Accueil
Vers PDF  IMPRIMER  Les Autres Documents  Accueil Mis en ligne le 12 Juillet 2013
 
Union Syndicale CGT
des Services Publics Parisiens
logo Union Syndicale
 


LA FORMATION !

Déclaration CGT

au CTP central du 4 juillet 2013
 

 

Madame la Présidente,

Pour la CGT, la formation professionnelle doit devenir un droit opposable, assortie de sanctions financières en cas de 2 refus consécutifs de l’employeur. (manne financière versée au GRETA ou à l’AFPA, ou au CNFPT).

Dans tous les cas la formation doit s’effectuer sur le temps de travail.

La CGT revendique que 10 % des heures travaillées soient consacrées à la formation.

Cela correspond environ à un mois de formation chaque année ou à une année de formation tous les dix ans.

C’est un objectif ambitieux mais indispensable si on veut un service public citoyen capable de s’adapter aux transformations induites par les nouvelles technologies et surtout si on veut que les séniors restent opérationnels tout au long de leur vie professionnelle.

Dans le cadre d’un reclassement professionnel pour raison médicale, une formation d’adaptation au nouvel emploi doit être systématiquement assurée.

La formation est un enjeu prioritaire afin de garantir une fonction publique qualifiée et la promotion des agents dans leur carrière.

Les refus de formation pour nécessité de service ne sont plus acceptables car elles témoignent d’une insuffisance des effectifs.

FMCR ne permet pas de saisir les motifs de refus des formations. Le droit des agents est bafoué car ils ne peuvent faire appel à la CAP en cas de refus de formation.

La CGT prend acte de la mise en œuvre du dispositif dit 3PS et se félicite du taux de réussite des agents (60%).

  1. Toutefois, nous vous demandons combien d’agents avaient demandé à bénéficier de ce dispositif et combien d’agents ont été retenus.

  2. La CGT demande également combien d’agents bénéficient de l’alphabétisation. Quelle est l’évolution du nombre d’agents qui suivent ces cours par rapport aux agents qui en expriment le besoin.

 

La CGT tient à souligner que les formations dispensées sont de bonne qualité, notamment les préparations aux oraux de concours et nous voulons remercier les intervenants.

  • La CGT constate que le nombre de jours de formation a diminué de 5% entre 2011 et 2012.

  • Le nombre d’agents en formation a baissé quant à lui de 4,5%.

  • Pourtant ces chiffres incluent les agents du CASVP pour les formations assumées par la Ville.

  • Formations assumées par la Ville : cela signifie-t-il que la Ville paye pour les agents du CASVP ?

  • L’accord cadre signé en mai 2010 prévoyait que la formation devait représenter 3,5% de la masse salariale.

  • Si la Ville forme les agents du CASVP, la masse salariale est-elle proratisée au nombre d’agents formés ?

 

Pour la CGT, le maintien des rémunérations des agents en formation ne doit pas être compté dans le coût de la formation.

En effet ces agents ne sont pas remplacés à leur poste de travail et leur rémunération leur aurait été versée de toute manière.

La CGT revendique un doublement du salaire entre le début et la fin de la vie professionnelle et au moins une formation ‘certifiante’ dans sa vie professionnelle.

Vous savez sans doute qu’une enquête menée par le Cabinet Ernst & Young révèle que 3 français sur 4 estiment que l’argent public consacré à la formation professionnelle est utilisé de manière inefficace.

C’est pourquoi la CGT vous demande d’organiser davantage de préparations à concours en levant la barrière du test initial.

Ces formations permettent aux agents de progresser dans leur vie professionnelle et d’exercer de nouvelles responsabilités.

 


La formation est un bouclier social contre les aléas de la vie.

La CGT demande la création d’un service public de la formation.
 

 

 
REAGIR SUR CE COMMUNIQUE NOUS CONTACTER
 
-  Mentions Légales  -     Haut de Page