Accueil
Vers PDF  IMPRIMER  Les Autres Documents  Accueil Mis en ligne le 4 Avril 2012
 
UGICT-CGT Syndicat des Cadres
et Techniciens Parisiens
des Services Publics Territoriaux
logo cadre
 


LE TRAVAIL QUI FAIT MAL !

COMBATTRE LE MAL-ÊTRE

ET LA SOUFFRANCE AU TRAVAIL
 

 

Qu’est-ce que les risques psychosociaux ?

Les RPS sont des phénomènes à la fois collectifs et individuels qui recouvrent, entre autre, le stress, le mal-être et la souffrance au travail… avec comme conséquence des problèmes de santé, des troubles physiques et psychologiques.

Suite aux vagues de suicides dans plusieurs grandes entreprises françaises, les employeurs publics comme privés sont dans l’obligation légale de s’intéresser aux risques psychosociaux (RPS).

Plusieurs réunions sur la prévention de ces risques se sont donc tenues à la DRH en présence des ressources humaines, des syndicats, de la médecine de prévention, du service social...

Ces palabres ont abouti à la signature d’un accord cadre ‘Santé et Sécurité au Travail’ avec des organisations syndicales minoritaires qui se satisfont d’un accord sans moyen, pire qui se satisfont des redéploiements de postes, synonyme de surcharge de travail dégradant les conditions de travail.

 

Comment aborder la question des RPS ?

Deux écoles s’opposent, souvent frontalement, concernant les moyens de prévenir et de combattre les RPS.

  • La première souhaite mettre en place des questionnaires individuels, des cellules d’écoute, des formations « Gestion du stress »… afin d’aider les personnels à gérer leur souffrance. En bref, cette école travaille sur les effets et peu, ou pas, sur les causes. Elle envisage l’individu, et non pas le travail, comme étant à l’origine des difficultés. Cette vision est issue de la psychologie comportementaliste.

  • La deuxième école pose la question de l’organisation du travail. De fait, les indicateurs qu’elle retient pour comprendre les causes des RPS renvoient au fonctionnement des services et non pas aux comportements individuels. Comme le souligne l’INRS, (l’Institut national de recherche et de sécurité), le mal-être au travail n’est pas « un phénomène individuel en fonction du caractère de chacun mais bien un phénomène collectif résultant de l’organisation du travail et des relations sociales dans l’entreprise ».

 

La stabilité des effectifs est devenue l’alpha et l’oméga de la politique de la Ville de Paris. Ouvrir de nouveaux équipements (crèches, gymnases, …) sans les créations de postes signifie une souffrance accrue pour les personnels.

Alors que l’Article. L. 4121-2 du Code du travail préconise d’adapter le travail à l’homme, ce sont les agents qui s’adaptent en permanence aux réorganisations de service à répétition.

La CGT demande la mise en place d’indicateurs permettant de mieux comprendre, sur la durée, les causes et les effets des RPS dans chaque Direction/Service, …./ établissements

  • Nombre de jours d’arrêts maladies par catégorie de personnels et par secteurs.

  • Nature, fréquence et gravité des accidents du travail par type d’activités.

  • Nombre d’appels en CAP.

  • Nombre de saisine du CPAHD.

  • Turn-over des agents.

  • Temps de travail (niveau des heures supplémentaires, des heures « écrêtées »…),

  • Typologie des emplois (titulaires, non titulaires, contractuels, vacataires, contrats aidés,).

  • Nombre d’incidents techniques…

  • Nombre de suicides.

 

Ces éléments objectifs permettent une approche globale, complémentaire aux ressentis et aux témoignages des personnels.

Nous demandons que ces indicateurs soient validés dans les documents uniques et soient présentés dans les CHS de Direction.

D’autre part, la CGT préconise la création d’un droit d’alerte spécifique aux risques psychosociaux.

Cette procédure, se déclencherait à la demande des organisations syndicales pour permettre de mener une enquête suite à un signalement de souffrance au travail en analysant les indicateurs.

Cet outil nouveau qui permettra d’appréhender les causes possibles des RPS et d’en suivre le règlement sur la durée.

 


POUR LUTTER CONTRE

LES RISQUES PSYCHO SOCIAUX

Je me syndique à la C.G.T.
 

 

 

REAGIR SUR CE COMMUNIQUE NOUS CONTACTER

 
-  Mentions Légales  -     Haut de Page