Accueil
  Vers PDF  IMPRIMER  Les Autres Documents  Accueil Mis en ligne le 12 Juin 2013
 
UGICT-CGT Syndicat des Cadres
et Techniciens Parisiens
des Services Publics Territoriaux
logo cadre
 


CADRES MOBILES

ou PLAY MOBILES ?
 

 

Contrairement aux idées reçues et assénées par les tenants des théories managériales à la mode, la mobilité ne serait pas finalement la meilleure manière d’évoluer professionnellement pour un cadre.

C’est une étude menée pour la chaire Nouvelles Carrières de la Rouen Business School (RBS) qui nous l’apprend : les cadres fidèles à leur entreprise réussissent mieux professionnellement que ceux qui se vendent au plus offrant, comme des mercenaires.

En se basant sur différents indices de qualité de carrière, cette étude révèle que contrairement aux idées reçues, gravir les marches au sein d'une même entreprise est ce qui "rapporte" le plus en termes de qualité.

La Ville de Paris qui veut mettre en place QUALI PARIS en aurait donc intérêt à garder ses cadres pour qu’ils suivent les projets.

La survalorisation de la mobilité pour booster sa carrière sert-de prétexte à l’exécutif pour assurer un turn-over, justifier les compressions d’effectifs, motiver les cadres à partir pour ne pas avoir besoin de les pousser vers la sortie. C’est aussi un bon moyen de ne pas valoriser les cadres : à chaque fois que l’on change de direction, on repart à zéro sur la liste des promouvables.

La mobilité externe n’est pas une fin en soi.

Elle se justifie pleinement lorsqu’on a fait le tour d’un poste, d’une fonction, d’un métier. Il n’est pas question de faire l’apologie de l’immobilité, mais voyons bien quels sont les freins à la mobilité. Dans bien des cas, combien de cadres, particulièrement chez les seniors, sont obligés d’en rabattre pour trouver une nouvelle affectation ?

La signature de l’accord ACAG (âges et générations) n’a rien changé aux données du problème.

Les seniors sont incités à vérifier si l’herbe est plus verte ailleurs.

 

Les ANI du MEDEF ont déjà acheté leur stylo

pour signer l’allongement de la durée de cotisation à 45 ans.

Avec le projet de réforme des retraites poussant à 45 années de cotisation, la Ville de Paris comme les dirigeants d’entreprises pourront encore plus accentuer la courbe d’abaissement du statut du cadre.

Faire en sorte que la mobilité soit vécue comme une chance, implique qu’elle soit choisie. Un changement de poste trouve sa motivation dans l’élan que l’on souhaite donner à sa carrière et c’est ainsi que l’on donne son dynamisme à une entreprise ou à une direction de la Ville.

La mobilité c’est aussi l’égalité ; or les femmes sont peu choisies dans les postes ouverts et peu de femmes sont encore promues.

Il en est de même de la diversité ; un affichage politique dans l’enceinte de la salle du Conseil de Paris mais rien de l’identité de la ville dans les services publics parisiens.

 

La CGT revendique :

  • Une mobilité choisie.

  • Des perspectives de progression de carrière.

  • Des ratios de promotion à 100%.

  • L’égalité femmes\hommes\diversité.

 

 

REAGIR SUR CE COMMUNIQUE NOUS CONTACTER

 
-  Mentions Légales  -     Haut de Page