Accueil
Vers PDF  IMPRIMER  Les Autres Documents  Accueil Mis en ligne le 27 Mars 2011
 
UGICT-CGT Syndicat des Cadres
et Techniciens Parisiens
des Services Publics Territoriaux
logo cadre
 


RASSEMBLEMENT

LUNDI 28 MARS 12H – 14H

PLACE DE L’HÔTEL DE VILLE
 

 

FLAMBEE DES PRIX

 

La situation sociale est grave : 5 millions de demandeurs d’emploi, 8 millions de Français vivant sous le seuil de pauvreté, accroissement de la précarité, conditions de travail dégradées…

L’accroissement des inégalités et des injustices mine la cohésion sociale. L’absence de perspectives, un dialogue social insuffisant, provoquent interrogations et désarroi face à l’avenir.

Dans ce contexte, la flambée des prix des Loyers, de l’EDF, du pétrole et des transports ampute nos salaires de manière significative et durable.

 

 

Augmenter les salaires pour sortir de la crise

 

Dans le cadre du préavis de grève déposé par l’ensemble des organisations syndicales sur les avancements de grade, la CGT revendique l’ouverture immédiate de négociations.

Les augmentations de salaires sont indispensables pour :

  • Une véritable évolution de carrière.

  • La suppression des inégalités et la lutte contre la paupérisation de la société.

  • Reconnaître et améliorer le niveau de qualification.

  • Améliorer le pouvoir d’achat.

  • Accroître la consommation et accélérer la croissance économique, génératrice d’emplois et de ressources financières pour la protection sociale.

 

Ces hausses de salaire via les avancements de grade sont légitimes car la Ville de Paris ne peut ignorer l’inflation de la productivité au travail.

La France fait partie des pays où la productivité horaire est la plus élevée au monde.

Pour la CGT, tous les agents doivent bénéficier d’augmentations générales au moins équivalentes à l’évolution du coût de la vie.

Les parts variables de nos salaires (nos primes) doivent être négociées collectivement et les critères d’attribution doivent être transparents.

La mobilisation du 7 mars nous a permis d’arracher des postes supplémentaires, mais en nombre insuffisant.

Face à la situation économique et sociale sans précédent depuis 1929, la CGT demande au Maire de Paris de mettre en place un bouclier social pour ses agents.

 


POUR DEFENDRE LA SANTE AU TRAVAIL,

ET LE POUVOIR D’ACHAT

Je me syndique à la C.G.T.
 

 

 
REAGIR SUR CE COMMUNIQUE NOUS CONTACTER
 
-  Mentions Légales  -     Haut de Page