Accueil
Vers PDF  IMPRIMER  Les Autres Documents  Accueil Mis en ligne le 19 Février 2010
 
UGICT-CGT Syndicat des Cadres
et Techniciens Parisiens
des Services Publics Territoriaux
logo cadre
 


Secrétaires médico-sociaux

Avancements de grade

Toujours au compte-gouttes !
 


La Commission Administrative Paritaire ( CAP ) des SMS

s’est réunit le 10 décembre 2009.

 

L’ordre du jour de cette CAP traitait de l’avancement au choix au grade de SMS classe exceptionnelle et des nominations au corps des SMS des adjoints administratifs.

 

 

L’avancement au choix, au grade de SMS de classe exceptionnelle.

 

Conditions : avoir atteint le 4ème échelon de secrétaire médical et social de la classe supérieure.

  • Le nombre d’agents promouvables était de 111.

  • Le nombre de nominations possibles était de 12 (9 à la DASES – 2 à la DFPE – 1 à la DRH)

 

Ce qui montre encore une fois le faible pourcentage d’agents pouvant bénéficier d’une évolution de carrière ! D’où l’intérêt de continuer à se mobiliser pour obtenir satisfaction dans notre demande de reconnaissance professionnelle et de véritable promotion de carrière ! C’est votre avenir, votre pouvoir d’achat qui sont en jeu !

Quoiqu’il en soit, nous félicitons chaleureusement les agents retenus.

 

 

Ratio à 100% !

 

Selon le statut des SMS, les conditions pour être nommé au grade supérieur portent uniquement sur une condition d’ancienneté (échelon) et à ce jour il n’y a pas de changement de poste ou de fonction après une nomination en classe exceptionnelle par la voie de l'examen professionnel ou au choix. Faut-il créer une autre grille, supérieure à celle de la classe exceptionnelle, pour des fonctions d’encadrement ? La question se pose, mais pour l’instant, il n’y a pas d’actes concrets dans ce sens et les fonctions des trois grades restent identiques.

C’est pourquoi la CGT demande un ratio de 100% pour les nominations au grade supérieur ou exceptionnel. Notre grille indiciaire commence à 1370 € (brut) et termine (en classe exceptionnelle) à 2365 € (brut). Nos salaires ne sont pas mirobolants et les SMS doivent pouvoir bénéficier d’un déroulement de carrière complet.

 

 

Le casse-tête des critères de nomination

 

Sur le 111 SMS remplissant les conditions statutaires pour être nommés en classe exceptionnelle plus de la moitié sont au 7 ou 8e échelon de la classe supérieur. 50% on une note entre 19,75 et 20. Enfin les tranches d’âge sont : 14 entre 60 et 63 ans ; 34 entre 55 et 59 ans, 49 ente 50 et 54 ans et le reste moins de 50 ans.

Ces chiffres montrent l’urgence d’une augmentation du nombre de postes pour les avancements de grade. Sans cette augmentation, la Commission Administrative Paritaire se trouve toujours confronté au casse-tête des critères de nomination.

Pour l’Administration, les conditions autres, que celle d’avoir atteint le 4ème échelon de la classe normale, sont la note, les appréciations et éventuellement le rapport établi par le supérieur hiérarchique, l’ancienneté et le poste occupé.

S’ajoutera désormais, à la demande d’une grande partie des agents et des représentants syndicaux, la formation et la présentation à l’examen professionnel de SMS classe exceptionnelle.

Pour notre part nous insistons sur l’ancienneté pour permettre à tous les agents de bénéficier d’un véritable déroulement de carrière et atteindre le dernier grade (classe exceptionnelle) avant de partir à la retraite.

Le critère sur le « poste occupé » reste très discutable : quels sont les motifs pour « côter » un poste plus qu’un autre ? Il y a des postes plus « nobles » que d’autres ?

Le seul moyen de s’en sortir est une augmentation du taux de nomination avec un ratio de 100%.

 

 

L’avancement d’adjoints administratifs, dans le corps de SMS classe normale

 

Conditions :


Justifier de 9 années de service en qualité d’adjoints administratifs au 1er janvier de l’année et en avoir fait la demande auprès de sa hiérarchie.

  • Le nombre d’agents promouvables était de 2555.

  • 40 candidats avaient fait une demande.

  • 16 ont été proposés et retenus.

 

Dans un souci de reconnaissance des spécificités de cette profession et pour répondre à la grande majorité des SMS et des organisations syndicales, il a été demandé que, dorénavant, soit pris en compte la réelle motivation des agents demandeurs, à intégrer ce corps professionnel ; de leur connaissance des contraintes et des difficultés de ce métier, ainsi que leurs tentatives antérieures à passer le concours de SMS.

Le SRH, déjà persuadé du bien fondé de ces exigences, prendra désormais aussi en compte les inscriptions au concours.

  • Nous souhaitons la bienvenue à ces nouveaux SMS et leur souhaitons de trouver dans ce métier qu’ils ont choisi d’exercer, un épanouissement personnel ainsi qu’un intérêt profond pour le social et le médical.

 

Nous vous donnerons très prochainement les résultats de la pétition qui circule encore. Si ce n’est déjà fait, vous pouvez toujours la réclamer auprès des élus syndicaux de votre CAP, et la signer !

Restons mobilisés et unis pour parler d’une seule voix, si nous voulons faire reconnaître à sa juste valeur une profession difficile, mais passionnante ; indispensable à la bonne marche de tous les services médico-sociaux de la Ville de Paris !

 

Les élues CGT à a CAP des SMS :

Marie-Claude DEMESSINE

Amélia LE TOHIC

Andrée COYARD-AMAT

 

 
REAGIR SUR CE COMMUNIQUE NOUS CONTACTER
 
-  Mentions Légales  -     Haut de Page