Accueil
Vers PDF  IMPRIMER  Les Autres Documents  Accueil Mis en ligne le 30 Septembre 2013
 
Union Syndicale CGT
des Services Publics Parisiens
logo Union Syndicale
 


EMPLOIS - SALAIRES - RETRAITES :

Ensemble prenons notre avenir en main !
 

 

La retraite, elle est liée à l’emploi et au salaire puisque son financement se fait à travers les cotisations versées par les salariés et les employeurs.

 

Rappel :

Les richesses produites par le travail sont partagées par trois :

  • Réinvestissement dans l’entreprise.

  • Salaire versé aux employés et cotisation au système protection sociale.

  • Gains partagés entre les actionnaires.

 

Une seule part augmente sans arrêt ! Celle des actionnaires. C’est le coût du capital qu’il faut réduire.

Plus d’emplois, c’est plus de salariés qui cotisent.

Plus de salaire, c’est plus de cotisations qui entrent.

Dans la fonction publique, la pension de retraite est calculée sur les 6 derniers mois, c'est-à-dire les meilleurs salaires puisque nous avons une carrière progressive.

Le gouvernement a renoncé pour l’instant à changer ce système pour l’aligner sur le privé, mais attention il continue à y réfléchir dans le cadre d’une réforme du service public.

La pension moyenne d’un fonctionnaire de catégorie C est de 911 € actuellement.

 

Une meilleure pension, c’est un meilleur salaire au moment du départ.

C’est pourquoi la CGT travaille en permanence sur un meilleur déroulement de carrière :

  • Carrière linéaire sans ratios entonnoirs.

  • Indice terminal plus important.

  • Augmentation du point d’indice gelé depuis 2010.

Si la valeur du point d’indice dépend du gouvernement, le maire de Paris a le pouvoir d’améliorer tous les autres aspects de notre carrière !

 

Il en a le pouvoir et la ville de Paris en a les moyens !

Le 9 septembre 2013, la CGT avait organisé une réunion d’information pour l’ensemble des salariés de la filière ouvrière afin de débattre de nos revendications.

Pour défendre notre pouvoir d’achat il faut agir :

Au niveau national :

Augmenter le point d’indice, revoir les grilles indiciaires, consolider notre système de retraites (et pas le mettre en péril comme s’apprête à faire le gouvernement) et augmenter les pensions…

Au niveau municipal :

Améliorer notre déroulement de carrière avec le ratio à 100 %, en facilitant le passage de catégorie C en catégorie B, en attribuant une prime de fin d’année équivalente à un 13ème mois…

Le système des ratios limite le nombre de promus chaque année !

 

La CGT revendique : La carrière linéaire pour tous, les rations à 100 % pour tous.Si cet agent fait toute sa carrière en échelle 3, il arrive après 22 ans à 1 643,75 euros et plafonne à ce salaire pendant les 20 années restantes avant la retraite (42 ans de cotisation).

Avec la carrière linéaire (ratio à 100%), cet agent passe régulièrement au grade supérieur. Après 22 ans il est à l’échelle 6 et gagne 1 926,20 euros (soit 282,45 euros de plus) puis plafonne au dernier échelon de l’échelle 6 à 1 991,03 euros en fin de carrière (347,28 euros de plus par mois).

Pas de promotion ou trop peu, c’est du salaire en moins !

 

Passage de catégorie C en catégorie B :

Un emploi en catégorie C a des fonctions d’exécutant.

Un emploi en catégorie B a des fonctions d’encadrement ou de technicité spécifique.

Or, aujourd’hui, de plus en plus, la mairie impose à des emplois de catégorie C d’être « faisant fonction » de catégorie B.

Mais, les règles sont toujours : un emploi de catégorie C exécute, un emploi de catégorie B encadre ou a une spécificité technique.

C’est pourquoi la CGT a revendiqué, lutté et obtenu le passage en catégorie B de certains personnel en 2011/2012 : Les CSEG (Chef de Secteur d’entretien général), certains ATP fonctionnels, les chefs fossoyeurs, les animateurs de prévention par exemple.

Mais la lutte doit continuer

La CGT revendique le passage en B de tous les personnels remplissant des tâches de catégorie B et qui sont toujours en catégorie C.

 

Un 13ème mois !

La CGT revendique une prime de fin d’année équivalente à un 13ème mois (le 13ème mois n’est pas statutaire). La ville de Paris a les moyens, le maire a le pouvoir.

Beaucoup d’autres collectivités ont mis en place une prime de fin d’année correspondant à un 13ème mois, or c’est à Paris que la vie est la plus chère. De plus, Paris qui est le commune la plus riche peut sans problèmes attribuer cette prime à ses agents. C’est une question de choix politique !

La CGT continue de revendiquer un 13ème mois pour tous.

Améliorer notre pouvoir d’achat c’est aussi prendre en charge les cotisations mutuelle, mieux rembourser les transports, proposer des logements investir plus pour les œuvres sociales….

 


Ensemble

prenons notre avenir en main !
 

 

 
REAGIR SUR CE COMMUNIQUE NOUS CONTACTER
 
-  Mentions Légales  -     Haut de Page