Accueil
Vers PDF  IMPRIMER  Les Autres Documents  Accueil Mis en ligne le 22 Octobre 2010
 
Union Syndicale CGT
des Services Publics Parisiens
logo Union Syndicale
 

CGT  –  FO  –  SUPAP/FSU  –  SUD  –  UNSA

 


CETTE REFORME EST ILLEGITIME

RECONDUISONS NOS ACTIONS
 

 

Malgré, L’OPPOSITION DE LA MAJORITE DE LA POPULATION, le gouvernement veut passer en force.

  • Accélération de la procédure parlementaire.

  • Intervention contre les grévistes et les manifestants.

 

RESISTANCE !

 

Les grèves et les blocages se poursuivent en province et en région parisienne, soutenues par la majorité de l’opinion comme l’attestent les sondages.

A la Ville de Paris, les personnels ont participé à des manifestations à Hôtel de Ville (800 personnes) vers le Sénat (2000 personnes). De nombreux établissements, crèches, bibliothèques, garages, établissements sportifs, ateliers ont été fermés.

Des collègues continuent à bloquer depuis mardi matin le principal centre de traitement des ordures ménagères de la région parisienne, 43 rue Bruneseau, Métro Porte d’Ivry. Venez les soutenir en fonction de votre disponibilité, vous serez chaleureusement accueillis.

L’intersyndicale appelle à poursuivre et amplifier les actions en cours et à se mobiliser davantage contre la réforme à l’occasion de la journée nationale de grève et manifestation le jeudi 28 octobre.

 

Salariés du Public et du Privé,

lycéens, étudiants, privés d’emploi, retraités

On peut gagner, on va gagner !

Participons au blocage du pays pour le retrait du plan Sarko !

 


Jeudi 28 octobre

Rendez vous à 10 heures pour les personnels Ville de Paris

devant le Musée d’Art Moderne,

11 avenue du Président Wilson, M° Alma Marceau

 


Jeudi 28 Octobre

MANIFESTATION et GREVE NATIONALE

A l’appel de CFDT CFTC CGT CFE-CGC FO FSU Solidaires UNSA

13h00 Place de la République vers St Augustin
 

 

Toutes ces actions sont couvertes par un préavis de grève (grève possible de 55 minutes, 2 heures, une 1/2 journée, une journée).

Les retenues sur salaire sont calculées sur la base d’un trentième de salaire pour une journée, 1/210 de salaire pour une heure de grève.

 

 
REAGIR SUR CE COMMUNIQUE NOUS CONTACTER
 
-  Mentions Légales  -     Haut de Page