Accueil
Vers PDF  IMPRIMER  Les Autres Documents  Accueil Mis en ligne le 21 Novembre 2011
 
Union Syndicale CGT
des Services Publics Parisiens
logo Union Syndicale
 


TITULAIRES – NON-TITULAIRES,

EXIGEONS LES 3 A DE LA C.G.T.

AVANCEMENT, carrières et ratios à 100%

ABONDEMENT des crédits pour les salaires,

la titularisation des précaires, les effectifs

AMELIORATION de la prise en compte de la santé des agents.
 

 

TOUTES ET TOUS EN GREVE

LE MARDI 29 NOVEMBRE 2011

REFUSONS LES 3A DU MAIRE DE PARIS

 

Le 14 octobre dernier, Monsieur le Maire a rappelé, comme s’il était besoin d’enfoncer le clou, que c’était la crise et que 2012 serait, comme les autres années, une année de maîtrise budgétaire.

REFUSONS LE DEMANTELEMENT DU SERVICE PUBLIC PARISIEN

QUE NOUS IMPOSE LE MAIRE DE PARIS

 

ASSEMBLEE GENERALE

9 HEURES

SALLE GRANDE CROIZAT

MARDI 29 novembre 2011

Bourse du travail 3, rue du Château d’Eau 75010 PARIS

DEPART Pour le Parvis de l’Hôtel de Ville à 10 heures

Un arrêt de travail reconductible est déposé pour tous les personnels de 0 à 24 heures.

 

La CGT se doit de dire la vérité.

 

REFUSONS LES 3A

Le Maire fait une annonce aux organisations syndicales en ce qui concerne la fameuse note (3A) « il n’en n’a rien à cirer » (sic dans le texte), alors que quelques jours plus tard, il se targue dans son discours au conseil de Paris d’octobre que la ville conserve toujours les 3 A grâce à sa superbe gestion. Il oublie de dire que : les impôts locaux, la taxe de balayage, l’immobilier ne cesse d’augmenter ; les taxes foncières ont augmenté de 72 % en cinq ans….

 

DEMANDONS UNE VRAIE REVALORISATION DE NOTRE TRAVAIL

La grande fierté du Maire sur l’amélioration du service public :

  1. Le redéploiement de l’emploi et le regroupement des services ce qui pour lui optimise le service rendu au public. Dans la réalité, aucun budget supplémentaire pour de vraies créations d’emplois titulaires et des statistiques fausses quant aux non titulaires de la Ville de Paris et du Département.


  2. Quand la CGT demande comment Monsieur le Maire compte appliquer le projet de loi sur les non-titulaires en l’améliorant, nous n’avons aucune réponse positive.
    Pire la ville commence à limiter le nombre d’agents titularisables.

    C’est la raison pour laquelle la CGT appelle à deux Assemblées Générales sur la précarité les 22 Novembre 17h15 Bourse du travail Paris 10 et à 12h15 le 23 Novembre 19, rue du Renard Paris 4 (6 ème étage).


  3. Dans le même temps, un dossier reste en « souffrance » c’est le « Dossier Santé, Sécurité au Travail ». Pour Monsieur le Maire, comme pour tous les grands responsables du pays le seul leitmotiv c’est: « Travailler Plus, sans Moyens Supplémentaires et Gagner Moins ».

    Travailler dans de mauvaises conditions en stress en moins grand nombre conduisant souvent à la dépression. Il faut réduire les coûts coute que coute. La modernisation du service public a bon dos, doit-on remplacer les hommes par des machines ?


  4. Le Maire de Paris a revalorisé l’APS en Janvier 2011 pour que 30 000 agents puissent avoir la possibilité de mettre un peu plus de pain dans leur soupe. Sans minimiser cette action la valeur de l’augmentation de 2 euros par mois pour l’APS mensuelle et 20 euros par mois pour l’APS annuelle sont bien en dessous des besoins.

    Aujourd’hui, 7 % d’augmentation minimum sont imposés aux mutualistes par le gouvernement ; par ailleurs, l’augmentation de certaines prestations sécurité sociale, des remboursements de médicaments, augmentation de certains examens médicaux…. Vont conduire, une fois de plus, a pénaliser les plus démunis d’entre nous.

 

STOP AUX EFFETS D’ANNONCE DE MONSIEUR LE MAIRE

Monsieur le Maire propose de nouveau une revalorisation pour l’APS. Mais à son taux, ce n’est pas l’aumône que nous demandons.

 

STOP AUX MIETTES, OUI A UNE VRAIE ASSIETTE

IL FAUT DIRE NON A LA GESTION

QUE NOUS IMPOSE LE MAIRE DE PARIS

Le Maire de Paris peut répondre par l’amélioration des recettes budgétaires à l’emploi, à la résorption de la précarité, à l’augmentation conséquente de l’APS, à l’augmentation massive des ratios, dès la réunion sur le budget 2012 en décembre prochain.

Le Maire de paris, se réfugie derrière des textes restrictifs pour remettre en cause les correspondants sociaux du centre 602. Il maintient à plusieurs reprise « qu’il ne violera pas la loi ». La CGT affirme qu’il doit revoir sa copie en tenant compte des besoins des services en matière de santé et de protection sociale.

Ce ne sont pas les 15 emplois de relais sociaux, financés par des redéploiements, qui vont rassurer les personnels sur leurs attentes sociales.

 

ALORS OUI IL FAUT SE BATTRE : RIEN EST ECRIT D’AVANCE

La CGT a des solutions quant au plan de dé-précarisation qui va au-delà de la titularisation d’une poignée de personnels. Personne au chômage ! Tous titulaires.

La CGT a déposé un préavis de grève pour le 29 novembre 2011 pour permettre à chacune et chacun d’exprimer leurs difficultés à exercer leur métier au quotidien.

Rien ne nous fera courber l’échine bien au contraire, nous appelons les agents à relever la tête et dire bien haut et fort tout ce qui ne va plus, tout ce qui oppose souvent les services entre eux, les directions entre elles.

La C.G.T. s’oppose à la politique du Maire qui privilégie le chacun pour soi au détriment de l’intérêt collectif.

 

PLUS QUE JAMAIS LA C.G.T. REVENDIQUE :

  • APS annuelle portée à 500 €.

  • Augmentation de l’APS mensuelle et élargissement des ayants droits à l’indice 499.

  • Rations à 100%.

  • Avancement minimum dans l’échelon.

  • Un salaire de départ à 1700 €.

  • L’octroi d’un 13ème mois ou d’une prime annuelle d’un montant de 1500€.

  • Les chèques déjeuner pour les agents ne pouvant se rendre dans les restos administratifs.

 

Répondez à notre enquête sur l’emploi précaire à la ville de paris :

http://us-cgt-spp.org/ccp/ccp_43_14_110903.php

 

 
REAGIR SUR CE COMMUNIQUE NOUS CONTACTER
 
-  Mentions Légales  -     Haut de Page