Accueil
  Vers PDF  IMPRIMER  Les Autres Documents  Accueil Mis en ligne le 13 Juin 2013
 
UGICT-CGT Syndicat des Cadres
et Techniciens Parisiens
des Services Publics Territoriaux
logo cadre
 


CERTAINS SE VENDENT,

LA CGT SE BAT
 

 

Depuis la signature du protocole de sortie de grève, la DJS cherche à s’exonérer de ses engagements.

La DJS cherche un moyen de contourner ses obligations.

Dernière trouvaille en date : nous imposer 4 dispositifs au lieu des 2 dispositifs initialement prévus.

La DJS tourne dans des piscines pour faire pression sur les EAPS aquatiques avec la duplicité de certains. C’est oublier votre détermination !

La CGT a rencontré lundi 10 juin la DJS en présence de la DRH.

Dans le respect du protocole, vos représentants CGT ont réaffirmé que l’ARE du mardi après midi et du vendredi après midi représentent 2 dispositifs.

 

Tout dispositif supplémentaire ne fait pas partie du protocole signé.

Selon l’exigence de l’exécutif parisien, les EAPS aquatiques sont prêts à accueillir les enfants dans le cadre de l’ARE dès septembre 2013.

Pour être prête, la DJS doit se mettre au travail au lieu de chercher à détourner la signature des élus.

Pour conclure, la CGT rappelle que seuls les EAPS aquatiques peuvent enseigner la natation hors temps scolaire, ce qui exclut de fait tout autre personnel qui voudrait enseigner contre rémunération. Si la CGT estimait que la sécurité des enfants n’est pas assurée, elle en informerait immédiatement les parents d’élèves qui interpelleront la Mairie de Paris.

Lors de cette réunion, la CGT a rappelé que les EAPS aquatiques sont totalement absents de certains bassins écoles. Il est temps que la DJS ait le courage de prendre ses responsabilités.

Nous ne manquerons pas de prendre les nôtres.
Assez de tergiversations ! Au boulot !!!

N’hésitez pas à contacter vos représentants : David Rigaudie, Stéphane Gautherot, Tristan Montagné, Soad Ouazène, Karine Mariani, Eric Poncin, Yan Jacob.

 


Nous sommes à votre disposition

pour relayer vos propositions.
 

 

 

REAGIR SUR CE COMMUNIQUE NOUS CONTACTER

 
-  Mentions Légales  -     Haut de Page