Accueil
Vers PDF  IMPRIMER  Les Autres Documents  Accueil Mis en ligne le 8 juin 2012
 
UGICT-CGT Syndicat des Cadres
et Techniciens Parisiens
des Services Publics Territoriaux
logo cadre
 


MISSION HANDICAP :

COMMENT SE DEBARRASSER

DES TRAVAILLEURS HANDICAPES
 

 

La Ville de Paris prétend remplir ses obligations relatives au recrutement des travailleurs handicapés.

La loi sur l’égalité des chances du 11 février 2005 oblige les employeurs à recruter 6% de travailleurs handicapés et inflige une sanction aux entreprises qui ne respectent pas cette obligation.

Mais les mauvaises conditions de travail, les sous-effectifs, une mauvaise prévention de la pénibilité, altèrent la santé des agents de la Ville.

Et la Ville de Paris se contente de reclasser une partie ( pas tous) les travailleurs handicapés qu’elle fabrique.

 

Examinons les chiffres :

Entre 2010 et 2011, si le taux d’emploi des travailleurs handicapés a augmenté de 2,26%, les dépenses en leur faveur ont baissé de 21%.

La Ville n’a effectué aucune dépense pour aménager les postes de travail pour les agents lourdement handicapés.

 

Que fait la Mission handicap ?

 

  1. Travaillant à la Ville depuis plus de 30 ans et âgé de 58 ans, je suis déficient visuel et la station debout est reconnue pénible, je demande un reclassement

    Proposition de la mission handicap : Surveillance des squares ou devenir un agent affecté au courrier avec port de charges lourdes.


  2. Je suis contrat aidé handicapé affecté depuis 8 ans à l’accueil.

    Proposition de la mission handicap : Rien du tout. On ne me propose surtout pas de passer le concours réservé aux travailleurs handicapés. La Ville préfère me verser 500 euros par mois et être dispensée des charges sociales plutôt que de me verser un vrai salaire.

    Si la CGT attaquait aux prud’hommes et gagnait comme cela a été le cas à plusieurs reprises, le responsable des contrats aidés à la DDEEES me proposerait un CDD de 3 mois ! Elle est pas belle la vie ?

    Heureusement que la DRH, lassée des contentieux, va veiller à faire respecter les décisions du Tribunal !

La CGT pourrait multiplier les exemples à l’infini.

 

 

ET MA CARRIERE PROFESSIONNELLE ?

 

Je suis travailleur handicapé déficient visuel.

J’ai eu la ‘chance’ d’être recruté voila 15 ans .

Dois-je me contenter qu’on m’accorde le droit de travailler ou puis-je demander le droit d’avoir des promotions comme chaque agent de la Ville et la reconnaissance de mes compétences ?

La prochaine CAP des SA devra se prononcer sur ce cas.

La CGT demande que chaque agent ait les mêmes droits au nom de l’égalité de traitement.

La Bonne nouvelle c’est que nous gagnons un trimestre de vie par an.

La mauvaise, c’est qu’en raison de l’allongement des carrières professionnelles, nous risquons tous de devenir des travailleurs en situation de handicap.

Nous devons apprendre à vivre ensemble, avec nos différences.

 


POUR DEFENDRE MON DROIT A ETRE DIFFERENT

Je me syndique à la C.G.T.
 

 

 

REAGIR SUR CE COMMUNIQUE NOUS CONTACTER

 
-  Mentions Légales  -     Haut de Page