvoir d’achat est chiffrée à  7% depuis 2000, que le chiffre annoncé concernant l’augmentation 2008 des grands patron du CAC 40 est de plus de 30% , la colère est grande.

Au cœur des désaccords salariaux, on retrouve les questions liées à la majoration des heures supplémentaires, le rachat prévu des congés, RTT et CET, qui ne feraient que creuser les inégalités entre les salariés sans apporter de réponses aux problèmes d’emploi et du pouvoir d’achat.

 

La CGT a rejeté les 5 volets et leurs annexes et  n’a pas signé le protocole d’accords.

Le ministre avait prévenu, que si les organisations syndicales ne paraphaient pas l’une des deux annexes du volets indemnités et carrières, il appliquerait dés lors unilatéralement les décisions qui lui conviennent.

 

Cet ultimatum était une nouvelle provocation !

 

« Signez ou je reviens sur vos avancées, comme le malheureux +0.3% d’augmentation d’indice accordé pour octobre  prochain ».

Le ministre peut être rassuré, les syndicats  CFDT, CGC, UNSA, CFTC et FHF, ont signé la première annexe du relevé de conclusion portant sur les carrières.

 

Le projet d’accord comportait 5 relevés de conclusion et 2 annexes :

 

  1. La méthode :

    Dans le cadre de l’élaboration du prochain budget pluriannuel les négociations salariales porteront sur la période de 2009 à 2011. Le calendrier est fixé. Ont voté pour (CFDT, CFTC, UNSA, CGC, FHF représentant 36,2% des agents).


  2. Le dispositif de garantie individuelle du pouvoir d’achat :

    Cette garantie, versée sous forme de prime applicable aux titulaires sur la durée de la législature, sera prise en compte dans le cadre du régime additionnel de retraite de la Fonction Publique. Ont voté pour (CFDT, CFTC, CGC représentant 23,2% des agents).

    La première mise en œuvre au titre de la période 2003-2007, sera réalisée en 2008 par le versement de la prime au second semestre 2008.

    Pour la catégorie C, 1 à 4 points d’indices différenciés seront versés au 1 er octobre 2008.

     La garantie s’applique automatiquement pour les agents en sommet de corps et de grades depuis 4 ans en 2009 et 2010.


  3. La politique de carrière et indemnitaire :

    La première annexe : Concernant les carrières vise à mieux reconnaître la valeur professionnelle, le mérite et la performance et à assurer l’attractivité des carrières dans la durée. Ont voté pour (CFDT, CFTC, CGC, UNSA, FHF représentant  36,2% des agents).

    La seconde annexe : La revalorisation du point d’indice de 0.8% en 2008 (0.5% au 1 er Mars 2008 et de 0.3% en octobre 2008). Aucun syndicat n’a paraphé le texte.


  4. Le Compte Epargne Temps et les jours RTT :

    Le gouvernement ouvre la porte des différentes options d’utilisation des jours (CET). Ont voté pour (CFTC, UNSA représentant 14,8% des agents).


  5. La politique sociale :

    Ce volet porte essentiellement sur l’aide au logement des fonctionnaires et l’augmentation de l’aide à l’installation personnalisée. Ont voté pour (CFDT, CFTC, CGC, UNSA, FHF, FO représentant 53,3% des agents). 

 

La CGT dénonce les effets pervers qui se cachent derrière certaines mesures. L’essentiel se résume à décliner le« Travailler plus pour gagner plus » si cher au Président de la République Nicolas Sarkozy.

De plus, le gouvernement entend pour accompagner ces mesures sabrer dans les effectifs des fonctionnaires en ne remplaçant qu’un fonctionnaire sur deux partant en retraite.

Le pire est atteint quand on sait que les organisations syndicales minoritaires signataires ont obtenu du ministre d’écarter du suivi de ces accords les syndicats non signataires !!!

La CGT entend prendre son temps pour débattre avec les salariés de toutes ces dispositions et décider des suites à donner.

La CGT n’est pas hostile à un cadre de négociation pluriannuel mais elle exige des négociations salariales annuelles.

La CGT conteste la notion même d’intéressement et s’oppose au troc des salaires contre emplois.

La politique sociale doit être traitée en dehors des négociations salariales.

Afin d’en débattre et de décider des initiatives appropriées à engager, la CGT des services publics parisiens vous invite à deux assemblées générales qui se tiendront le jeudi 27 Mars sur les heures d’informations syndicales.

 


LA CGT PROPOSE DE LUTTER PLUS POUR GAGNER PLUS

Ensemble décidons des luttes à mener

ASSEMBLEE GENERALE DES PERSONNELS

JEUDI 27 MARS

En matinée de 9H00 à 12H00 et l’après midi de 14H00 à 17H00
A la Bourse du Travail – 3 rue du Château d’Eau 75010 – PARIS
Salle : Grande Croizat
 

Les autorisations d’absences se feront dans le cadre des heures d’informations du personnel

 

 
REAGIR SUR CE COMMUNIQUE NOUS CONTACTER
 
-  Mentions Légales  -     Haut de Page