Accueil
Vers PDF  IMPRIMER  Les Autres Documents  Accueil Mis en ligne le 11 Juillet 2013
 
Union Syndicale CGT
des Services Publics Parisiens
logo Union Syndicale
 


L’égalité professionnelle

Femmes / Hommes :

Déclaration CGT au

CTP central du 4 juillet 2013
 

 

ROSA PARKS ET MARTIN LUTHER KING

ROSA PARKS ET MARTIN LUTHER KING

 

Le 1er décembre 1955, une femme noire Rosa Parks, refuse de laisser sa place à un passager blanc dans un autobus.

C’est une femme qui par son courage, va permettre à un jeune pasteur noir, Martin Luther King de lancer une campagne de boycott de 381 jours contre la compagnie de bus, campagne qui conduira la Cour Suprême à casser les lois ségrégationnistes dans les bus en les déclarants anticonstitutionnels.

La CGT se devait de rappeler ces événements à l’heure où Nelson Mandela livre son dernier combat contre la mort.

 


 

Madame la Présidente,

Madame De Brem a présidé en personne la réunion d’information des organisations syndicales sur le plan d’égalité femmes hommes initié par la Ville de Paris.

Sa présence témoigne de l’implication de la Ville de Paris sur cette thématique. La CGT tenait à vous en remercier.

Toutefois, la situation des femmes dans ce pays reste critique et nous tenons à le souligner dans la mesure où votre parti politique qui détient aujourd’hui tous les pouvoirs va présenter un projet de loi pour l’égalité entre les femmes et les hommes.

Le premier volet concerne le congé parental : vous souhaitez que les hommes puissent en bénéficier au même titre que les femmes.

Pour la CGT, la vraie réponse est la création d’un service public de la petite enfance, avec des professionnelles titulaires, en nombre suffisant et pouvant accéder aux formations sans restriction.

S’il paraît légitime qu’un homme s’occupe de ses enfants, la CGT demande à ce qu’un vrai travail soit engagé sur l’égalité des salaires entre les femmes et les hommes.

Sinon un couple dont le mari est en congé parental perdra davantage de revenus.

A la Ville de Paris, les bas salaires jusqu’à 22.000 euros par an concernent essentiellement les femmes. (Par contre le genre des personnels qui perçoivent les 10 plus hauts revenus n’est pas connu).
Si l’écart des salaires diminue, il s’agit d’un partage de la misère entre les femmes et les hommes.

Le statut général, garant de l’égalité entre les fonctionnaires, ne protège pas des inégalités entre femmes et hommes, dans les carrières, les parcours professionnels ou en matière de rémunérations et de pensions.

A l’heure où votre gouvernement veut imposer une nouvelle réforme rétrograde des retraites, la CGT s’interroge sur le bien fondé du congé parental qui amputera la carrière professionnelle des personnels femmes ou hommes.

La CGT vous demande de vous attaquer à la précarité des femmes dans la Fonction publique en cdisant massivement les agents de nettoyage.

La CGT constate que les agents de nettoyage sont des femmes, par contre les inspecteurs de ménage sont majoritairement des hommes. Lors de sa rencontre avec la DILT la CGT avait soulevé cette question. Nous attendons la mise en place d’un groupe de travail sur cette problématique.

La Ville de Paris a féminisé ses jurys de concours et ses fiches de poste, mais cela s’avère insuffisant.

Pour la CGT l’émancipation des femmes passe d’abord par un égal accès au travail, à l’égalité de rémunération et aux responsabilités professionnelles.

Votre projet de loi « pour l’égalité entre les femmes et les hommes » fait l’impasse sur l’égalité professionnelle.

En occultant cet aspect fondamental, vous enfermez les femmes dans un rôle social prédéterminé celui de mère et/ou d’épouse.

Pour la CGT, la loi doit permettre de mettre en place des dispositifs ambitieux en matière d’égalité professionnelle, et notamment :

La CGT propose

  1. De recevoir en entretien de recrutement des hommes et des femmes pour tous les postes, au moins dans la même proportion que celle des CV reçus.


  2. D’aménager les locaux : vestiaires, sanitaires et d’adapter les outils de travail pour favoriser la mixité des métiers.


  3. Proposer un planning de formation pour reprise de poste après un congé parental et pour toute longue absence afin d’accompagner et de faciliter la reprise de l'activité.


  4. Garantir le maintien du régime indemnitaire pendant les périodes de congé maternité et paternité.


  5. Au moment de l’entretien d’évaluation, proposer aux femmes des formations permettant de développer des compétences d’encadrement.


  6. ADAPTER LE TEMPS DE TRAVAIL :

    • Réduire les plages horaires fixes et donner la possibilité d’un aménagement personnalisé et souple du temps de travail.

    • Normaliser les horaires atypiques pour certains métiers.

      Par exemple : permettre aux agents d’entretien de travailler pendant les heures de bureau afin de prendre en compte leurs propres obligations familiales.

    • Interdire les réunions tardives ou les réunions stratégiques le mercredi.

 

Si la CGT est partie prenante de l’égalité femmes/hommes, la CGT considère que la Ville de Paris doit lutter contre toutes les formes de discrimination, que ce soit l’âge, le sexe, la condition physique etc….

La CGT demande notamment que la Ville de Paris s’engage fermement dans une politique pour promouvoir la diversité.

 


Une femme issue de la diversité

aux plus hautes fonctions,

c’est pour quand ?
 

 

 
REAGIR SUR CE COMMUNIQUE NOUS CONTACTER
 
-  Mentions Légales  -     Haut de Page