Accueil
Vers PDF  IMPRIMER  Les Autres Documents  Accueil Mis en ligne le 8 juin 2012
 
UGICT-CGT Syndicat des Cadres
et Techniciens Parisiens
des Services Publics Territoriaux
logo cadre
 


Une prison moderne

mais polluante en plein Paris ?
 

 

La Mairie de Paris va bientôt inaugurer de nouveau bâtiments, Avenue de France dans le 13ème, sur une parcelle dénommée T8, pour y accueillir la Directions de la Voirie (DVD) et la Direction de l’Urbanisme (DU).

A la vue du projet, c’est une prison d’un nouveau genre que propose Bertrand Delanoë à ses agents. Il parle même « d’architecture innovante ». Regardez ce chef d’œuvre !

Comme on peut le constater l’immeuble est entouré de barreaux et les fenêtres ne s’ouvrent pas ! Pour empêcher tout risque d’évasion sans doute.

Un gros problème toutefois : cette prison certes moderne ne sera pas écologique, ce nouvel immeuble risque de ne pas être certifié « Qualiparis » !

 

Bureau fait ton office !!

Grâce au génie parisien, ces bureaux abrités derrière les barreaux seront si sombres qu’il faudra allumer la lumière toute la journée…. été comme hiver ! EdF se prépare déjà à rouvrir ses centrales (à charbon ?) pour permettre l’approvisionnement électrique de la Capitale.

Les fenêtres étant condamnées, la Ville de Paris prévoit une climatisation permanente et obligatoire. EdF se frotte déjà les mains et prévoit une 2ème centrale !

Compte tenu des dispositions envisagées (résille, climatisation et éclairage artificiel permanents, fenêtres condamnées), le Plan climat adopté par le Conseil de Paris, et opposable aux constructeurs dans la Capitale ne sera pas respecté.

Gênant pour un bâtiment abritant une Administration parisienne (sic), et revendiqué par celle-ci comme « en adéquation avec l’image que souhaite donner à voir la Ville de Paris » !!!

 

Paris, capitale du réchauffement climatique, il fallait y penser !

Bon si le soleil risque de taper fort sur le T8, les locaux sociaux eux vont briller mais par leur absence, alors que la Mairie les a déclarés…prioritaires lors du dernier accord cadre Santé et Sécurité au travail ! Pas infirmerie. Cantine au nombre de couverts insuffisants.

 

La Ville de Paris rappelé à l’ordre par la cour des comptes de surface ?

Bien que les agents soient parqués en OPEN STRESS, la surface pour les accueillir reste insuffisante.

 

La Ville de Paris en plein plan social ?

Un plan de réduction des effectifs qui ne dit pas son nom est-il mis en œuvre ?

A la DVD, les promotions en CAP des cadres sont soumises à la mobilité des agents. On les incite à partir ! La note de Madame la Secrétaire Générale ‘it’s time to move !’ est mise en œuvre.

 

 

La CGT demande donc à la Mairie de Paris de revoir sa copie.

 

Les agents demandent :

  • Des fenêtres qui s’ouvrent, et la suppression de la climatisation permanente.

  • La suppression des barreaux aux fenêtres.

  • Des stores extérieurs.

  • Des bureaux qui respecte les normes X35-102 datant de 1998 et qui prévoit entre autre 9,78 m2 pour un agent et 22,08 m2 pour deux agents….

  • Des locaux sociaux : infirmerie, lieu de restauration avec un nombre de couverts suffisants,

  • Un local syndical pour permettre aux agents de contacter les délégués qui défendent leurs intérêts.

  • De vrais bureaux et pas des cages à lapin.

 


POUR NE PAS VIVRE DANS UN NID DE PTERODACTYLE

Je me syndique à la C.G.T.
 

 

 

REAGIR SUR CE COMMUNIQUE NOUS CONTACTER

 
-  Mentions Légales  -     Haut de Page