Accueil
Vers PDF  IMPRIMER  Les Autres Documents  Accueil Mis en ligne le 1 Juillet 2010
 
Union Syndicale CGT
des Services Publics Parisiens
logo Union Syndicale
 


REFORME DES RETRAITES

INVRAISEMBLABLE !
 

 

Les mères de familles, fonctionnaires seront les premières touchées

 

Après les initiatives d’actions grévistes menées à l’initiative des syndicats en juin contre la réforme des retraites, une première mesure à destination des femmes fonctionnaires qui devait entrer en application dès cet été est reportée en janvier 2011.

Cette première victoire est à mettre au profit et au succès des actions unitaires.

 

Pour autant, la mesure n’est que repoussée au 31 décembre 2010.

 

De quoi s’agit-il ?

Au nom des nombreuses économies qu’entend réaliser le gouvernement sur le dos des salariés et notamment ceux des Services Publics, les femmes devraient accepter la fin de la possibilité de partir en retraite anticipée à partir de 3 enfants après 15 ans de services publics.

En l’état, jusqu’au 31 décembre 2010, les femmes réunissant ces conditions avant le 1er janvier 2004 peuvent toujours partir sur la base de 37,5 annuités, d’un taux de calcul de 2 % l’an et d’une absence de décote en cas de carrière incomplète.

Au 1er janvier 2011, les dispositions de la loi Fillon de 2003 s’imposeront suivant les nouvelles conditions de l’âge d’ouverture du droit à la retraite, (60 ans en général, 55 ans pour les services actifs). Une décote s’appliquera en fonction du nombre de trimestres manquants, il ne sera plus appliqué de rattrapage au minimum garanti. La perte financière sera d’environ de 20 à 25 % !

 

Pour exemple :

  • Une femme née en 1954, indice majorée catégorie B 514 remplissant les conditions demande sa retraite avant le 31 décembre. Elle percevra une pension de 1 326 €, si elle en fait la demande au 1er janvier 2011, elle percevra 1 015 € net.

  • Une femme née en 1954, indice majorée catégorie C 352 remplissant les conditions demande sa retraite avant le 31 décembre. Elle percevra une pension de 907 €, si elle en fait la demande au 1er janvier 2011 elle percevra 695 € net.

 

Rien n’est inéluctable, la Réforme des retraites peut-être repoussée et enfin vraiment débattue avec l’ensemble des forces vives de la Nation, dont bien évidemment les syndicats, tous les salariés.

 

L’action doit s’intensifier, on peut gagner,

preuve en est ce premier recul !

 

Le 13 juillet prochain, jour du Conseil des ministres qui doit adopter le projet de loi, la CGT appelle à un grand rassemblement au ministère du travail, 127 rue de Grenelle,Métro Varennes, de 12 à 14h, pour déposer des centaines de milliers de pétitions.

Les organisations syndicales CFDT, CFTC, CGT, FO, FSU, Solidaires, UNSA vont poursuivre leur action tout au long du processus législatif de la réforme des retraites.

Elles ont déjà décidé d’une nouvelle journée nationale de grèves et de manifestations le :
7 septembre 2010, au moment où s’ouvrira le débat parlementaire. Nous appelons tous les salariés du privé et du public, les demandeurs d’emploi, les jeunes et les retraités, les femmes à construire ce jour, une mobilisation d’ampleur inégalée.

 

 
REAGIR SUR CE COMMUNIQUE NOUS CONTACTER
 
-  Mentions Légales  -     Haut de Page