Accueil
Vers PDF  IMPRIMER  Les Autres Documents  Accueil Mis en ligne le 30 Mai 2012
 
Union Syndicale CGT
des Services Publics Parisiens
logo Union Syndicale
 


Déclaration de la CGT

au CSAP

consacré aux non titulaires.
 

 

Madame la Présidente,

 

Le 6 mai a vu l’élection d’un nouveau Président de la République.

Sa Victoire, il l’a doit à l’union des forces de progrès de ce pays, notamment au soutien du mouvement social qui revendique la déprécarisation de l’ensemble des agents de la Fonction Publique soit la titularisation d’un million d’agents.

La Mairie de Paris compte 20% de non titulaires de toute nature : vacataires, contrats aidés, contractuels. La CGT revendique un vaste plan de titularisation de ces agents et de nouveaux droits collectifs pour ceux et celles qui ne pourraient pas l’être comme par exemple, les collègues « étrangers non communautaires ».

Ce nouveau gouvernement compte un Ministère des Droits des Femmes voulu par notre Président. Or, ce sont les femmes qui sont le plus durement touchées par la Précarité à la Ville de Paris aussi. Ce sont les femmes qui souffrent quotidiennement de la peur de se retrouver au chômage, avec l’impact que nous connaissons aussi sur les enfants, quand elles ont en famille. Ce projet de dé précarisation doit donc tenir compte des inégalités femmes – hommes et doit permettre de les réduire. Ce qui signifie un engagement réel de la par de la Mairie de Paris.

Pour la titularisation, il ne saurait être question de créer des postes. Ces agents sont déjà payés. Leur salaire leur est versé mensuellement. Il s’agit donc d’une écriture comptable différente que vos services sont en capacité de réaliser.

Madame la Présidente, la CGT sait que vous ne sauriez tolérer cette situation plus longtemps. Vous pouvez donner l’ordre de faciliter la titularisation du plus grande nombre de précaires de la Ville de Paris, y compris, en reconnaissant les besoins permanents auxquels nombre d’entre eux répondent, mais aussi en utilisant, au côté de cette nouvelle loi et décret, tous les autres outils que le statut et droit du travail offre pour dé précariser, requalifier…

Par ailleurs, il faut en finir avec la politique de redéploiement qui cautionne l’abandon de certaines missions de services publics au secteur privé. A ce jour par exemple, les DSP multiplient le recrutement de salariés non titulaires. La CGT s’oppose et ne cautionnera nullement la multiplication des statuts que compte mettre en place le Maire de Paris au sein de mêmes établissements.

Nous demandons à ce que chaque agent soit traité sans aucune forme de discrimination, c’est-à-dire : travail égal/salaire égal/déroulement de carrière égale.

Tout cela passe par une titularisation massive, et non pas du cas par cas et de la titularisation au rabais comme il est encore proposé : Vous avez évoquez 1000 titularisations sur 20 000 non titulaires !

Aujourd’hui, la donne est nouvelle. Vous avez les pouvoirs d’améliorer les textes et les moyens de les mettre en œuvre. Vous pouvez intégrer pour Paris, des amendements qui améliorent le périmètre des ayants droits et le nombre de titularisation, déposés par la CGT balayés auparavant par le gouvernement Sarkozy.

Paris a une situation spécifique et vous pouvez aussi améliorer la situation de milliers de non titulaires. C’est le moment du changement.

 

 
REAGIR SUR CE COMMUNIQUE NOUS CONTACTER
 
-  Mentions Légales  -     Haut de Page