Accueil
Vers PDF  IMPRIMER  Les Autres Documents  Accueil Mis en ligne le 26 Juin 2011
 
Union Syndicale CGT
des Services Publics Parisiens
logo Union Syndicale
 


DECLARATION CGT AU CTP CENTRAL

Sur la formation à la Ville de Paris.
 

 

Madame la Présidente,

La DRH a outrepassé ses droits en refusant de transmettre aux OS représentant 50% des personnels les documents du CTP central relatifs à la formation.

C'est-à-dire que la DRH s’octroie le droit de dépenser en silence 60 millions d’euros.

Dans ces 60 millions vous osez compter le maintien des rémunérations des agents en formation, alors que ces salaires auraient été versés de toute façon.

Donc la réalité des dépenses pour la formation est de 27.308.232 millions d’euros soit moins de 1,5% de la masse salariale.

La DRH ne respecte pas sa signature ! Mais le jour où la DRH respectera sa signature, nous aurons un service du personnel et pas un service des ressources humaines !

La CGT déplore que les agents souhaitant assister aux commémorations de l’abolition de l’esclavage soient contraints de faire valoir leur droit au DIF, surtout l’année de l’anniversaire de la loi Taubira.

La CGT n’a pas signé l’accord formation conclu en 2010, et ne le regrette pas.

En effet, la CGT constate que la DRH méprise les agents de catégorie C qui constituent 70 % des effectifs. En effet le parcours 3PS ne sera initié qu’en 2011. D’ailleurs vous ne consacrez que 5 lignes à ces agents dans votre communication.

La CGT aurait pu souscrire à la politique de la Ville de Paris en matière d’insertions des jeunes, si ces jeunes (apprentis, stagiaires, service civils volontaires) n’étaient pas utilisés comme emploi supplétifs. Le service civil volontaire a été mis en place par ce gouvernement pour masquer la réalité des chiffres du chômage.

Et la Ville de Paris s’est engouffré à pieds joints dans le dispositif ! Ces jeunes constituent une main d’œuvre bon marché pour s’occuper des personnes âgées. Oh pardon des missions de solidarité !

On ne pourra pas dire que lors des sessions de formations des ‘manajeureux’, ces cadres très supérieurs n’ont pas appris à manipuler le vocabulaire.

Il aura fallu l’intervention de la CGT pour permettre aux SMS qui ont réussi le concours d’entrée à l’école d’AS de pouvoir bénéficier de la réussite de leur concours.

La formation ne représente que 2,87% de la masse salariale au lieu des 3% initialement prévus. Manque 2,7 millions d’euros.

Cette somme qualifiée d’insignifiante par la DRH représente 3 fois le montant du CESU versé aux agents de la Ville, ou 2 fois l’allocation rentrée scolaire.

Mais c’est vrai qu’on est loin des 17 millions d’euros que la Ville devrait investir pour les généraliser pointeuses destinées à surveiller ses agents.

La DRH parle encore d’absentéisme en formation mais ne donne pas les chiffres du nombre de formations refusées pour raisons de services.
D’ailleurs le mot absentéisme plait à la DRH qui aime à infantiliser les agents.

La DRH s’auto congratule, mais quels sont les outils de pilotage qu’elle a mis en place ? Quels indicateurs ?

Aujourd’hui encore beaucoup d’agents ont demandé à utiliser leur DIF, or ils n’ont AUCUNE REPONSE de la part de leur direction !

 

 
REAGIR SUR CE COMMUNIQUE NOUS CONTACTER
 
-  Mentions Légales  -     Haut de Page