Accueil
Vers PDF  IMPRIMER  Les Autres Documents Mis en ligne le 24 Septembre 2008
 
Union Syndicale CGT
des Services Publics Parisiens
logo Union Syndicale
 


Pouvoir d’achat des fonctionnaires en chute libre !

L’heure est à l’action

TOUS EN GREVE LE MARDI 7 OCTOBRE

Rendez-vous à 10 h 00 devant l’Hôtel de Ville
 

 

Depuis janvier 2000, le pouvoir d’achat de la valeur du point d’indice, servant au calcul de la rémunération a chuté de plus de 9,10 % par rapport à l’indice des prix Insee. Aujourd’hui, le salaire minimum de la fonction publique court après le SMIC, alors que les prix de consommation courante explosent.

Les politiques des gouvernements successifs en matière de rémunération ont conduit à un tassement de l’ensemble des grilles de rémunération.

En 1986, un agent de catégorie C au premier échelon démarrait sa carrière 15 % au-dessus du SMIC. Aujourd’hui, sa rémunération est équivalente au SMIC.

Cette dégradation se confirme pour l’ensemble des catégories : un agent de catégorie B au premier échelon du 1er grade percevait en 1985 une rémunération supérieure à 23 % du SMIC, aujourd’hui elle n’est plus que de 2,75 % ; un cadre A percevait en 1985, au premier échelon, une rémunération de plus de  63 % par rapport  au  SMIC, aujourd’hui elle n’est plus que de 20 %.

 

C’est inacceptable !

 

En réponse à la demande d’augmentation du pouvoir d’achat, le gouvernement met en avant toute une série de mesures inefficaces et qui ne concerneront qu’une petite minorité de salariés (voir encadré).

 

« Garantie Individuelle de Pouvoir d’Achat »

« Défiscalisation des Heures Supplémentaires »

Des mesures injustes et inégalitaires !

 

La GIPA (Garantie Individuelle de Pouvoir d’Achat) : Par cette mesure, le gouvernement reconnaît implicitement la perte de pouvoir d’achat des fonctionnaires, par le biais du versement d’une indemnité en une seule fois (mise en application dès la rentrée de septembre), pour la période du 31 décembre 2003 au 31 décembre 2007.

L’outil de calcul, disponible sur le site Internet : http://www.spterritoriaux.cgt.fr, vous permettra de savoir si vous faites partie des heureux gagnants !

Munissez-vous de votre indice majoré au 31 décembre 2003 ainsi que de celui détenu au 31 décembre 2007, et bonne chance…

Rachat des jours RTT : Cela n’offre simplement qu’une forme d’autofinan-cement aux agents, matéria-lisée par le rachat de leurs jours de repos.

Or, cette mesure ne pourra répondre que ponctuellement à un besoin financier, mais après épuisement des jours rachetés, retour à la case départ !

Défiscalisation des heures supplémentaires : D’une part, le paiement des heures supplémentaires ne profitera qu’à une infime partie des agents, et d’autre part, cette mesure induit une individua-lisation  des salaires. La mort annoncée des 35 heures est donc en marche, car c’est encore un acquis que le gouvernement veut enlever aux agents.

 

Par ces artifices, le gouvernement ose prétendre

que le pouvoir d’achat des fonctionnaires augmente !

De qui se moque-t-on ?

 

Pour la CGT,
l’augmentation des salaires,
des rémunérations des pensions, retraites
et minima sociaux est nécessaire et possible

 

Alors que le gouvernement dit ne pas avoir les moyens d’augmenter les fonctionnaires, il fait cadeau au patronat en 2006 de 23,7 milliards d’€uros d’exonération de cotisations sociales et remet le couvert en 2007 avec le fameux paquet fiscal, soit 15 milliards d’€uros qui profitent encore et toujours aux quelques 20 % des foyers les plus riches.

Vous en voulez encore ? 100 millions d’€uros ont été dégagés pour tripler le budget de l’Elysée et plus que doubler le salaire du Chef de l’Etat.

 

STOP, ça suffit !

 

L’argent existe,C’est pourquoi la CGT propose
 

  • Un salaire minimum à 1 500 €uros, avec une cohérence d’application à tous les niveaux de la grille indiciaire ;

  • L’augmentation du point d’indice ;

  • L’intégration des primes dans le salaire ;

  • Une véritable refonte de la grille indiciaire, la reconnaissance des qualifications.

 

CARBURANTS : La FACTURE S’ALOURDIT !

 

La CGT propose :

  • La mise en place d’une aide immédiate et directe, inscrite sur la feuille de paie permettant la prise en compte de la réalité des frais de transport domicile/travail.

  • Un ajustement immédiat des indemnités destinées aux agents (secteur public/état) utilisant profes-sionnellement leur véhicule et remboursées forfaitairement au km parcouru.

 


Pour la CGT, le compte n’ y est pas !

La CGT appelle les salariés à se mobiliser

le 7 octobre 2008

à l’occasion de la journée mondiale sur le travail décent
 

 

 

 


Vous avez la parole !

Les 13 et 14 Novembre 2008

Faites parler les urnes !

votez CGT
 

CAP CCP CGT 2008
 
 
 
REAGIR SUR CE COMMUNIQUE NOUS CONTACTER
 
-  Mentions Légales  -     Haut de Page