Accueil
Vers PDF  IMPRIMER  Les Autres Documents Mis en ligne le 5 Février 2009
 
Union Syndicale CGT
des Services Publics Parisiens
logo Union Syndicale
 


APRES LE SUCCES

DE LA JOURNEE D’ACTION

DU 29 JANVIER 2009
 

 

La mobilisation du 29 janvier 2009 a connu un succès incontestable dans toute la France. Des millions de salariés du privé et du public, parmi lesquels de nombreux jeunes, des demandeurs d’emplois, des retraités ont manifesté, fait grève, soutenu le mouvement.

L’ampleur de ces manifestations confirme leurs inquiétudes et leur exaspération face aux injustices sociales. Ils exigent d’autres réponses à une crise dont ils ne sont pas responsables.

Il est urgent que le Gouvernement d’une part, le patronat et les employeurs d’autre part, assument leurs responsabilités et répondent aux demandes formulées dans la déclaration intersyndicale du 5 janvier 2009 et reçoivent les organisations syndicales.

Face à l’absence de négociation, elles engagent tous les salariés à se tenir prêt à réagir aux propos du chef de l’état, que celui-ci tiendra Jeudi 5 février 2009, sur les ondes Nationales. L’enjeu est clair, il faut relancer immédiatement le pouvoir d’achat, par un coup de pouce aux salaires et aux minimas sociaux. Après avoir servi les banques et les assurances, il faut rapidement augmenter le pouvoir d’achat. Une autre répartition des richesses est possible, les salariés ne doivent pas supporter la crise.

Sans attendre, les organisations syndicales décident de maintenir leurs rencontres afin de prendre toutes les décisions et initiatives, notamment en matière d’actions et de mobilisations.

Elles appellent les salariés et leurs organisations à rester mobilisés et à s’appuyer sur la force de la journée du 29 janvier pour obtenir partout des négociations sur leurs revendications. Elles se réuniront le 9 février 2009 pour en apprécier la portée et en tirer les conséquences.

 


195 MANIFESTATIONS,

2,5 Millions de participants
 

 

Près de 20 % des personnels de la ville et du département de Paris étaient en grève le 29 Janvier 2009, dont 40 % à la DPE, 23 % à la DASES, 21% à la DAC, 18 % à la DFPE, du jamais vu à l’occasion d’un mouvement général depuis 15 ans.

 

LE MAIRE DE PARIS DOIT AUSSI

APPORTER DES REPONSES CLAIRES A SES PERSONNELS

 

Le personnel le dit partout très fort, trop c’est trop ! « On demande toujours plus, avec toujours moins de moyens ».

Que ce soit en matière de salaire, d’emploi, de conditions de travail, de retraite, de maintien du service public partout menacé, le Maire de Paris doit recevoir et apporter lui aussi des réponses concrètes aux organisations syndicales.

 

 

Alors qu’un préavis a été déposé le 20 janvier,

celui-ci ne s’est engagé à recevoir la CGT que

le 6 mars prochain à 11 h 00 !

 

Pour autant et sans attendre ce qui pourrait se décider Nationalement,
préparons nous à nous faire entendre haut et fort le 6 Mars prochain.

 


 


Tous ensemble, unis et rassemblés,

ils doivent nous entendre sinon

ça va péter !
 

 

Les 5 priorités des salariés de la Ville de Paris

  1. Augmentation du point d’indice, pour porter le salaire minimum de la Fonction Publique à 1500 € net.

  2. Passage des ratios, promus/promouvables à 100% pour tous.

  3. Respect des accords concernant la réduction du temps de travail.

  4. Evolution significative du régime indemnitaire et de sa transparence.

  5. Passage de l’APS annuelle de 200 à 500 €.

 

La CGT première organisations syndicale en France et à Paris,

agit pour la défense et le développement du service public,

l’augmentation des salaires, la résorption de la précarité,

de nouvelles garanties statutaires,

des conditions de travail décentes respectueuses

des salarié(e)s et de leur santé,

l’égalité professionnelle et salariale entre les femmes et les hommes,

les retraites,

 

Rejoignez-la

 

 
REAGIR SUR CE COMMUNIQUE NOUS CONTACTER
 
-  Mentions Légales  -     Haut de Page