Accueil
  Vers PDF  IMPRIMER  Les Autres Documents  Accueil Mis en ligne le 4 Novembre 2013
 
UGICT-CGT Syndicat des Cadres
et Techniciens Parisiens
des Services Publics Territoriaux
logo cadre
 


TRAVAILLER

LE DIMANCHE
 

 

Ce qui se joue derrière la bataille du travail du dimanche va bien au-delà des faux prétextes invoqués par les grandes enseignes : l’emploi et la motivation, voire le volontariat des salariés.

Nul doute en effet que travailler le dimanche, travailler la nuit est encore un complément de ressources pour des salariés sous payés, voire la seule ressource possible pour les étudiants notamment.

Mais cette offensive va au-delà et le dimanche est une brèche dans laquelle le patronat veut s’enfoncer afin de banaliser toute la semaine, le jour comme la nuit et pour tout le monde.

Avec l’irruption des mails, d’internet et des mobiles, les cadres eux-mêmes sont soumis depuis des années à une intensification de leur travail et une porosité grandissante de leur vie professionnelle et de leur vie privée.

Nul doute que lorsque le dimanche sera devenu un jour comme les autres, l’ensemble des salariés aura quelque chose à perdre. Là encore, votre patron vous demande d’être à elle corps et âme.

Personne ne conteste à la CGT qu’il faille que certaines professions assurent une continuité, mais il n’est pas possible d’accepter que les temps sociaux soient désormais considérés comme des freins à la productivité.

Notre pays est riche de sa culture, de sa création vivante, de sa convivialité. Notre vie associative, sportive est d’autant plus riche et vivante que nous avons un corpus de lois qui préservent des temps et des espaces pour faire autre chose que travailler.

Personne ne nous fera croire que le bonheur ultime soit de pousser le caddie « tous ensemble » dans les allées des centres commerciaux.

Il n’est vraiment pas inutile, alors que la majorité des Français refusent encore à titre personnel de travailler le dimanche, de questionner cette société où toutes nos routes convergent vers de grands centres commerciaux où tout est prévu pour dépenser son découvert bancaire.

La Ville de Paris veut allonger l’amplitude horaire des crèches, des mairies, des équipements sportifs, musées, bibliothèques, à effectifs constants. C’est le premier pas avant de nous imposer de travailler le dimanche !

Aujourd’hui de nombreuses structures fonctionnent avec des contrats aidés/contrats d’avenir. Se servir des précaires pour travailler tôt le matin tard le soir, week end et jours fériés, ‘Moi Président et ses sbires’ appellent ça lutter contre le chômage !

 

La CGT appelle ça de l’exploitation !

 


POUR LE DROIT A UNE VIE SOCIALE

Je me syndique à la CGT
 

 

 

REAGIR SUR CE COMMUNIQUE NOUS CONTACTER

 
-  Mentions Légales  -     Haut de Page