Accueil
Vers PDF  IMPRIMER  Les Autres Documents  Accueil Mis en ligne le 23 Avril 2011
 
Union Syndicale CGT
des Services Publics Parisiens
logo Union Syndicale
 

CFDT   -   CGT   -   SUPAP FSU   -   SOLIDAIRES   -   UNSA

 


Le 1er mai 2011

Pour la Solidarité Internationale et le Progrès Social

14h30 de la place de la République à Nation
 

 

Cette année, le 1er mai, journée de solidarité internationale du monde du travail, prend un relief particulier dans un monde marqué par des évolutions majeures.

Les organisations CFDT - CGT – FSU – Solidaires – UNSA expriment leur soutien aux peuples des pays arabes qui se soulèvent pour la dignité et la liberté. Partout dans le monde, cette onde de choc salutaire bouscule les dictatures et porte un message d’espoir de liberté, de démocratie et de progrès social.

Elles font aussi du 1er mai une journée de solidarité européenne en dénonçant les politiques d’austérité imposées par les Etats membres de l’Union et les Institutions européennes sous le prétexte d’« assainir » les dépenses publiques. Les salarié(e)s ne doivent pas payer le coût d’une crise dont ils ne sont pas responsables.

En France, le 1er mai 2011 se déroule dans un contexte de crise économique. Les inégalités sociales se creusent. Les préoccupations des salariés en matière d’emploi, de salaires et de conditions de travail se sont déjà exprimées fortement dans les mobilisations de 2009 et 2010.

Partout participons aux manifestations unitaires du Premier Mai pour :

  • Donner la priorité à l’emploi par des choix de politiques économiques et sociales prenant appui sur une réelle politique industrielle qui réponde aux impératifs écologiques et des services publics de qualité, favorisant la réduction des inégalités. Prioriser des mesures en faveur des jeunes. Mettre fin au non remplacement d’un fonctionnaire sur deux partant à la retraite.

  • Augmenter les salaires, les pensions et le pouvoir d’achat, permettre à chacun de vivre dans la dignité en garantissant le droit pour toutes et tous à une protection sociale solidaire et de haut niveau tout au long de la vie ; Faire reculer les inégalités salariales entre les femmes et les hommes.

  • Améliorer les conditions de travail et faire reconnaître la pénibilité ;

  • Lutter pour l’égalité des droits et contre toutes les discriminations, notamment concernant tous les travailleurs migrants.

 

L’exigence d’une vie meilleure faite de justice sociale, du respect des droits fondamentaux, d’un travail respectueux de la dignité et des besoins de chacun, reconnu et valorisé doit se faire entendre.

Mobilisons-nous pour la solidarité entre les salariés et l’égalité des droits, le choix de la paix, le choix du social, la solidarité entre les peuples. C’est de cette façon que reculeront l’exclusion, le racisme, le rejet de l’autre.

 

Un peu d’histoire

 

Au cours du IVe congrès de l'American Federation of Labor, en 1884, les principaux syndicats ouvriers des États-Unis s'étaient donné deux ans pour imposer aux patrons une limitation de la journée de travail à huit heures. Le 1er mai 1886 de nombreux travailleurs obtiennent satisfaction de leur employeur. Mais d'autres, moins chanceux, au nombre d'environ 340.000, doivent faire grève pour forcer leur employeur à céder.

Le 3 mai, une manifestation fait trois morts parmi les grévistes de la société McCormick Harvester, à Chicago. Une marche de protestation a lieu le lendemain et dans la soirée, tandis que la manifestation se disperse une bombe explose devant les forces de l'ordre. Elle fait une quinzaine de morts dans les rangs de la police. Trois syndicalistes sont jugés et condamnés à la prison à perpétuité. Cinq autres sont pendus le 11 novembre 1886 malgré des preuves incertaines.

Depuis chaque année, le 1er mai, les travailleurs du monde entier manifestent pour exprimer ensemble leurs revendications sociales. La cgt n’a jamais eu de cesse de participer pleinement à cette journée d’expression de luttes et de revendications.

 

 
REAGIR SUR CE COMMUNIQUE NOUS CONTACTER
 
-  Mentions Légales  -     Haut de Page