Accueil
Vers PDF  IMPRIMER  Les Autres Documents  Accueil Mis en ligne le 21 juin 2012
 
UGICT-CGT Syndicat des Cadres
et Techniciens Parisiens
des Services Publics Territoriaux
logo cadre
 


Grève des piscines :

Vague de colère !
 

 

On n’avait jamais vu ça de mémoire de cégétiste : une direction qui veut surfer sur la vague de la grève de ses agents pour présenter une réorganisation de service qui déshabilleraient complètement les piscines !

La Ville de Paris veut créer une école parisienne de la natation à effectifs constants. Une école avec zéro création de postes !

Pour réussir cet exploit, il faudra améliorer la productivité !

 

L’ASSASSIN SE COUPE À SON COUTEAU

C’est quoi la productivité dans une leçon de natation ?
Réponse de l’administration : Réduction des effectifs avec surveillance revue à la baisse.

Or, la surveillance doit être stricte et constante. Donc : plus d’accueil téléphonique, plus de soin, plus de pause pipi. Sinon, l’EAPS aquatique risque de se retrouver en faute.

Qui sera responsable si un baigneur se noyait suite à un défaut de surveillance ? Le Responsable de l’école parisienne de la Natation ou l’EAPS au bord du bassin ?

La CGT refuse de brader la sécurité des baigneurs dans les piscines !

 

LA TRAHISON TRAHIT LE TRAITRE !

La DJS veut rationaliser les effectifs et le temps de travail :

Dès cet après midi, elle organise une réunion pour élaborer un planning type en étudiant les redéploiements des EAPS aquatiques d’une piscine à l’autre.

En principe, l’école parisienne de la natation devait voir le jour sur la base du volontariat. Apparemment, les EAPS seraient désignés comme volontaires. La Direction risque de faire pression sur ceux qui refuseront d’entrer dans le dispositif.

La CGT ne signera jamais un pseudo protocole de sortie de grève qui dégrade les conditions de travail des agents.

 

L’UTOPIE EST UNE VERITE PREMATUREE !

Monsieur le Maire, votre majorité a obtenu tous les pouvoirs dimanche 17 juin.

Ensemble, défendons le Service Public.

La piscine Beaujon va ouvrir. Avec quels effectifs ?

La CGT vous demande de ne pas externaliser cette piscine.
Recrutez les agents nécessaires à son fonctionnement.

 

SOYONS REALISTES : DEMANDONS L’IMPOSSIBLE !

LES EAPS AQUATIQUES EXIGENT LA RECONNAISSANCE DE LEUR PROFESSIONALISME

  • 20 millions pour le Parc des Princes.

  • 40 millions d’euros pour le Stade Jean Bouin.

  • Combien pour les EAPS aquatiques ?

 

Nous nous battons pour :

  • La création d’une vraie filière aquatique.

  • Le 100% de la natation scolaire.

  • Des effectifs en nombre suffisant pour assurer un service public sportif de qualité.

  • La réduction du temps de travail.

  • Nos déroulements de carrière avec des ratios à 100%.

  • Notre pouvoir d’achat.

 


Convaincus, EnerGiques , DéTerminés

Je me syndique à la C.G.T.
 

 

 

REAGIR SUR CE COMMUNIQUE NOUS CONTACTER

 
-  Mentions Légales  -     Haut de Page