Accueil
Vers PDF  IMPRIMER  Les Autres Documents  Accueil Mis en ligne le 19 Mai 2011
 
Union Syndicale CGT
des Services Publics Parisiens
logo Union Syndicale
 


Salariés titulaires et non titulaires, mobilisés

contre l’austérité salariale

Le Mardi 31 mai 2011,

Tous Unis, Tous en grève

pour nos salaires, nos carrières, nos emplois
 

 

La politique d’austérité salariale menée par le gouvernement à l’égard des agents publics est largement rejetée par les personnels. A l’appel des syndicats ( CFDT, CFTC, CGT, FO, FSU, Solidaires, UNSA ), les agents sont invités à manifester et exprimer leur colère à l’Etat, à l’Hospitalière, à la Territoriale, dans chaque service, chaque collectivité.

La Ville de Paris n’est pas en reste. Les non remplacements des départs à la retraite, contribuent à la détérioration des conditions de travail.

Dans un contexte d’abandon du service public, le blocage des rémunérations qui s’est accumulé depuis près de 10 ans, conduit au mal vivre des fonctionnaires. La Révision Générale des Politiques Publiques, voulue par Nicolas Sarkozy, entérine pour 2012 et 2013 la suppression de 100 000 emplois. Dans ce contexte, on ne compte plus les dépressions, les arrêts de travail. Comme dans d’autres grandes entreprises, certains en arrivent à commettre l’irréparable.

Tout augmente, l’essence, le gaz, EDF, les loyers, les prix des consommations courantes ; l’inflation reprend, tandis que le gouvernement s’apprête à faire encore plus de cadeaux fiscaux aux riches.

 

Trop c’est trop !

Le ras-le-bol doit s’exprimer dans la rue !

 

 

La CGT revendique un salaire décent :

Il faut augmenter tous les salaires et traitements : le SMIC doit être porté à 1 600 euros.

Il faut augmenter le point d’indice et rattraper la perte de pouvoir d’achat subie depuis des années.

Il faut augmenter les pensions de retraite.

Les grilles indiciaires doivent être revues pour permettre des évolutions de carrières attractives reconnaissant les expériences et les qualifications professionnelles et réintroduire l’échelle mobile des salaires.

 

A la Ville de Paris :

L’argent existe, il est disponible. 920 millions d’euros en 2010, au titre de la reprise immobilière permettrait de financier 75 millions d’euros sur 10 ans, le coût de la mise en place de la carrière linéaire.

De même, la réforme de la catégorie B se fera au rabais.

 

On est loin des perspectives ouvertes,

offertes aux personnels !

 

A la Ville de Paris, la CGT revendique :

  • L’augmentation des effectifs titulaires pour un service public de qualité.

  • Un plan de déprécarisation : titularisation des précaires A, B, C dans le cadre de la résorption de la précarité.

  • Un déroulement de carrière avec un ratio de promotion à 100 %.

  • La durée minimum dans l’échelon.

  • L’attribution du 13ème mois et la revalorisation du régime indemnitaire.

  • Rétablissement des 15 kilos de fret pour les agents en congés bonifiés.

 

Au nom de la mondialisation, de la compétitivité au sein d’une Europe affaiblie par la crise de la finance, ils veulent geler nos salaires.

 

Tous unis et tous ensemble,

Participons à l’Assemblée Générale organisée le :

Mardi 31 mai 2011 à partir de 9h00

Salle : Grande Croizat à la Bourse du Travail

3, rue du Château d’Eau – Paris 10ème – Métro : République

Lors de cette Assemblée Générale,

les personnels décideront des suites de leurs actions.

 


Le Mardi 31 mai 2011,

Tous en grève

Faisons-nous entendre par le Maire de Paris.

Il est grand temps d’ouvrir de véritables négociations.
 

 

Un préavis de grève a été déposé au maire pour la journée du 31 mai de 0h00 à 24h00.

 

 
REAGIR SUR CE COMMUNIQUE NOUS CONTACTER
 
-  Mentions Légales  -     Haut de Page