Accueil
Vers PDF  IMPRIMER  Les Autres Documents  Accueil Mis en ligne le 15 Juillet 2013
 
Union Syndicale CGT
des Services Publics Parisiens
logo Union Syndicale
 


Professeurs des Cours Municipaux pour Adultes

Déclaration CGT

au CTP central du 4 juillet 2013
 


Sur le site Internet des Cours Municipaux pour Adultes (CMA), on trouve un certain nombre d’informations :

« Les CMA ce sont 30 000 auditeurs et leurs 850 enseignants dans l’ensemble des arrondissements.

La Ville de Paris renforce chaque année son dispositif d’accueil des candidats aux Cours Municipaux d’Adultes.

Les Cours Municipaux d’Adultes de la Ville de Paris sont ouverts aux personnes d’au moins 18 ans, dans la limite des places disponibles. Pour certaines formations, la demande étant très supérieure aux possibilités d’accueil, il ne peut être donné satisfaction à tout le monde.

La priorité est accordée aux Parisiens. »

 

Les CMA dispensent des cours dans les domaines suivants :

  • Enseignement général,

  • Langue Française,

  • Langues étrangères,

  • Bureautique et Internet,

  • Métiers de l’Informatique,

  • Accompagnement Professionnel,

  • Validation des Acquis de l’Expérience,

  • Entreprise,

  • Techniques Industrielles,

  • Artisanat et Métiers d’Art,

  • Arts appliqués et Communication,

  • Environnement,

  • Sanitaire et Social.

 

Le bilan social 2012 indique pour les agents non titulaires :

Statut 2012 2011 Evolution %
Professeurs des cours municipaux pour adultes 26 26 0 %

 

Les enseignants (850) sont pour la plupart des vacataires, certains depuis 34 ans.

Plusieurs dizaines d’entre eux ont alerté l’Administration concernant leur statut, et ont demandé au Maire de Paris leur requalification en contrat de droit public à durée indéterminée début juin 2013.

Ces besoins sont des besoins permanents et ont donc vocations à être pérennisés.

L’abus de vacataires a des conséquences directes sur la vie de ces agents.
Ils ne peuvent pas engager de crédits pour acquérir une voiture ou un logement, ils sont toujours dans l’anxiété de ne pas être renouvelés à chaque fin d’année scolaire, et subissent également une grande précarité du fait du décalage de paiement entre la paie fin juillet du mois de juin et la paie fin octobre du mois de septembre, soit trois mois sans paie.

La CGT demande donc que leur situation soit régularisée dans les meilleurs délais afin que tous ces enseignants puissent reprendre les cours à la rentrée en tant qu’agents non titulaires en accord avec la loi du 12 mars 2012, et aient le même statut que les 26 professeurs agents non titulaires des CMA.

 
REAGIR SUR CE COMMUNIQUE NOUS CONTACTER
 
-  Mentions Légales  -     Haut de Page