Accueil
Vers PDF  IMPRIMER  Les Autres Documents  Accueil Mis en ligne le 16 Octobre 2011
 
UGICT-CGT Syndicat des Cadres
et Techniciens Parisiens
des Services Publics Territoriaux
logo cadre
 


Prévention des expulsions locatives

L’Equipe Départementale Logement :

Un Service à la dérive,

Une équipe en souffrance !
 

 

A l'heure où la Mairie de Paris vient d'accorder une subvention exceptionnelle au Samu Social et demande à l'Etat de suspendre les expulsions locatives.

Alors que le conseil de Paris a adopté en 2010 un plan départemental logement ambitieux qui prévoit que « le dispositif de prévention des expulsions locatives sera par ailleurs considérablement amélioré, notamment par la mise en place d’un ensemble d’actions favorisant aussi bien un traitement précoce des situations qu’en proposant un accompagnement social adapté à chaque stade de la procédure d’expulsion »,

 

La DASES semble avoir oublié son

Equipe Départementale Logement !

 

L'EDL existe depuis 2002 suite à la volonté de la Mairie que tout parisien en procédure d'expulsion de son logement puisse être informé, soutenu ou bénéficie d'un accompagnement social. Cette équipe de 17 travailleurs sociaux permet chaque année à plusieurs centaines de personnes d'éviter de se retrouver à la rue.

Aujourd'hui cette équipe n'arrive plus à assumer les missions que l'administration lui a progressivement rajoutées au cours des années sans se soucier des moyens supplémentaires à apporter (postes supplémentaires, logistique).

Depuis 2 ans, les Travailleurs Sociaux d'EDL alertent l'administration sur la dégradation de leurs conditions de travail. Aucune mesure concrète n'ayant été proposée, ils refusent depuis janvier de prendre une partie des nouveaux dossiers.

Soutenus par la CGT, ils ont été reçu en audience fin juin. La réponse apportée par l'administration a été :

  • Il n'y aucune possibilité de poste supplémentaire.

  • Statistiquement, le nombre de postes est suffisant pour l'activité du service.

  • Il est proposé de recruter un agent, en emploi aidé, à mi-temps !

 

L'équipe a pourtant re-expliqué que l'action sociale ne se mesure pas uniquement avec les statistiques et que son intervention se fait souvent dans l'urgence.

 

Aujourd'hui l'EDL est en situation d'asphyxie,

situation amplifiée avec la crise du logement et

l'augmentation des procédures expulsions.

Des personnes en procédure d'expulsion restent sur le carreau !

 

La CGT apporte à son soutien à cette équipe et dénonce :

  • L'absence de moyens pour un service dont on a fait augmenter l'activité.

  • Le manque d'écoute de ses agents qui en font les frais depuis plus de deux ans !

 

La CGT revendique :

  • Des moyens à hauteur des objectifs que se fixe la Mairie de Paris.

  • Une réorganisation de service qui ne soit pas basée sur un raisonnement statistique mais respecte le travail social et ainsi les usagers.

 

 

REAGIR SUR CE COMMUNIQUE NOUS CONTACTER

 
-  Mentions Légales  -     Haut de Page