Accueil
Vers PDF  IMPRIMER  Les Autres Documents  Accueil Mis en ligne le 22 Janvier 2013
 
Union Syndicale CGT
des Services Publics Parisiens
logo Union Syndicale
 


Jeudi 31 janvier 2013

Première Journée de Grève

dans l’ensemble de la Fonction Publique

Le changement, c’est urgent !

Toutes et tous ensemble en grève
 

 

Pour que nos revendications aboutissent :

  • Augmentation de nos traitements passant par le dégel du point d’indice.

  • Abrogation de la journée de carence ( Continuez à signer massivement la pétition fédérale ).

  • Un véritable plan de déprécarisation pour pallier partout aux suppressions et redéploiement de postes titulaires.

  • La prise en charge totale de la mutuelle par l’employeur.

 

Le Jeudi 31 janvier 2013

Manifestation à Paris derrière la Fédération CGT des Services Publics

A l’appel des organisations syndicales de la Fonction Publique

CGT, FSU, Solidaires

Rendez-vous à 14h00 à Port royal boulevard Montparnasse,

Manifestons de Port royal à Rue du bac.

Partout à Paris, en France, c’est dans la rue qu’ça se passe

 

Rappelons-nous le slogan flash qui a fait élire François Hollande Président de la République :

« LE CHANGEMENT C’EST MAINTENANT »

 

La crise ne peut pas servir de prétexte pour ne pas répondre aux légitimes revendications des agents publics.

En effet, nous ne voulons pas payer la crise de politiques qui se succèdent et qui installent les fonctionnaires dans la misère.

 

Augmentation de nos traitements passant par le dégel du point d’indice,

La valeur du point, gelée depuis 2010, n’arrête pas de se déprécier par rapport à l’inflation.

Depuis janvier 2000, 13 ans, le point d’indice a perdu 13 %.

Une mesure d’urgence pour 2013, qui donnerait du pouvoir d’achat aux agents et qui pourrait du même coup relancer la croissance, c’est l’augmentation du point d’indice à hauteur de l’inflation et l’attribution de points d’indice supplémentaires pour les trois catégories C,B et A.

Aussi, porter le salaire minium à 1700 euros bruts et intégrer les primes dans le salaire, oui, ce sont des revendications de la CGT, réalistes, qui apporteraient de la décence aux salaires de tous les fonctionnaires.

Augmenter nos traitements, c’est urgent.

 

Abrogation de la journée de carence.

( Continuez à signer massivement la pétition fédérale )

Socialement injuste et économiquement inefficace, cette disposition doit être purement et simplement supprimée au plus vite par le nouveau gouvernement.

Exigeons de nos employeurs aujourd’hui un réel tableau comparatif.

Il est impératif qu’ils nous fournissent en terme de quantité de jours économisés-récoltés mais aussi en terme de liquidités économisées depuis la mise en place de cette mesure dans chaque versant de la fonction publique.

Et Exigeons que les employeurs nous fournissent des explications sur la manière dont a été utilisé l’argent de ces journées de carence.

Exigeons le retrait immédiat de cette mesure, c’est urgent.

 

Un véritable plan de déprécarisation pour pallier partout aux suppressions et redéploiement de postes titulaires.

La CGT exige le maintien dans l’emploi de tous les agents éligibles à la titularisation ou à la cédéisation.

Mais aussi, tous les ayants droits à la titularisation doivent se voir proposer une titularisation dans le dispositif spécifique de la loi du 12 mars 2012.

Enfin, tous les agents éligibles qui sont sortis de l’emploi public depuis le 31 mars 2011, date de la signature de l’accord, doivent se voir réellement proposer une titularisation.

Tous ces personnels bien souvent occupent des emplois pérennes et exercent des emplois de faisant fonction de titulaires.

C’est tous ensemble qu’il faut se battre pour qu’une réelle déprécarisation massive soit opérées dans tous les versants de la fonction publique.

Sortir de la Précarité, c’est urgent.

 

La prise en charge totale de la mutuelle par l’employeur.

Il est de plus en plus difficile de se soigner en France. On remarque que la médecine à deux vitesses et même plus s’installe de plus en plus dans les foyers.

Nombre d’agents titulaires et précaires ne peuvent plus, ou hésitent à se soigner par manque d’argent.

Ainsi, le minimum à obtenir c’est que tous les fonctionnaires aient une mutuelle et que celle-ci soit prise en charge en totalité par l’employeur, ce qui réduirait considérablement le taux de fonctionnaires qui ne se soignent plus.

Le droit à la santé est une urgence.

Nos revendications sont légitimes, elles permettront d’améliorer les conditions de travail et de rémunération des agents de la Ville et du Département aussi.

L’Union Syndicale CGT des Services Publiques Parisiens appelle les agents à participer aux actions du Jeudi 31 janvier. Un préavis de grève est déposé.

Vous pouvez montrer votre détermination en faisant grève, 1 heure, 1h 45, une demie journée voir même jusqu’à une journée.

Ensemble, le Jeudi 31 janvier 2013, exigeons nos revendications.

 


Toutes et tous ensemble

en lutte pour gagner !
 

 

Un préavis de grève a été déposé auprès de l’administration

pour la journée du 31 janvier 2013.

 

 
REAGIR SUR CE COMMUNIQUE NOUS CONTACTER
 
-  Mentions Légales  -     Haut de Page