Accueil
Vers PDF  IMPRIMER  Les Autres Documents  Accueil Mis en ligne le 30 Mai 2010
 
Union Syndicale CGT
des Services Publics Parisiens
logo Union Syndicale
 


UNE RESTAURATION COLLECTIVE

DE QUALITE À UN PRIX MODERE

ET ACCEPTABLE PAR TOUS !

LE CHEQUE DEJEUNER À TOUS CEUX

QUI SONT PRIVES DE POUVOIR SE RESTAURER !
 

 

Avec la CGT, réclamons au Maire de Paris,

L’équité de traitement entre tous les agents

Dans l’aide apportée aux personnels afin de se restaurer.

 

Aujourd’hui, l’A.S.P.P. sert environ 10 000 repas par jour dont 8 700 dans les selfs et 1 300 dans les Crocs pouces, pour 33 000 agents présents.

A cela s’ajoute 160 000 repas annuels, consommés dans près de 60 restaurants par les agents de la Ville de Paris dont l’ASPP a passé une convention à la demande du Maire de Paris.

Les deux tiers des agents n’ont donc pas la possibilité de se restaurer le midi :

  • Soit, ils sont trop éloignés d’un restaurant administratif.

  • Soit ils travaillent en horaires décalés pour le maintien du Service Public.

 

Cette situation inadmissible rompt l’égalité de traitement entre les agents. Pour les agents qui ont la possibilité de se restaurer, le prix du repas ne cesse d’augmenter et la quantité servie diminue. Ce qui est malheureusement inversement proportionnelle à nos salaires !

 

La CGT revendique

  • Des chèques déjeuners pour ceux qui n’ont pas la possibilité de se restaurer.

  • Un repas équilibré servi quotidiennement.

  • Un repas social aux environs de 3,50 euros restant à la charge de l’agent servi jusqu’à l’heure de fermeture de la cantine.

  • L’ouverture de nouveaux restaurants dans les arrondissements, notamment les 15ème, 16ème, 19ème et 20ème qui en sont dépourvus, l’arrêt de toutes fermetures de centres.

  • Pour toutes les catégories, un meilleur lissage qui tient compte du niveau réel des salaires et des primes. Une refonte globale des tranches de droits d’entrées exonérant de taxe, les indices les plus faibles, en dessous de l’indice 349.

    Seuls sont aujourd’hui exonérés les agents qui ont un indice inférieur au 6ème échelon de l’échelle 3 (indice brut 318).

 

Nos propositions de Droits d’entrées :

  • Exonération jusqu’à l’indice 349

  • Catégorie A = 0,11 indice < 400

  • Catégorie B = 0,46 indice < 499

  • Catégorie C = 0,78 indice < 649

  • Création de la Catégorie D > 650 = 1,10 euros

 

La CGT revendique une véritable gestion paritaire de la restauration collective, avec les libertés afférentes.

 


La première collectivité territoriale de France doit permettre

à tous ses agents de se restaurer quotidiennement,

à un tarif raisonnable !

Il en va de la santé des agents !
 

 

 
REAGIR SUR CE COMMUNIQUE NOUS CONTACTER
 
-  Mentions Légales  -     Haut de Page