Accueil
Vers PDF  IMPRIMER  Les Autres Documents  Accueil Mis en ligne le 21 Octobre 2011
 
Union Syndicale CGT
des Services Publics Parisiens
logo Union Syndicale
 


Communiqué

de la CGT

SAIVP SIAAP :
 

 

Au troisième jour de grève, le Président et sa Direction n’ont toujours pas reconnu la légitimité de la revendication de leurs salariés : 250 euros mensuels pour tous !

Après le refus d’ouvrir des négociations signifié aux grévistes présents mercredi lors de la réunion du CA du SIAAP, la Direction Générale méprise, menace et désinforme, communiqué après communiqué.

Ce qui est vrai, c’est que la Direction est surprise par l’ampleur du mouvement qu’elle n’a pas senti venir, trop enfermée dans ses certitudes, dans ses (mauvais) calculs, dans son ignorance de la réalité sociale de ses agents, trop attentive au « triple A » dont elle se flatte dans sa communication externe. C’est pourquoi, elle a réuni ses directeurs aujourd’hui pour relayer sa communication insuffisante manifestant ainsi sa surprise devant le plus important mouvement social au SIAAP sur des revendications propres depuis bien longtemps.

Elle désinforme en minimisant le nombre de grévistes. Ainsi, selon elle, il n’y aurait plus que 185 grévistes au SIAAP aujourd’hui. Mais elle ne compte pas les grévistes de 55 minutes/jour. Ainsi, les quarante collègues du siège (Jules César) qui sont présents chaque jour à l’Assemblée générale ne sont pas comptés. A SAV, les 250 agents en AG deviennent 67 dans le communiqué de la Direction ! Pas plus qu’elle ne ramène les chiffres au nombre d’agents devant être présents (absences pour vacances, maladie, RTT, repos,…).Les méthodes de la police comptant les manifestants a fait école.

Elle menace en parlant du risque que ferait peser sur le service public la restriction de l’accès aux sites de SAV et de SEC aux entreprises privées. Elle y voit même des menaces pour la sécurité des agents postés ! Bref, vos avez le droit de grève, mais n’en usez pas ! Elle menace de décompter les

Elle méprise en restant sourde au mécontentement de la majorité de nos collègues qui, même chez les non-grévistes, se plaignent depuis longtemps des conditions de travail qui se dégradent au SIAAP, de la non reconnaissance des efforts consentis depuis des années, des restructurations incessantes et souvent injustifiées, des risques parfois graves pris par le SIAAP pour la sécurité de ses agents. Combien de membres du CA sont allés renifler les fragrances et douces effluves de nos sites industriels ? Combien connaissent le montant des jetons de présence des agents travaillant chaque jour au SIAAP ? Serait-ce par mimétisme avec la politique d’austérité de mode aux plus hauts sommets de l’Etat ?

Ainsi, les agents mobilisés sur leur revendication n’ont d’autre choix que de continuer leur mouvement par tous les moyens et sous toutes les formes qu’ils jugeront adéquats à leur objectif : 250 euros mensuels pour tous !

 

 
REAGIR SUR CE COMMUNIQUE NOUS CONTACTER
 
-  Mentions Légales  -     Haut de Page