Accueil
Vers PDF  IMPRIMER  Les Autres Documents  Accueil Mis en ligne le 3 Janvier 2011
 
UGICT-CGT Syndicat des Cadres
et Techniciens Parisiens
des Services Publics Territoriaux
logo cadre
 


Après Morland sans fleurs

et Morland privé de ménage,

Morland bradé au privé !!!
 

 

En décembre 2009 et juin 2010, le personnel du site Morland et des Directions proches s’est mobilisé pour défendre notre jardinier, menacé de délocalisation, puis nos agents de ménage menacés de licenciement. Grâce aux pétitions signées massivement par les agents, nous avons obtenu successivement le maintien du fleuriste à Morland, et la reconduction de la quasi-totalité des agents de ménage.

 

Voici que l’Administration parisienne frappe à nouveau :

Le Bureau de la Topographie de la Direction de l’Urbanisme est menacé de privatisation, et 10 de ses 17 TS sont débarqués.

 

Services Publics :

attention, à Paris, un Libéral de “gauche”,

tente de cacher un libéralisme de droite !

 

En effet, la Directrice de l’Urbanisme, lors d’une réunion avec le Bureau de la Topographie le 13 décembre 2010, a exposé aux agents que, pour des raisons budgétaires, elle a décidé à d’externaliser une partie des activités du Service.

Dix des 17 TS du Service sont priés d’aller voir ailleurs pour trouver un nouveau poste. Ces fonctionnaires, ayant œuvré consciencieusement à l’élaboration du Plan parcellaire de Paris, pour la majorité d’entre eux depuis 20 ans, voire 30 ans, sont donc « récompensés » en se voyant assigner un délai de quelques mois pour décamper. Les 4 cadres du Service se voient confier la tâche peu ragoûtante de choisir qui va rester, et qui sera « remercié ». Ambiance…

Sauf que cette décision, prise sans concertation préalable, ni des agents, ni des organisations syndicales, aura, si elle est appliquée, des conséquences dévastatrices sur le fonctionnement du Service Public de l’Urbanisme. La fiabilité et la justesse du Plan de Paris reposent en effet sur ces agents publics, qui vérifient et actualisent sur le terrain les données topographiques. C’est à cette condition que le Plan de Paris restera l’outil de base dont tous les services de la ville sont les utilisateurs, et sur lequel les professionnels et les usagers s’appuient.

 

Ce projet est également très révélateur du mépris de l’Administration pour ses agents. Quel crédit accorder à une Administration qui se targue de se préoccuper des conditions de travail de ses agents, mais les débarque sans ménagement, leur infligeant la tristement célèbre injonction du Président de République : “Casse-toi pauv’con !”

Ce projet constitue par ailleurs un dangereux précédent, aussi néfaste pour le Service Public que dévastateur pour le devenir des agents.

 

Après le démantèlement du Bureau de la Topographie, à qui le tour ?

 

Ce projet doit donc être gelé immédiatement ; un autre projet, permettant d’optimiser le fonctionnement du Service, doit être étudié en concertation avec les agents concernés et leurs organisations syndicales.

La suppression des 10 postes de TS doit être purement et simplement annulée, et les agents concernés, garants du bon fonctionnement du Service public, assurés du maintien dans leurs fonctions.

 

C’est pourquoi nous vous invitons à vous indigner et à les soutenir :

  • En assistant à l’Assemblée générale du mardi 11 janvier 2011, de 12h à 14h, salle 8070.

  • En signant la pétition de soutien à vos collègues du Bureau de la Topographie :

 


POUR DEFENDRE L’EMPLOI, LES SALAIRES ET LES RETRAITES !

POUR LUTTER CONTRE LA PRECARITE !

Je me syndique à la C.G.T.
 

 

 
REAGIR SUR CE COMMUNIQUE NOUS CONTACTER
 
-  Mentions Légales  -     Haut de Page