Accueil
Vers PDF  IMPRIMER  Les Autres Documents Mis en ligne le 4 Juin 2008
 
Union Syndicale CGT
des Services Publics Parisiens
logo Union Syndicale
 


35 heures, Retraites,

Grève des fonctionnaires

le MARDI 10 JUIN
 

 

 

Après un mois de mai agité, juin promet d’être chaud sur le front social. Les fédérations de fonctionnaires ont décidé d’appeler les agents à agir dans l’unité la plus large le jeudi 10 juin prochain.

Après les 15 et 22 mai 2008, qui ont connu une forte mobilisation des salariés de nos services et plus largement dans le pays, la journée du 10 juin sera bien un moment important du rassemblement.

La RGPP (révision générale des politiques publiques) ou plan de destruction massif du service public, vise à renvoyer au secteur privé les activités de production de services. Cette politique entraînerait des suppressions importantes d’effectifs et la généralisation de la précarisation.

Au final, ce n’est rien d’autre que la disparition du statut et des services publics qui est projeté.

C’est aussi le jour choisi par les cheminots pour agir pour la défense de leur système de retraite et contre la réforme du fret et la stratégie industrielle de la SNCF.

Plus largement, une journée nationale d’action interprofessionnelle se déroulera le mardi 17 juin, à l’appel de la CGT et de la CFDT sur les retraites et les 35 heures. La CGT et la CFDT sont particulièrement irritées par une décision du gouvernement de modifier le volet temps de travail de la future loi sur la représentativité syndicale. Cela débouche sur une « dérégulation du temps de travail ».

 

LE GOUVERNEMENT DECLARE AINSI LA GUERRE

AUX 35 H 00 ET AUX RETRAITES

 

Remise en cause des 35 heures, allongement de la durée des cotisations retraite, suppressions d’emplois dans la Fonction Publique, réforme du fret SNCF : les motifs de mécontentement se sont accumulés ces derniers temps et certaines actions de protestation ne manqueront pas de converger tant l’amertume et la colère sont palpables.

Les récentes déclarations de l’UMP, mais surtout du gouvernement, sur les 35 heures ont échauffé les esprits. Les syndicats de fonctionnaires (CGT, FSU, Solidaires) ont réagi en annonçant « une journée puissante de grèves et de manifestations » le 10 juin.

Ils contestent le projet de loi sur la mobilité des fonctionnaires, qui sera examiné à l’Assemblée nationale les 11 et 12 juin et comporte des « dispositions lourdes de conséquences pour les personnels, leur statut et le service public ».

C’est la raison pour laquelle la CGT interpelle les députés à l’Assemblée Nationale qui examinent en ce moment même le projet de loi dit de « Mobilité » sur les enjeux de la RGPP, le résultat de ces actions sera déterminant pour l’avenir du Service Public.

 

Pour autant, le Ministre du Travail insiste et entend régler l’affaire au plus vite, avant les vacances.

Le Ministre du Travail Xavier Bertrand répète à qui veut l’entendre qu’il « assumera » sa décision d’outrepasser la « position commune » sur la représentativité syndicale. Le gouvernement organise en réalité la fin des 35 heures. « C’est un affront ou un défi, en tout cas une provocation ».

Avec ce texte, le gouvernement nous amène à réagir simultanément sur le temps de travail et les retraites.

 

 

A PARIS, LE MAIRE N’EST PAS EN RESTE

 

Les débrayages, arrêts de travail se succèdent. Depuis plusieurs semaines, les agents le la Petite Enfance, les personnels sociaux, … sont dans la rue.

Le Maire de Paris fait la sourde oreille à leurs propositions.

Chaque fois, les revendications portent sur les conditions de travail, les effectifs et les rémunérations.

 

 

L’URGENCE de la MOBILISATION

 

Dans l’unité d’action, la mobilisation doit être la plus large.

Dès le 10 juin prochain, il est urgent d’agir pour nos missions, les effectifs, les garanties statutaires dans la Fonction Publique.

Une autre action est prévue le 17 juin sur les salaires, les retraites et les effectifs.

 


ENSEMBLE pour le SERVICE PUBLIC

LE 10 JUIN, AGISSONS

MANIFESTONS à 14 heures

de Gobelins à SEVRES-BABYLONE
 

 

Un préavis de grève de 55 minutes à 24 heures a été déposé.

 

 
REAGIR SUR CE COMMUNIQUE NOUS CONTACTER
 
-  Mentions Légales  -     Haut de Page