Accueil
Vers PDFIMPRIMER Mis en ligne le 7 Avril 2008
 
Union Syndicale CGT
des Services Publics Parisiens
logo Union Syndicale
 

Appel unitaire des organisations syndicales d’Ile de France
 CGT - CFDT - FO - UNSA - SOLIDAIRES - FSU – CFTC

 

Pour notre pouvoir d’achat
Mobilisons-nous pour nos salaires !

 


TOUS ENSEMBLE

le Mercredi 16 Avril à 14 h00

à la Préfecture de région
 

 

La question du pouvoir d’achat est la principale préoccupation pour des millions de franciliens :

le coût du logement, des transports, des soins, de l’éducation, de l’énergie, des achats au quotidien sont en constante augmentation et pèsent très lourdement sur le budget des familles.

Avoir un travail et un salaire n’empêche plus aujourd’hui, en Ile-de-France, que des salariés, des retraités vivent dans leur voiture, dans la rue ou dans des foyers d’accueil, d’autres plongent dans l’exclusion. 10 % des franciliens (plus d’un million) vivent en dessous du seuil de pauvreté : Le travail et le salaire ne sont donc plus une garantie contre l’exclusion.

Cette situation a une cause principale : les salaires directs et indirects (couverture maladie, indemnisation du chômage et des accidents du travail, retraites…) sont trop bas !

Il faut casser l’idée reçue que les cotisations sociales seraient des « charges » supplémentaires alors que c’est un principe de solidarité mis en place pour contribuer au financement des retraites, de la sécurité sociale, des accidentés du travail, etc.

La stagnation des revenus du travail, la hausse des prix conduisent les salariés du public comme du privé à s’organiser pour gagner de meilleures conditions de vie.

Le patronat et le gouvernement doivent en tenir compte. Ces luttes doivent s’amplifier dans l’intérêt de tous.

 


Salaires, Traitements, Allocations, Retraites

Il faut que ça bouge !
 

 

Les organisations syndicales CGT - CFDT - FO – UNSA– FSU – SOLIDAIRES - CFTC appellent les franciliens à se mobiliser et à agir dans l’unité pour :

  • De véritables négociations sur les salaires, dans le public comme dans le privé.

  • La revalorisation immédiate des traitements des fonctionnaires et stopper leur dégradation.

  • Une augmentation des salaires au moins égale au niveau de l’inflation.

  • La suppression des inégalités salariales particulièrement entre les hommes et les femmes.

  • La revalorisation des retraites et du minimum vieillesse et des minimums sociaux.

  • La suppression des franchises médicales et remboursement des consultations et des médicaments.

  • Exiger la construction de logements sociaux, de qualité, en Ile de France pour garantir l’accès de tous les franciliens à un logement économiquement accessible.

  • Développer une politique tarifaire des transports plus accessibles pour tous.

 


à LA MAIRIE de PARIS

La CGT Revendique :
 

 

  • EN MATIERE SALARIALE : Dans la Fonction Publique et à la Ville de Paris, une augmentation conséquente du point d’indice, allant bien au-delà de 0,49 % pour 2008.

  • LE POUVOIR d’ACHAT : Depuis 2000, la perte du  pouvoir d’achat est de 7 %, il est urgent de relancer les salaires : le salaire minimum pour tous à hauteur de 1 800 €uros.

  • LA FORMATION PROFESSIONNELLE : La refonte des grilles indiciaires et une formation professionnelle valorisante, s’imposent face à la dégradation des carrières à la Fonction Publique.

  • LA PRECARITE : Un combat contre la précarité est engagé, les CDI ne doivent pas servir à combler les manques de personnels titulaires dans l’administration, cela contribue à la dégradation des conditions de travail pour tous.

  • LE REGIME INDEMNITAIRE : L’intégration des primes dans le salaire, ainsi que la revalorisation des retraites liée à l’augmentation de la valeur indiciaire sont essentielles pour l’évolution des pensions. Aujourd’hui ces augmentations sont basées sur l’augmentation du coût de la vie. Il n’y a plus le lien entre les évolutions salariales et les besoins exprimés par nos retraités.

  • LA PROTECTION SOCIALE : Les 3 volets de la Sécurité Sociale sont à financer par nos contributions sociales et les cotisations des employeurs. Les exonérations et les cadeaux faits par le gouvernement Sarkozy au patronat ne peuvent continuer ! Un financement solidaire et un retour à l’intervention de l’Etat doit permettre le retour à l’équilibre. Notre caisse la CNRACL subit depuis des années une compensation et une surcompensation des régimes déficitaires. La défense de l’emploi public, de l’emploi titulaire est une priorité pour le financement de notre caisse de retraite et de notre régime solidaire.

  • L’ACTION SOCIALE : L’action sociale en générale en direction des salariés nécessite une prise en charge par les employeurs à hauteur des besoins, notamment dans le domaine des transports, du logement, de la restauration… C’est une donnée essentielle pour permettre l’amélioration sensible des conditions de vie.

 

Les organisations syndicales


CGT, CFDT, FO, UNSA, SOLIDAIRES, FSU, CFTC d’Ile-de-France

s’engagent à se mobiliser dans les entreprises
et appellent l’ensemble des salariés du public comme du privé
à participer à la manifestation

le MERCREDI 16 Avril 2008 à 14 h

de la Préfecture de Région (métro Saint François Xavier) jusqu’au siège
de l’organisation Patronale du MEDEF (métro école Nationale)

(Un préavis de grève a été déposé auprès du Maire de Paris
pouvant aller de 0h55 à 24h00)

 

 
REAGIR SUR CE COMMUNIQUE NOUS CONTACTER
 
-  Mentions Légales  -     Haut de Page