Accueil
Vers PDF  IMPRIMER  Les Autres Documents Mis en ligne le 5 Decembre 2008
 
Union Syndicale CGT
des Services Publics Parisiens
logo Union Syndicale
 


Première Analyse des résultats

des Elections Prud’homales 2008
 

 

Personne ne peut se réjouir des résultats du scrutin, sauf peut être, la CGT.

 

Avec une participation de 25,5% dans le collège "salariés", c'est une abstention de 74,5% qu’a connu les prud'homales mercredi. La participation était de 36.8% en 1979, lors des premières élections de ce type, elle était tombée à 32,7% en 2002, atteint ainsi son plus bas niveau en 30 ans.

 

La CGT, en première position progresse avec 1,6 point, à 33,8%.

 

Derrière, la CFDT (22,1%) est en baisse de trois points, FO (15,9%) en recul de 2,3 points, et la CFTC (8,9%) perd 0,7 point. La CFE-CGC (8,2%) progresse de 1,2 point parmi l'ensemble des salariés, et ravit à la CFDT la première place chez les cadres avec 27,9% des voix dans la section "encadrement".

L'Unsa (syndicats autonomes), en cours de rapprochement avec la CFE-CGC, gagne 1,2 point, à 6,2%, tandis que l'Union syndicale Solidaires, qui comprend les syndicats Sud, fait plus que doubler son score, passant de 1,5% à 3,8%. Les listes diverses représentent 1%.

La CFDT, qui peu de temps après les élections de 2002, avait connu une désaffection d'une partie de ses militants en raison de son soutien à la réforme des retraites de 2003 apparaît comme une perdante du scrutin.

Du coté des patrons, à l'inverse des salariés, la participation est en hausse : à 31,25%, contre 26,6% en 2002. Les listes d'union - Medef, CGPME, FNSEA (agriculteurs), UPA (artisans), UNAPL (professions libérales) - reculent de près de 8 points tout en restant largement majoritaires à 72,1%, devant les employeurs de l'économie sociale, qui progressent de 7,7 points à 19%, et les listes diverses (8,9%).

Les leaders syndicaux ont déploré l'abstention, l'attribuant en partie à un défaut de communication gouvernementale, et au fait que l'élection ne se déroule pas dans l'entreprise.

Bernard Thibault ( CGT ) s'est félicité de la progression de son organisation qui marque un "inversement de tendance" par rapport à la baisse qu'enregistrait la CGT depuis 1979. Mais il a regretté les "nombreuses anomalies" dans le vote qui expliquent selon lui la faible participation.

De leur côté, la CFE-CGC et l'Unsa ont vu dans le résultat un encouragement à leur rapprochement.

 


 

Progrès en voix, en pourcentage et en sièges de la Cgt

 

La Cgt progresse en voix et en pourcentage aux élections prud’homales du 3 décembre 2008. Sur 90 % des votants la Cgt recueille plus de 1,7 million de voix.

C’est un message clair des salariés en direction des pouvoirs publics et du patronat pour que leurs droits soient respectés et leur situation améliorée, dans un moment où tout est fait pour leur faire payer la crise.

C’est la première fois depuis 30 ans que la Cgt enregistre un tel progrès qui se traduit dans toutes les sections et dans la quasi-totalité des départements. Avec 34,4 % des voix, la Cgt atteint son meilleur score depuis 20 ans dans des élections prud’homales.

C’est d’autant plus significatif que la participation au scrutin connaît une nouvelle baisse, dont la responsabilité incombe très largement à des conditions particulièrement déplorables d’organisation du scrutin.

La Cgt n’accepte pas la désinvolture avec laquelle cette élection, unique en son genre, a été organisée, pas plus que l’absence d’espace d’expression dans les médias, témoignant d’une crainte du résultat que pourrait donner une forte mobilisation des électrices et électeurs.

Le vote électronique expérimental à Paris est loin d’avoir rempli les conditions de fiabilité et de sécurité qu’on est en droit d’exiger dans une consultation démocratique.

Ce résultat place la Cgt très largement en tête de toutes les organisations syndicales. Cela lui confère des responsabilités importantes pour construire une démarche syndicale soucieuse du rassemblement et de l’unité d’action.

A l’appui de ce résultat, gagné par un intense travail de tous ses syndiqués, la Cgt entend plus que jamais aller à la rencontre des salariés et construire avec eux et avec elles le syndicalisme conquérant, offensif, rassembleur et démocratique qu’ils viennent d’encourager.

Les personnels de la Ville et du Département de Paris ont lors du premier tour des élections des CAP et CCP les 13 et 14 Novembre 2008 largement exprimé leur volonté d’agir et de voir bouger les choses en votant CGT. Le résultat que réalisera la CGT au second tour les 8 et 9 Janvier 2009 doit être à la hauteur des luttes et des enjeux revendicatifs.

 


ENSEMBLE ET RASSEMBLE

FAISONS DU VOTE CGT UN

GRAND MOMENT DE LUTTE
 

 

 


Cette fois ci, c'est décidé

Les 8 et 9 Janvier 2009

je vote CGT
 

CAP CCP CGT 2009
 
 
REAGIR SUR CE COMMUNIQUE NOUS CONTACTER
 
-  Mentions Légales  -     Haut de Page