Accueil
Vers PDF  IMPRIMER  Les Autres Documents  Accueil Mis en ligne le 8 Août 2012
 
UGICT-CGT Syndicat des Cadres
et Techniciens Parisiens
des Services Publics Territoriaux
logo cadre
 


Le changement

c’est urgent !
 

 

Le conflit éthique est source de grande souffrance aujourd’hui car les agents ressentent de plus en plus ces contradictions qu’on leur impose, celles de l’impossibilité de bien faire leur travail en toute authenticité et en toute honnêteté.

 

Comment en est-on arrivé là ?

Les risques psychosociaux sont analysés aujourd’hui selon six dimensions :

  1. Les exigences du travail,

  2. Les exigences émotionnelles,

  3. L'autonomie et les marges de manœuvre,

  4. Les rapports sociaux et relations de travail,

  5. L'insécurité socio-économique ( 20% de précaires à la Ville de paris ).

  6. Les conflits de valeur.

 

Le travail, habituellement porteur de sens, est alors dénaturé entraînant perte de sens et démotivation qui s’installent insidieusement.

Il n'y a plus d’autonomie, plus de mise en débat du travail, plus de solidarité, plus de sens et au final bien plus de risques psychosociaux.

Le stress, l’épuisement professionnel, les troubles anxieux, la dépression et divers maux liés à la santé physique sont des exemples de la souffrance qui peut ainsi être engendrée.

Des conflits éthiques vont être intériorisés et non verbalisés car la course à la performance conduit à une réduction des espaces de discussion. Ce manque de mise en débat au sein du collectif engendre la souffrance au travail.

La CGT demande que les risques psycho sociaux soient enfin intégrés au Document de Prévention des risques professionnels.

 

A ce jour, la DSTI refuse de travailler sur ce sujet.

 

 

REAGIR SUR CE COMMUNIQUE NOUS CONTACTER

 
-  Mentions Légales  -     Haut de Page