Accueil
Vers PDF  IMPRIMER  Les Autres Documents  Accueil Mis en ligne le 9 Avril 2011
 
UGICT-CGT Syndicat des Cadres
et Techniciens Parisiens
des Services Publics Territoriaux
logo cadre
 

CFDT     -     CGT     -     UNSA

 


SECRETAIRES MEDICO-SOCIAUX :

Lettre ouverte aux

Adjointes et Adjoints au Maire de Paris
 

 

Madame Maïté ERRECART
Adjointe au Maire de Paris chargée des ressources humaines.

Madame Olga TROTIANSKY
Adjointe au Maire de Paris chargée de la solidarité, de la famille et de la lutte contre l’exclusion.

Monsieur Jean-Marie LEGUEN
Adjoint au Maire de Paris chargé de la santé publique.

Monsieur Romain LEVY
Adjoint au Maire de Paris chargé de la protection de l’enfance.

Monsieur Christophe NAJDOVSKI
Adjoint au Maire de Paris chargé de la petite enfance.

Madame Liliane CAPELLE
Adjointe au Maire de Paris chargée des seniors et du lien intergénérationnel.

 

Paris, le 28 mars 2011

 

Madame l’Adjointe au Maire, Monsieur l’Adjoint au Maire,

 

Le 7 mars 2011 les secrétaires médico-sociaux de la Ville, du Département et du Centre d’Action Sociale de la Ville de Paris se sont massivement mobilisés (30% de grévistes).

L’intersyndicale CFDT – CGT – UNSA reçue par la Direction des Ressources Humaines est particulièrement déçue des réponses apportées. En effet, la DRH précise qu’elle n’est pas mandatée pour aborder le régime indemnitaire des secrétaires médico-sociaux et refuse de faire la transparence sur la répartition des primes entre agents.

C’est pourquoi les secrétaires médico-sociaux demandent que les élus se saisissent de la question sur reva-lorisation de leur régime indemnitaire en respectant les principes suivants :

  • S’aligner sur le régime indemnitaire des autres corps administratifs de catégorie B de la Ville, du Département et du Centre d’Action Sociale de la Ville de Paris.

  • Fixer un minimum indemnitaire garanti pour tous.

  • Instituer une règle de répartition fixant l’éventail de ces primes.

 

Maintenir les inégalités actuelles reviendrait à nier les compétences et l’investissement des SMS sans lesquels aucun service social ou médical ne pourrait fonctionner.

Aussi, l’intersyndicale demande à vous rencontrer pour étudier toutes les options possibles :

  • Généralisation de la prime de rendement.

  • Généralisation du coefficient 3 dans le cadre d’une référence du décret 2002-62.

  • Ou basculement de la référence au décret 2002-63.

 

Dans cette attente,

Veuillez agréer, Madame l’Adjoint au Maire, Monsieur l’Adjoint au Maire, nos salutations distinguées.

 

Pour la CFDT : F. RIOU

Pour la CGT : M-C DEMESSINE

Pour l’UNSA : C.GRAINDORGE

Pour l’UNSA : B. CHAPELON

 

 

REAGIR SUR CE COMMUNIQUE NOUS CONTACTER
 
-  Mentions Légales  -     Haut de Page