Accueil
Vers PDF  IMPRIMER  Les Autres Documents  Accueil Mis en ligne le 30 Octobre 2012
 
UGICT-CGT Syndicat des Cadres
et Techniciens Parisiens
des Services Publics Territoriaux
logo cadre
 


Laissez nous

bien travailler !
 

 

Un benchmark est un indicateur chiffré de performance dans un domaine donné (qualité, productivité, rapidité et délais, etc.) tiré de l'observation des résultats de l'entreprise qui a réussi le mieux dans ce domaine.

Cet indicateur peut servir à définir les objectifs de l'entreprise qui cherche à rivaliser avec elle.

La CGT souhaite que la Ville de Paris utilise cette méthode pour mesurer le bien-être au travail des agents et en tire de ‘bonnes pratiques’.

Ainsi, tous les jours, toutes les heures, un système d’évaluation en temps réel et consultable par tous, à tout moment, permettrait d’enregistrer les conditions de travail des personnels, contrats aidés et vacataires compris, pour connaître le classement de chaque Direction l’une par rapport à l’autre et la valeur ajoutée de chaque Directeur.

 

La quantité de travail :

« On me demande une quantité de travail normale car les effectifs sont adaptés, les postes vacants pourvus ».

 

La pression temporelle :

« Je dispose du temps nécessaire pour faire mon travail car les objectifs sont réalistes ».

 

La complexité du travail :

J’ai les moyens de ‘bien travailler’

 

Conciliation entre travail et hors travail :

J’arrive à concilier travail et obligations familiales : on ne me m’impose pas de réunions à 8h du matin ou après 17h.

 

Sécurité de l’emploi :

Je sais que mon contrat sera reconduit : on n’exerce aucune pression sur moi, on ne me fait pas de chantage.

 

Conflits de valeur :

J’ai une véritable autonomie dans mon travail, ma hiérarchie me soutient et reconnaît la qualité de mon travail.

Je peux respecter mon éthique professionnelle.

  • En tant que travailleur social, je peux aider les publics en difficultés qui s’adressent à moi, on ne m’oblige pas à saisir des informations confidentielles pour traquer les usagers.

  • Le Bureau des pensions est redimensionné de manière à pouvoir indemniser les chômeurs en tant réel : d’ailleurs le nombre de chômeurs diminue puisque les contrats sont renouvelés.

 

Rapports sociaux, relations au travail :

  • Ma hiérarchie reconnaît que mon travail est utile et ne me donne pas des injonctions contradictoires.

  • Ma hiérarchie ne m’agresse pas et ne me méprise pas. Elle me soutient et m’encourage.

  • Ma hiérarchie sait communiquer.

  • Je ne suis pas isolé. On ne cherche pas à m’exclure. Je ne subis pas de violence au travail ni de comportements hostiles.

  • Mes collègues et moi sommes solidaires : on ne nous met pas en concurrence. Il existe une véritable cohésion du collectif de travail. Je n’ai pas besoin d’arrêts de travail.

 

Public :

Le public ne m’agresse car l’administration me donne les moyens de bien l’accueillir. Je dispose du temps nécessaire pour l’informer et l’orienter dans ses démarches. Je ne travaille pas sur un plateau téléphonique et l’usager ressent ma disponibilité.

 

Reconnaissance professionnelle :

Je suis reconnu professionnellement : Ma carrière évolue régulièrement

 

Chaque matin, dans une réunion d’ode au benchmark, les performances

de chaque Directeur seront commentées au Secrétariat Général.

Le meilleur connaîtra le bonheur béat de figurer au tableau d’honneur.

 


Pour que le Travail s’adapte à l’Homme

Je me syndique à la C.G.T.
 

 

 

REAGIR SUR CE COMMUNIQUE NOUS CONTACTER

 
-  Mentions Légales  -     Haut de Page