Accueil
Vers PDF  IMPRIMER  Les Autres Documents  Accueil Mis en ligne le 7 Avril 2011
 
Union Syndicale CGT
des Services Publics Parisiens
logo Union Syndicale
 


DECLARATION DES ELUS CGT

DE LA CAP 44

SEANCE DU 7 AVRIL 2011
 

 

Madame la Présidente,

Les personnels adjoints techniques en grève aujourd’hui, vous expriment par la voix de leurs élus leur profond désaccord sur la manière dont ils sont traités par l’exécutif municipal.

La parodie de réunion à laquelle nous avons été conviés le 5 avril 2011, dans le cadre du respect des textes pour un préavis de grève, nous amène à constater que vous méprisez une fois de plus le corps des adjoints techniques à la Ville de Paris et que malheureusement, seul le rapport de force est base de négociations.

Alors ne nous parlez plus de dialogue social.

Les différentes réformes ont eu pour premier effet le rallongement du temps de carrière, nous mesurons tous autour de la table ce que cela peut avoir comme conséquences sur l’usure et la pénibilité au travail.

Doit-on continuer à s’investir sur des déroulements de carrières, qui nous permettent de partir en retraite avec seulement une pension d’environ 1 100 €, pour une grande majorité de ces agents.

Ces réformes ont eu pour second effet de faire avancer les corps que le maire a favorisés dans ses priorités, nous rappelons que nous sommes un des corps les plus importants de votre administration qui regroupe plus de 5 300 salariés ouvriers.

Nous sommes obligés de constater que bon nombre de filières nous ont rejoint et pour certaines même voir largement dépassées.

Nous estimons que vous devez pallier à cette injustice.

La durée de carrière doit absolument être réduite, nous revendiquons l’avancement minimum dans l’échelon pour tous, et une prise en compte des catégories dites insalubres ou actives au travers d’une réduction de carrière.

Nous sommes au même titre que les autres salariés de la Ville de Paris confrontés à la perte de pouvoir d’achat.

Il est de votre responsabilité de répondre à notre revendication de revoir dès maintenant, les ratios promus/promouvables dans chacun des grades du corps.

Le delta ouvert à 12 % est là aussi inadmissible et ne correspond en rien aux attentes exprimées par le personnel, qui revendique une promotion de tous les promouvables, dès qu’ils remplissent les conditions de passage au grade supérieur.

Dans le cadre de la réforme de la catégorie B, chacune des catégories C se voit promouvable de C en B, y compris certaines catégories qui n’avaient jusque là aucun débouché, notre corps ne peut être sacrifié pour la bonne cause. Doit-on continuer à faire avancer nos revendications au gré du bon vouloir de M. Delanoë ?

Monsieur le maire a fait ses choix en lien avec ses priorités politiques. Notre catégorie professionnelle dans le cadre de son budget contraint, est de fait complètement étranglée, nous ne pouvons en rester là.

Les salariés ont mandaté leurs élus, afin d’obtenir des réponses concrètes, nous ne pouvons pas nous contenter d’être reçus par un sous-directeur non mandaté pour négocier. Nous ne demandons pas la mise en place d’un calendrier, mais bien des propositions à la hauteur de la première Ville de France.

Nous exigeons d’être reçus immédiatement.

 


POUR VOTRE INFORMATION,

l’ensemble du personnel adjoint technique sera convié

à une Assemblée Générale

afin de donner une suite au mouvement
 


 
REAGIR SUR CE COMMUNIQUE NOUS CONTACTER
 
-  Mentions Légales  -     Haut de Page