Accueil
Vers PDF  IMPRIMER  Les Autres Documents  Accueil Mis en ligne le 9 Juillet 2013
 
Union Syndicale CGT
des Services Publics Parisiens
logo Union Syndicale
 


Entretien d’évaluation :

Déclaration CGT au

CTP central du 4 juillet 2013
 

 

Madame la Présidente,

Pour la CGT un employeur responsable est conscient que sa ‘performance’ est directement liée aux compétences de ses agents. Il doit donc s’impliquer dans une politique de formation sans faille, qui n’est pas entravée par les nécessités de service.

Il ne suffit pas de développer les compétences. L’employeur responsable saura reconnaître le travail de ses agents par des primes et des promotions. Les cours de management dans lesquels on apprend à dire bonjour et merci à ses subordonnés s’adressent sans doute à des encadrants qui n’ont pas appris les règles élémentaires de savoir vivre

Un employeur responsable assure l’équilibre et la diversité de ses personnels :
Catégorie A, B, C, jeunes, séniors

Un employeur responsable favorisera les conditions de travail qui sont menacées aujourd’hui par les réorganisations de service continues et des déménagements successifs sans réfléchir au bien-être ou à la sécurité, notamment la sécurité incendie : Voir T8 etc.. .

En cas de réorganisation l’administration saisira impérativement le CHS comme la réglementation le prévoit.

Sinon comme à la DDEEES, l’ensemble des organisations syndicales pourrait refuser de siéger, y compris lors de la deuxième convocation du CTP où Monsieur Sauter s’est retrouvé devant une salle vide.

Aujourd’hui la Ville de Paris entend fixer des objectifs à ses cadres alors que les effectifs s’étiolent et que les missions ne cesse de croître.

De quel droit l’administration s’arrogerait-elle la possibilité de juger ses cadres alors que les moyens ne sont pas au rendez-vous ?

Comble de perversité, l’administration demande à ses cadres de s’auto évaluer !

Si la notation s’avère dépassée en raison de la suppression de l’avancement accélérée d’échelon, sur quels critères, les CAP détermineront-elles les avancements ?

Pourtant, l’administration avait entrepris de gros efforts pour harmoniser la notation entre les directions.

S’agissant des agents de catégorie C, la CGT vous demande d’expliquer clairement la notion d’objectif et de résultat.

Si des agents de catégorie C encadrent du personnel, la CGT revendique leur passage en catégorie B !

 

La CGT a édité un guide des bonnes pratiques intitulé

« Parce que je suis respectueux de mes subordonnés

et des deniers publics » :

 

Nous proposons donc :

  1. Je n’abuserai pas des deniers publics en période de vaches maigres en confiant systématiquement à des acteurs privés audits si onéreux, études si coûteuses, expertises si chères et autres actes de consulting lourdement facturés, qui viennent pallier mon manque de maîtrise des sujets dont j’ai la charge et dont l’utilité ne se justifie que par des carences en amont des prises de décisions. Ex : 600.000 euros pour un audit à ERNST et YOUNG est-ce bien raisonnable ?

  2. Je respecterai la sémantique ! En effet, si les objets, affaires, intérêts ou problèmes relèvent de la gestion, les êtres humains ne sont ni gérés ni « managés » mais conduits, menés, guidés, accompagnés, commandés… et pourquoi pas écoutés ?

  3. Je ne me considérerai plus comme une simple chambre d’enregistrement des décisions prises à un niveau supérieur. Agent, oui, mais pas simple exécutant !

  4. J’affûterai et exercerai mon esprit critique dans l’intérêt de tous et non de certains.

  5. Je prendrai en considération les retours d’expérience remontés par mes subordonnés. S’ils sont assez bons pour faire le travail que je leur donne, ils le connaissent sans doute assez pour en avoir une idée juste !

  6. Je ne ferai pas fi de ma mission de service public et d’encadrement pour exploiter mon landerneau professionnel dans l’unique intérêt de mon petit plan de carrière.

  7. J’exercerai pleinement ma responsabilité de supérieur et d’encadrant. Être chef d’une équipe n’est pas être au-dessus de l’équipe, c’est être en plein dedans : pour mériter d’en tirer des succès, il faut accepter d’en partager les problèmes et en être solidaire.

  8. Je m’attacherai à servir la collectivité parisienne en ne cautionnant que les dépenses dont l’opportunité est, documents à l’appui, analysée, dûment évaluée et donc avérée.

 

Ces lignes concernent nos divers N+1 qui restent obstinément en lévitation au dessus du réel dans lequel se débattent leurs subordonnés…

Ces n+1 incapables de faire la différence entre le travail réel et le travail prescrit

Pour la CGT, tous les encadrants qui respectent ces bonnes pratiques doivent bénéficier d’une évaluation élogieuse.

En attendant que la Ville de Paris adopte ce guide des bonnes pratiques, la CGT votera contre cette nouvelle fiche d’évaluation.

En effet, la CGT vous rappelle que ces contrats d’objectif ont été mis en place dans le privé, notamment à France Télécom avec les conséquences que l’on sait.

L’administration organise une comparaison entre les différents services et une mise en concurrence. L’administration organise la souffrance au travail et met en place des risques psycho sociaux.

 

 
REAGIR SUR CE COMMUNIQUE NOUS CONTACTER
 
-  Mentions Légales  -     Haut de Page