Accueil
Vers PDF  IMPRIMER  Les Autres Documents  Accueil Mis en ligne le 21 Août 2012
 
UGICT-CGT Syndicat des Cadres
et Techniciens Parisiens
des Services Publics Territoriaux
logo cadre
 


Déclaration préalable du Syndicat CGT

des Cadres et Techniciens Parisiens
 

 

LA CROISSANCE QUI SE CONTRACTE

LE CHOMAGE QUI SE DILATE

LE POUVOIR D’ACHAT QUI SE RETRACTE

 

« C’est dans ce contexte que la nouvelle est tombée brutalement.

Le SMIC a été augmenté de 21,50 euros par mois.

Abandonnés à eux-mêmes, les SMICARDS risquent de craquer, notamment ceux de la Ville de Paris.

Une cellule psychologique a été mise en place rue Moureu pour les aider à gérer ce surcroît inattendu de pouvoir d’achat.

L’aide psychologique proposée à tous ceux qui vont gagner 21,50 euros supplémentaires ce mois-ci emploie les techniques testées sur les gagnants du loto : des méthodes largement éprouvées.

Il faut éviter à tout prix que les smicards enivrés par tant d’aisance perdent tout contact avec la réalité et se mettent à dépenser inconsidérément : et un kilo de patates par ci et un camembert par là. Et pourquoi un litre de limonade ?

Comme un bonheur n’arrive jamais seul, cette augmentation tombe au moment des soldes d’été.

Vous vous rendez compte, tous ce smicards qui viennent de toucher le pactole et se retrouvent sans préparation face à des magasins remplis de tentations.

Que vont-ils faire avec ces 21,50 euros ?

Mais se lâcher bien sûr ! Se jeter sur des raviolis en promotion de FRANPRIX, ou une paire de tong à la Halle aux chaussures.

 

Hausse du SMIG inconsidérée

Certains se sont émus de cette situation et aurait préféré qu’on versât 70 centimes par jour aux smicards pour leur éviter de développer le cancer de la cupidité.

Pourquoi ne pas créer une nouvelle ONG : ASF (augmentation sans frontière) pour aider les smicards à franchir le cap de l’opulence ? »

Pour la CGT, cette hausse du SMIG met en exergue le tassement des grilles indiciaires suite au gel du point d’indice.

Désormais notre Président normal dispose de tous les pouvoirs.

La CGT lui demande d’ouvrir des négociations salariales dans la Fonction Publique.

 

La Ville de Paris fait un cadeau de 1 milliard 300 millions d’euros à l’état et annule de fait la dette du gouvernement Sarkozy.

Dans le même temps, les effectifs de notre Direction sont réduits de manière drastique.

La Mairie de Paris dépense 20 millions d’euros pour le Parc des Princes mais refuse la carrière linéaire à ses agents.

A l’heure où l’Etat français fait partie du cercle très fermé des pays qui peuvent emprunter à des taux négatifs, la CGT propose :

Que la ville de Paris emprunte quelques piécettes pour accorder la carrière linéaire à ses agents.

S’agissant des promotions en CAP, la CGT souhaite une véritable transparence. La DSTI est une Direction technique et les CAP doivent en tenir compte.

 

Pour conclure :

La CGT tient à présenter ses vœux à M. Meunier en prévision de son départ à la retraite. Nous avons été des adversaires mais pas des ennemis.

Nous espérons qu’il profitera de son temps libre pour voyager, aller au concert en compagnie de sa famille et de ses amis.

Nous savons pertinemment que M. Meunier est un homme dynamique qui ne restera pas inactif. Peut-être serons-nous amener à nous rencontrer dans d’autres instances.

S’agissant de son successeur, la CGT rappelle que depuis plus de 35 ans le service informatique a toujours été dirigé par un homme blanc.

L’enquête menée par l’INED sur les discriminations à la Ville aurait du pointer du doigt que les hauts fonctionnaires ne sont pas issus des ‘minorités dites visibles’.

 

la DRH préconise d’aprrendre en s’amusant aux quinqua

La CGT regrette que l’accord ACAG (accord âge et génération – paraphrase pour ne pas dire sénior) ne soit pas encore en vigueur.

La DRH se serait fait un plaisir d’offrir du Champomy à nos collègues de la DSTI pour fêter dignement le départ de notre Directeur. La CGT est soucieuse de respecter la charte alcool.

Il fallait bien un accord de cette envergure pour instaurer des pots de départ à la retraite.

En attendant, 41,7% des agents de la DSTI ont plus de 50 ans. La CGT espère que notre Directeur aura le temps de mettre en place avant son départ les ‘serious game’ préconisés sans rire par la DRH.

 

Apprendre en s’amusant ou le serious game

Apprendre en s’amusant : en voilà une bonne idée validée par les pédiatres et les gérontologues.
Après les hochets et autres tapis d’éveil, les séniors iront se former de manière ludique sur Internet. Et pourquoi pas le dimanche après-midi à la place de la sieste ?

 

La CGT propose :

D’inciter les séniors à regarder sur leur i-phone le feuilleton remarquable : « plus belle la Vie » qui peut remplacer à titre gratuit les serious game.

 

 

REAGIR SUR CE COMMUNIQUE NOUS CONTACTER

 
-  Mentions Légales  -     Haut de Page