Accueil
Vers PDF  IMPRIMER  Les Autres Documents  Accueil Mis en ligne le 17 Mars 2010
 
UGICT-CGT Syndicat des Cadres
et Techniciens Parisiens
des Services Publics Territoriaux
logo cadre
 


PRIMES :

GREASE MINE !
 

 

Comme on pouvait s’y attendre, la prime départementale a subi le même sort que la prime de fin d’année : baisse ou stagnation dans le meilleur des cas.

La Ville de Paris a la volonté de bâtir une administration plus innovante, plus performante, et résolument tournée vers l’avenir. Mais elle ne nous donne pas les moyens pour y parvenir.

On nous en demande toujours plus, avec des délais de réalisation de plus en plus courts ce qui se traduit par la volonté de remettre en cause l’accord ARTT : Si vous travaillez trop, c’est que vous ne savez pas vous organiser !

La surcharge de travail dans les services et le surmenage des agents sont niés, aussi bien dans les nouvelles DA et CSP comptables qu’ailleurs. Et cela sans bénéfice comptable pour la Ville. La preuve en est dans le transfert fictif des tâches, la saturation des services et la menace des intérêts moratoires.

Beaucoup d’agents ont des comptes épargne temps bien remplis. Ils sont dans l’impossibilité de prendre leurs jours de RTT.

Nous devons être productifs, adaptables, polyvalents avec des horaires élastiques, des primes réduites à la portion congrue.

Les agents sont priés de se trouver un poste au gré des réorganisations de service ! Les agents qui doivent se trouver un poste suite à une restructuration, sont obligés de rédiger un CV et une lettre de motivation, ce qui est contraire à la philosophie de la fonction publique.

Lorsqu’un agent quitte une Direction, il n’est pas toujours remplacé, et lorsqu’il est remplacé, c’est par un agent non titulaire ou un contrat aidé corvéable à merci.

Les agents travaillent plus, galèrent plus : on les remercie en baissant leurs primes.

 

Le personnel ne veut plus servir de variable d’ajustement

pour équilibrer le budget de la Ville

Nous voulons être reconnus et respectés dans notre travail

 

Le personnel n’est pas un coût. Le personnel n’est pas une charge !

Le personnel fait vivre le service public parisien.

A quand la prise en compte du coût social des mises au chômage des agents non titulaires qui représentent au moins 20% des agents de la Ville ?

 

Lors de son audience avec M. Le Goff Directeur de la DRH, la CGT a demandé :

  • La reconnaissance du travail fourni par les agents par des nominations en CAP.

  • L’embauche d’agents statutaires pour compenser la surcharge de travail.

  • L’augmentation des primes.

  • La transparence dans l’attribution des primes.

 

 
REAGIR SUR CE COMMUNIQUE NOUS CONTACTER
 
-  Mentions Légales  -     Haut de Page