Accueil
  Vers PDF  IMPRIMER  Les Autres Documents  Accueil Mis en ligne le 8 Novembre 2013
 
UGICT-CGT Syndicat des Cadres
et Techniciens Parisiens
des Services Publics Territoriaux
logo cadre
 


LOGEMENTS SOCIAUX POUR LES AGENTS

DE LA MAIRIE DE PARIS OU

QUAND LA DRH NE REPOND PLUS
 

 

Agents de la Ville de Paris dans des logements exigus, entassés avec leurs enfants,

Agents de la Ville de Paris dans des logements insalubres,

Agents de la Ville de Paris qui dorment à l’Hôtel, voire dans la rue.

Personnel social qui n’arrive plus à répondre face à l’afflux des demandes.

Quel échec pour cette mandature dont les amis politiques détiennent tous les pouvoirs !
Ils usent surtout du pouvoir de détourner la tête face à la détresse de leur personnel :

  • 70% d’agents en catégorie C.

  • 70% d’agents à qui on supprime les primes en cas d’arrêt de maladie, ce qui ne facilite pas le paiement du loyer.

  • 70% d’agents mal payes, méprisés,

  • 70% d’agents pour lesquels il faut revaloriser les salaires tout de suite !!

L’accès pour tous à un logement décent est au cœur des revendications de la Cgt.

Dans un contexte de flambée des loyers, le logement est devenu l’une des préoccupations majeures des personnels.

 

La Cgt revendique :

  1. Un service Public du logement social.

  2. Dans la mesure où la Ville de Paris ne cotise pas aux 1% patronal, la CGT demande la création d’une véritable commission d’attribution du logement social associant les organisations syndicales à la part qui revient de droit aux personnels.

  3. Une quittance (loyer et charges) ne dépassant pas 20% des revenus.

  4. La suppression des expulsions :

    De nombreuses communes ne respectent pas la loi SRU. Les maires qui sont hors-la-loi refusent de construire des logements sociaux, pourtant ils ne sont pas inquiétés.

    Plus de 50% des revenus des familles sont engloutis dans les loyers.

    Les marchands de sommeil règnent en maître sur des quartiers entiers, la spéculation immobilière profite bien des lois votées depuis dix ans.

    Un apartheid social s’impose dans de nombreuses villes à cause de la pénurie de logements sociaux.

  5. La non revente pendant 5 ans des logements sociaux rénovés avec l’aide des subventions des régions.

 

Pour l’instant le seul changement réussi,

c’est le changement d’heure.

 


POUR UN VRAI CHANGEMENT

Je me syndique à la C.G.T.
 


 

REAGIR SUR CE COMMUNIQUE NOUS CONTACTER

 
-  Mentions Légales  -     Haut de Page