Accueil
Vers PDF  IMPRIMER  Les Autres Documents  Accueil Mis en ligne le 11 Janvier 2012
 
Union Syndicale CGT
des Services Publics Parisiens
logo Union Syndicale
 


ENSEMBLE AGISSONS

CONTRE LA T.V.A. SOCIALE !
 

 

Bonne Année 2012

Nos meilleurs vœux pour cette année

qui s’annonce riche en batailles à mener.

 

AUGMENTEZ NOS SALAIRES,

TITULARISER LES PRECAIRES

 

ENSEMBLE AGISSONS CONTRE LA T.V.A. SOCIALE !


MANIFESTONS

Le Mercredi 18 Janvier 2012

Place de la Bourse (métro Bourse)

Rassemblement dès 13h00 avec les précaires pour un départ dès 14h00.

 

La crise s’est invitée durablement depuis plusieurs années dans notre vie de tous les jours. Avec un déficit budgétaire de 112 milliards d’euros, en augmentation de 200 % par rapport à l’arrivée au pouvoir de Nicolas Sarkozy, on voudrait nous faire croire que c’est à nous de rembourser.

Renonçant à proposer de vrais réformes économiques, le gouvernement après avoir renfloué les banques, les assurances, alourdit la dette publique et créé des centaines de milliers de chômeurs supplémentaires. Le président de la République s’apprête à prendre d’autres mesures aussi impopulaires que les précédentes à 100 jours de la fin du quinquennat.

 

Le chômage explose,

la misère gagne du terrain, les familles sont fragilisées.

 

Après avoir reculé l’âge de la retraite, le gouvernement s’attaque maintenant à la protection sociale. L’accès aux soins est maintenant menacé par les mesures de déremboursements des médicaments et la mise en place d’une taxe supplémentaire sur les mutuelles qui n’ont d’autres choix que d’augmenter leurs cotisations.

La RGPP, Réforme Générale des Politiques Publiques, décrétée par Nicolas Sarkozy en 2007, (suppressions de postes de fonctionnaires entre autres, - 100 000 emplois d’ici 2014 : concrètement 1 départ à la retraite sur 2 n’est pas remplacé, abandons de services publics, spéculation immobilière…) démontre dans toute sa splendeur l’acrobatie périlleuse dans laquelle se trouve les fonctionnaires qui doivent travailler plus pour gagner moins (gel des salaires depuis deux).

La réforme territoriale et celle de la fiscalité apportent leur lot de remise en cause de démocratie locale, d’abandons de services de proximité et d’alourdissement des impôts locaux et fonciers.

 

La situation est gravissime et pourtant, ils ne vont pas s’arrêter là …

 

Le gouvernement, pour les 100 jours qui lui reste, n’entend pas changer de stratégie. Pire, les dernières annonces vont apporter leurs lots d’aggravations des conditions de vie de chacun :

Le 18 janvier prochain, le président Sarkozy, convoque un sommet social de l’emploi. Il entend réaffirmer aux organisations syndicales, la création d’un nouvel impôt, la TVA Sociale.

Les salariés devraient à nouveau se serrer la ceinture et accepter davantage de flexibilité, de baisse des salaires, d’augmentation des prix. Parallèlement, il continue à faire des cadeaux au patronat en lui accordant de nouvelles exonérations sociales.

 

A la Ville de Paris

Avec une mobilisation de prés de 9% de grévistes le 29 Novembre 2011, à l’appel de la CGT, le Maire de Paris n’apporte aucune réponse concrète quand à nos revendications. Tout juste une réflexion sur une éventuelle augmentation de l’Allocation Prévoyance Santé. A ce propos, la CGT a obtenu l’organisation d’une réunion pour les retraités de nos services sur l’APS, le mercredi 25 Janvier 2011.

Cependant nous avons obtenu un calendrier d’ici le printemps 2011 de rendez vous pris avec l’administration sur la mise en place de l’avancement dans l’échelon, la révision des ratios et la possibilité pour les agents de la catégorie C d’accéder à l’indice terminal 499 sans barrière de choix mais à l’ancienneté pour tous.

Néanmoins, la loi sur la dé-précarisation votée courant du 1 er trimestre 2012, le maire fait un vœu personnel en parlant de cohésion sociale et de solidarité.

C’est une grande fumisterie ! Il s’agit de contrats rompus, de redéploiement de postes budgétaires, de suppression de postes pérennes, qui visent la stabilité du budget de la Ville en matière de masse salariale, avec toujours le même objectif : travailler plus avec moins de personnels et pour un salaire gelé depuis deux ans.

Il faut dire stop au Maire ! Ce n’est ni par le courrier qu’il nous a adressé ces derniers jours, ni par les vœux qu’il va exprimer cet après midi, mais c’est en répondant concrètement à nos revendications qu’il parviendra à montrer sa vraie reconnaissance.

Face à ces attaques, notre organisation syndicale appelle les personnels à participer le 18 janvier 2011, de la place de la Bourse à 14h00 à une manifestation pour se rendre place St Augustin. Les personnels non titulaires, agents précaires sont invités à se regrouper dés 13h00, place de la Bourse.

 

Nous exigerons ce jour là:

La prise en compte du manque des personnels et l’arrêt de la politique de redéploiement
L’augmentation des salaires dans la Fonction Publique gelés depuis 2 ans.

 

La CGT Ville de Paris revendique :

  • Ratios à 100%,

  • Augmentation de l’APS annuelle.

  • Augmentation à l’APS mensuelle : élargissement du faisceau indiciaire.

  • Avancement minimum dans l’échelon.

  • Obtention d’un 13ème mois en prime de 1500 euros.

  • Salaire à 1700 euros de départ.

  • Plan de dé-précarisation.

  • Passage systématique à l’indice 499 pour l’ensemble des corps de catégories C sans critère de choix pour ceux remplissant les conditions.

  • Octroi du ticket restaurant pour les personnels soumis à contraintes imposées par le service public.

 

 
REAGIR SUR CE COMMUNIQUE NOUS CONTACTER
 
-  Mentions Légales  -     Haut de Page