Accueil
  Vers PDF  IMPRIMER  Les Autres Documents  Accueil Mis en ligne le 23 Septembre 2013
 
UGICT-CGT Syndicat des Cadres
et Techniciens Parisiens
des Services Publics Territoriaux
logo cadre
 


FMCR :

La Mairie de Paris invente un nouveau logiciel

où il faudra valider la validation du validateur !
 

 

Les cadres sont les premiers touchés,

mais bientôt personne ne sera épargné !

 

Les cadres sont déjà de plus en plus mis à rude épreuve (réunion, tableau, reporting continuel) face une bureaucratie sans cesse galopante sous l’impulsion du secrétariat général de la Ville (cf : Séminaire des cadres).

Comme si cela ne suffisait pas, ils ont affaire à un nouvel outil qui aggrave leurs conditions de travail, le logiciel FMCR. Mais attention bientôt tout le monde sera touché par ce fléau.

FMCR quézako ? Pour la plupart d’entre nous, ce logiciel sert uniquement aux demandes de formation, pour d’autre (pour le moment les cadres) il complète l’entretien de notation.

Et voilà ce qui nous attend dans quelques temps car selon les rêves des pontes de la Rue Lobau, les agents de catégorie B et de catégorie C devront bientôt remplir eux-mêmes leur bilan de l’année, fixer leurs objectifs (tu parles) ou leurs souhaits professionnels (avancement ? promotion ?).

Mais attention, à la Mairie de Paris, on sait pousser la perversité aussi loin que possible car « après mon entretien, je remplis les onglets du formulaire d’évaluation » si l’on en croit le guide rédigé par la DRH. Question de valeurs sans doute.

Ensuite, l’évaluateur désormais à distance modifie ou valide. Et après ? C’est bien simple l’agent se reconnecte à FMCR et…. valide l’entretien validé par l’évaluateur !!!

La Mairie dans son souci d’indépendance énergétique vient d’inventer une Procédure à faire du vent. Y aura plus qu’à planter des éoliennes sur le parvis de l’Hôtel de Ville.

 

Mais voyons dans le détail ce que nous allons bientôt vivre au quotidien.

 

Les objectifs :

Ca c’est le côté panoptique de la chose puisque avec des objectifs qu’il faut obligatoirement remplir il faudra nécessairement évaluer leur réalisation (sans doute pour sanctionner l’échec).

On entrera alors dans l’univers de l’auto contrôle. Sous l'oeil bienveillant d'une administration maternante ?

De leur côté, les cadres ayant de grosses troupes à évaluer et qui devront inventer quarante ou cinquante objectifs personnalisés apprécieront, les personnels qui vivront dans la crainte de ne pas les remplir aussi.

 

Primes de match.

Un délire de syndicaliste ? Sachez toutefois qu'une réunion vient de se tenir discrètement à Morland avec à l'ordre du jour la disparition de certaines primes (notamment les IFTS) pour les remplacer par... des primes de résultat. On comprend mieux maintenant l'utilité de FMCR.

 

Les souhaits professionnels :

Des souhaits qui ne peuvent concerner que la mobilité (il faudra décider si l’on veut quitter son poste ou non avant d’avoir pu réfléchir concrètement sur des fiches de poste) et la promotion (il est bien sûr beaucoup plus utile d’identifier les quelques agents qui ne souhaiteraient pas être promus – il y a tellement de promotions dans le réseau ! - plutôt que ceux qui souffrent de leurs conditions de travail, de leur encadrement ou de la nature de leurs tâches)

 

Valider la validation :

Après le développement des « disques partagés » qui a fait de nous de nouveaux geek, voici la validation électronique qui, fatalement, obligera les agents moins à l’aise avec l’informatique à se faire aider par un collègue, faisant ainsi entrer un tiers dans l’entretient dit individuel, avec tout ce que cela peut entraîner.

 

No futur ?

Dans un monde informatisé à l’extrême, froid et technocratique, le N+1 le mieux intentionné n’aura plus la possibilité de faire de l’entretien une rencontre entre deux êtres humains, dans laquelle on pouvait aussi prendre et donner des nouvelles l’un de l’autre.

La présence de l’agent n’est plus nécessaire, tout pouvant se faire par échanges virtuels.

 

Puisque cette procédure n’est pas encore définitivement mise en place, il est temps de marquer son refus devant ce qui sera un facteur aggravant de souffrance au travail.

En attendant question objectifs on aimerait que la Mairie de Paris atteigne enfin les siens pour la bonne marche du service public.

 


LA CGT C’EST VOUS :

CGT VOUS !
 

 

 

REAGIR SUR CE COMMUNIQUE NOUS CONTACTER

 
-  Mentions Légales  -     Haut de Page