Accueil
  Vers PDF  IMPRIMER  Les Autres Documents  Accueil Mis en ligne le 14 Novembre 2013
 
UGICT-CGT Syndicat des Cadres
et Techniciens Parisiens
des Services Publics Territoriaux
logo cadre
 


Non titulaires A, B :

Sélectionnés à outrance !
 

 

La ville a lancé de grandes réunions d'information concernant les modalités des sélections professionnelles des non titulaires. Le 16 octobre, c'était au tour des "postulants" aux postes d'attachés, de professeurs de conservatoires et quelques autres de catégorie A et B.

Ils doivent demander et rendre leurs dossiers de candidature à leur UGD du 25/11 au 20/12/2013. Le dossier doit être accompagné d’un CV, d’une lettre de candidature et de toutes pièces complémentaires jugés utiles. Les oraux s’étaleront de janvier à mars. Toutes les info de la DRH seront sur :http://intraparis.mdp/intraparis/jsp/site/Portal.jsp?page_id=1925.

Durant cette matinée dite de "formation", une 'coach' est intervenue pendant 2 heures, à partir du vocabulaire suivant : « valeur ajoutée, marketing, zone d'effort et de confort ».

Il a été très peu question de valoriser son envie de promouvoir et de servir les services publics, en étant titularisés ! Elle a expliqué qu'il fallait être sur de soi, et que l'objet des sélections était bien la valorisation du parcours professionnel et des acquis de l'expérience.

En moins d'une heure, la DRH a recentré de manière très concrète la sélection professionnelle sur : "l'adaptation" au corps visé.

Elle a aussi rappelé le faible nombre de reçus face au nombre de postulants : 70 sur 300 titularisés en 2014. Les jeux sont lancés : les non titulaires ont alors compris que la ville veut les sélectionner de manière sévère et assez opaque :

- En effet, autant la loi et le décret ont pour objectifs la déprécarisation et la valorisation des acquis. Autant la Ville de Paris- malgré les interventions de la CGT au cours des réunions sur l'application de la loi à Paris (voir sur le site de l'us http://us-cgt-spp.org et du collectif ANT)- utilise les sélections professionnelles pour trier selon des critères qu'elle ne dévoile pas, ses non titulaires.

Au lieu de profiter d'intégrer des compétences développées depuis plus de 4 ans par ses agents, la DRH privilégie de manière très restrictive la capacité des agents à exercer les missions d'un corps.

La Ville met avant tout en avant le fait que tout agent non titulaire doit savoir répondre à toutes les attentes du corps auquel il va prétendre. Ainsi, la DRH met l'accent sur la capacité d'encadrement, de gestion de conflit, de mobilité...

Certes les collègues ont exprimé leur envie de poursuivre leur travail et de progressivement être amenés à développer tous les "savoir faire d'un corps".

Mais tous ne peuvent pas aujourd'hui dire qu'ils encadrent. Ne pas intégrer des non titulaires à cause de cela, serait vraiment injuste.

Les questions très pertinentes de la salle ont particulièrement bien pointé l'opacité et l'arbitraire qui sont proposés dans le cadre de ces sélections :

"Alors, sur quoi allons-nous être sélectionné les ANT si ils montrent tous très bien combien leurs acquis sont utiles au service des parisiens ? Quels sont les critères de la Ville pour sélectionner ? Quelle grille d'évaluation sera utilisée ? Si beaucoup d'entre nous répondent aux critères des corps, comment la Ville sélectionnera en fin de session?

La DRH a répondu de manière assez humoristique par : "ce sera la commission qui décide".
Avec ces annonces, les agents sont partis angoissés, mécontents, excédés par la manière dont la Ville a organisé cette conférence dite formation.

 

Les interventions ont aussi soulignés les « défauts » de la Ville :

  • La sélection draconienne et une forte mise en concurrence : sur 300 : 70 pris en 2014.


  • La non transparence et l'arbitraire qui guideront les entretiens.


  • De nombreuses simulations sur l'impact sur les retraites et la carrière n'ont toujours pas été réalisées.


  • Des UGD ou des SRH très mal informés.


  • La nécessité d'information de la part de la ville que tous les ayants droits, notamment ceux ne travaillent plus à la ville ou sont en congés dont maladie.


  • Sur les congés maternité, à la demande de la CGT, la ville s'était engagée au CTP central du mois de Mai à un traitement égalitaire femmes /hommes.

    Or aucune communication n'est actuellement travaillée pour informer les femmes qu'elles doivent déposer leur dossier de candidature même si elles ne sont pas là au moment des sélections. La ville s'était engagée à trouver une solution pour ne pas les discriminer dans leur accès à la titularisation...

    Car actuellement, c'est la double peine pour les agents en congé maternité ou maladie :

    Si ils ne sont pas là, ils auront qu'à attendre un an de plus et perdre en carrière !!! On attend toujours des actes !

 

Les remarques des agents vont dans le sens des interventions régulières de la CGT (voir sur le site) au cours des débats sur la mise en oeuvre du plan pluriannuel de déprécarisation.

La CGT s'est d'ailleurs abstenue sur ce projet car il sélectionnait trop les collègues. La CGT avait en effet demandé :

  • Une titularisation basée à 100 % sur de la valorisation du travail réalisé depuis des années par les collègues .

  • L a titularisation à 100 % des non titulaires se présentant dès 2013/2014.

  • Des simulations rapides.

  • Un traitement égalitaire femmes-hommes.

  • La possibilité de faire appel sur on n'était pas retenu.

  • L'égalité des droits des non titulaires.

 

Toutes ces revendications restent à porter auprès de la Ville. En effet, la DRH doit organiser d'ici fin décembre un comité de suivi de ces sélections professionnelles avec les syndicats.

Prenez contact avec la CGT afin de discuter de votre situation et de ne pas rester seul-e. La CGT s'engage à être porte parole des demandes, des inquiétudes et à vous accompagner pour améliorer vos situations.

 


Ensemble on peut se faire

davantage respecter !
 

 

 

REAGIR SUR CE COMMUNIQUE NOUS CONTACTER

 
-  Mentions Légales  -     Haut de Page