Accueil
  Vers PDF  IMPRIMER  Les Autres Documents  Accueil Mis en ligne le 27 Février 2013
 
UGICT-CGT Syndicat des Cadres
et Techniciens Parisiens
des Services Publics Territoriaux
logo cadre
 


Mes primes

me dépriment.
 

 

Primes de courbettes ?...

 

Depuis plusieurs années les agents se plaignent du manque de transparence dans l'attribution des primes.

Notamment celle dite "de fin d'année" : ou primes de courbettes .

Depuis plusieurs années l'administration nous répond que le chef de bureau/service a le "droit" de : "récompenser les agents méritants "

Nous avons le devoir de l'accepter.

Ainsi, notre hiérarchie aurait des droits, nous aurions les devoirs...

"Agents méritants"!! Dans cette formulation même se manifeste le peu d'intérêt porté aux personnels, cette approche infantilisante et maladroite des encadrants, cette dénégation, cette mauvaise foi, ce mépris enfin de la parole syndicale, c'est à dire des agents que nous représentons...

Car attribuer des primes "à la tête du client, puisque c'est cela dont il s'agit a pour triple conséquence :

  • De décourager les agents de s'impliquer une démarche de prise de parole ou de contestation.

  • D’encourager la compétition entre les personnels : attiser les jalousies, provoquer la méfiance, les tentatives de délation...

  • De dissuader les agents d'accomplir dignement leurs missions de service public...

 

Tant va la cruche à l'eau, qu'à la fin elle s'énerve... L’enquête ‘Paris $ Moi’ a révélé l’exaspération des agents quant à la perte de leur pouvoir d’achat.

Tant et si bien, qu’à la veille des élections, la Ville de Paris a décidé de d’envoyer aux agents un courrier récapitulatif des primes perçues en 2012.

Il fallait bien mobiliser des informaticiens pour additionner quelques chiffres.

Depuis plusieurs années la CGT demande la moyenne des primes par corps et par grade. La CADA (Commission d’accès aux documents administratifs) a sommé la Ville de Paris de fournir ces chiffres aux organisations syndicales.

La Ville de Paris qui se croit au-dessus des lois n’a jamais répondu à cette injonction administrative.

La CGT a demandé à la DRH d’indiquer sur le courrier envoyé la moyenne des primes servies pour permettre aux agents de se situer.

Nouveau refus de la DRH !

Y aurait-il quelque chose à cacher ?

Le mode d’attribution des primes reste nébuleux, visiblement la DRH n’a pas l’intention de lever le voile !

La CGT invite chaque agent à écrire à la DRH pour demander la moyenne des primes de son corps.

 

Modèle de lettre

 

Monsieur Sans-prime
2 rue de la Poupée qui tousse - 75010 Paris

A l’attention de Monsieur Le Goff
Directeur de la DRH
2, rue Lobau - 75004 Paris

Paris, le …………..

Monsieur le Directeur,

J’ai bien reçu le courrier récapitulatif des primes perçues en 2012.

Afin de pouvoir me situer par rapport à mes collègues, il semblerait utile de connaître la moyenne des primes servies dans mon corps et dans mon grade.

Je vous remercie d’avance de l’attention que vous porterez à ma requête et vous prie de croire, Monsieur le Directeur, en l’assurance de ma plus haute considération.

Signature

Copie à :

Madame Errecart, élue en charge des personnels,
9 Place de l’Hôtel de Ville, 75004 Paris.

 


Pour la CGT, 2013 sera une année de lutte et de combats !

EN ROUTE VERS LA VICTOIRE !

Pour obtenir une transparence dans l’attribution des primes.
 

 

 

REAGIR SUR CE COMMUNIQUE NOUS CONTACTER

 
-  Mentions Légales  -     Haut de Page