Accueil
Vers PDF  IMPRIMER  Les Autres Documents Mis en ligne le 13 Mai 2008
 
Union Syndicale CGT
des Services Publics Parisiens
logo Union Syndicale
 


Résorption des emplois précaires à la Ville de Paris !

Il y a urgence !
 

 

Tous ensemble pour défendre les services publics et des emplois durables 

Le gouvernement veut casser les services publics en réduisant brutalement le nombre de fonctionnaires (non remplacement d’un fonctionnaire sur deux) et en modifiant en profondeur le statut des salariés de la fonction publique (licenciements rendus possibles, généralisation des emplois précaires…).

La fonction publique territoriale, c’est souvent comme à Paris plus de 20% de contractuels.

Et ce gouvernement trouve que ce n’est pas assez !

Il est urgent que nous nous organisions, non titulaires et fonctionnaires pour dire non à cette politique et exiger la défense d’emplois durables dans la fonction  publique.

C’est pourquoi, nous participerons aux mobilisations de ce mois de Mai, en particulier celle du 15 mai pour la défense des services publics et de l’emploi public.

 

Solidaires face à la précarité

En tant que non titulaire, nous sommes souvent isolés, éparpillés dans différents services- restauration collective, animation, musées, informatique, politique de la Ville… soumis à des pressions professionnelles que nous subissons souvent sans rien dire  par peur de voir nos contrats ou vacations non renouvelés.

 

Pour gagner, nous devons nous mobiliser fortement à deux niveaux :

  • au niveau national avec la revendication d’une nouvelle loi de titularisation

  • au niveau local, avec l’objectif de faire pression pour que la Ville s’engage sur une autre politique de l’emploi pour les services publics parisiens, en lançant un vrai plan de résorption de la précarité et de créations d’emplois de fonctionnaires à la hauteur des besoins.

A Paris, le Maire a rappelé au cours des municipales que la « stabilisation professionnelle » des agents de la ville était un de ses objectifs. Chiche !

Nous comptons donc, en nous organisant, lui faire des propositions allant dans ce sens pour combattre la précarisation des salariés de la ville de Paris.

C’est tous ensemble que nous pourrons dire non à cette gestion libérale des services de la mairie de Paris et améliorer l’avenir de nos emplois.

Le collectif CGT des non titulaires propose de se retrouver- vacataires, contractuels, contrats aidés, pour faire le point sur notre situation et discuter de nos revendications et des actions à engager pour sécuriser notre avenir professionnel à la Ville et défendre les services publics parisiens.

 

Le 20 mai, une AG pour s’organiser et agir

Au cours de cette Assemblée Générale, nous tous, rassemblés en collectif, souhaitons que chacun s'exprime sur ses préoccupations quotidiennes et que nous discutions de nos revendications en tant que non titulaires :

Un Plan de résorption de l’emploi précaire…

  • â L’arrêt immédiat des embauches de non titulaires, la création d’emplois à la hauteur des besoins et la titularisation de tous les agents occupant des emplois permanents

  • L’Intégration effective des agents catégorie C à l’échelle 3 lorsqu’ils occupent des emplois permanents

  • Mettre fin à l’illégalité des « fausses »  vacations sur des emplois permanents et requalification de ces contrats en contractuels

  • L’application de la loi concernant le passage de CDD vers des CDI au bout de 6 ans

  • L’intégration selon l’ancienneté des emplois aidés avec si nécessaire formation interne aux concours et formation professionnelle pour tous !

  • Des négociations salariales  pour les non titulaires : A travail égal, salaire égal !

  • De vraies Commissions Consultatives Paritaires pour faire respecter les droits individuels et collectifs des non titulaires face aux non renouvellements, aux pressions…

 

Lors de l'AG, le collectif vous remettra un dossier sur les droits des non titulaires.

 


Assemblée Générale

Mardi 20 Mai 2008

de 14h30 à 16H30

à la BOURSE DU TRAVAIL

Salle : Eugène VARLIN
 

 

Titulaires, non-titulaires, Cette réunion est autorisée par
l’administration et compte dans votre temps de travail

 

 
REAGIR SUR CE COMMUNIQUE NOUS CONTACTER
 
-  Mentions Légales  -     Haut de Page