Accueil
Vers PDF  IMPRIMER  Les Autres Documents  Accueil Mis en ligne le 15 Avril 2012
 
UGICT-CGT Syndicat des Cadres
et Techniciens Parisiens
des Services Publics Territoriaux
logo cadre
 


PANNES DANS LES BIBLIOTHEQUES :

M. LE DIRECTEUR DE LA DSTI REPOND
 

 

….Seuls les bibliothécaires et les usagers en seraient la cause.

 

Rebondissement dans l’affaire des pannes informatiques des bibliothèques parisiennes.
Le directeur des services informatiques de la Mairie de Paris (DSTI) s’est fendu d’une réponse au magazine « ActuaLitté » après les révélations des pannes touchant en même temps le fonctionnement des logiciels, V.Smart pour les bibliothèques de prêt, et Portfolio pour les bibliothèques patrimoniales.

Cette réponse très tardive (il a du probablement être victime d’une panne de réseau) est néanmoins des plus édifiante (lire ici).

« Les prêts augmentent considérablement » affirme-t-il dans un bel élan, ce que les bibliothécaires subodoraient déjà, « mais grâce au ciel, non, grâce à nous, la DSTI (…) répond largement à la demande » n’hésite t-il pas à déclarer !!! Les pannes n’existent tout simplement pas pour V.Smart, d’après le spécialiste informatique.

Pour Portfolio, « le cas est exceptionnel » et la faute en incombe aux bibliothécaires « qui feraient des notices trop longues » dixit notre Steve Jobs municipal. C'est vrai quoi, ce sont ces sacrées notices qui sont trop longues !

Quant aux pannes du réseau Internet et des postes multimédia, là notre Bill Gates parisien fait fort, c’est tout simplement la faute aux « usagers qui …..Téléchargent ! » Il fallait y penser. Tout juste reconnaît il que certaines zones sont sujettes à des débits assez faibles » en citant pour seul exemple le seizième arrondissement.

Quoi ? Une armée de geek se rendant en masse à la bibliothèque Musset où à celle de Trocadéro pour télécharger illégalement met en péril le réseau informatique parisien ? Mais que fait la DSTI ?

Un espoir toutefois. Le patron de l’informatique parisienne nous fait une promesse qu’on n’attendait plus, l’installation de la fibre optique en 2013, une technologie qui existe depuis plusieurs années maintenant.

Restera plus qu’à être raccordé. Bon là pas de calendrier, faudrait que tout d’un coup Paris devienne « Ville numérique ».

Finalement, à en croire le patron de la DSTI, les problèmes informatiques dans les bibliothèques sont désormais un vieux souvenir.

En cas de nouvelles pannes devra t-il lui aussi être privé de sa (célèbre) prime départementale ? La cagnotte pourrait commencer à devenir intéressante.

Pour vous syndiquer, demander conseil, faire des réclamations, envoyer des informations :

Bertrand.pieri@paris.fr ou agnes.dutrevis@paris.fr

 


POUR QUE PARIS DEVIENNE VILLE NUMERIQUE

Je me syndique à la C.G.T.
 

 

 

REAGIR SUR CE COMMUNIQUE NOUS CONTACTER

 
-  Mentions Légales  -     Haut de Page