Accueil
Vers PDF  IMPRIMER  Les Autres Documents  Accueil Mis en ligne le 14 Mai 2010
 
Union Syndicale CGT
des Services Publics Parisiens
logo Union Syndicale
 


FORMATION :

BRAVO Mme ERRECART

POUR CE NOUVEL ACCORD MINORITAIRE !
 

 

Encore une fois l’exécutif parisien manifeste son mépris pour le personnel !

L’accord sur la formation signé au CTP central du 12 mai 2010, bel outil de management, consacre la formation essentiellement à l’accompagnement des réorganisations des directions.

Pourquoi tant d’empressement à moderniser un service public qui satisfait 90% des parisiens (enquête BVA). La réalité est que l’administration prépare le grand Paris métropole, capitale de l’externalisation et du sous-effectif!

En effet, Mme ERRECART a défendu son plan d’austérité parisien, pas d’effectif supplémentaire sur cette mandature, mais augmentation des missions, donc de la souffrance au travail. Les refus de formation pour nécessité de service iront en s’accroissant.

Si les négociations ont duré un an, c’est que la DRH a tenu un double langage : elle voulait que le DIF soit utilisé pour toutes les formations. C’est la CGT qui a sauvé les préparations à concours, qui amputeront tout de même votre DIF de 20 heures quelque soit la durée de la préparation. Cette mesure est inéquitable pour une bonne partie de la catégorie C.

L’administration et son comité de suivi ont signé un accord, sans donner les moyens financiers nécessaires : le budget attribué en matière de formation devrait atteindre 3,5% de la masse salariale en 2012 !

Mais ce taux aurait du prendre effet en 2006 comme le stipule l’accord ARTT, il est aujourd’hui à 2,7% !!! Les signataires n’ont pas été capables d’honorer leur signature !

 

LA CGT REVENDIQUE :

 

Des effectifs en adéquation avec nos missions de service public et prenant en charge la formation professionnelle et syndicale.

Pour la formation professionnelle 3,5% de la masse salariale dès aujourd’hui.

La formation ne doit pas être un élément constitutif de la carrière au mérite.

Le DIF ne doit pas servir aux préparations à concours.

L’impossibilité pour l’administration d’opposer plus de deux refus consécutifs à une demande de formation.

Tout refus doit être motivé et notifié à l’agent dans les deux mois comme le prévoit la loi.

Abandon de toutes les périodes dites rouges pour des prétendues nécessitées de service dans toutes les directions.

C’est au moins 10% du temps de travail qui doit être consacré à la formation, et ce, tout au long de la carrière. Les demandes de formation, à caractère personnel, doivent être prises en compte dans ce cadre.

 


La formation fait partie du travail :

il faut de l’emploi

Nous vous attendons nombreux

dans l’action le 27 mai 2010

pour défendre l’emploi, les salaires et les retraites !
 

 

 
REAGIR SUR CE COMMUNIQUE NOUS CONTACTER
 
-  Mentions Légales  -     Haut de Page