Accueil
Vers PDF  IMPRIMER  Les Autres Documents  Accueil Mis en ligne le 13 Décembre 2010
 
UGICT-CGT Syndicat des Cadres
et Techniciens Parisiens
des Services Publics Territoriaux
logo cadre
 


HANDICAP

ET  BLA  BLA  BLA
 

 

Un beau document sur papier glacé dans lequel on omet juste de donner le nombre de travailleurs handicapés.

S’agissant des reconversions professionnelles, la MHR construit des projets professionnels réalistes. Mais réalistes pour qui ? A quel moment les besoins des agents sont pris en compte ? Seuls les besoins de l’administration existent.

Or, sur les DU existants, il est stipulé que le poste de travail doit s’adapter à l’homme.

Pour la CGT, la Ville veut recruter des handicapés en bonne santé et qui ne créent aucun problème d’adaptation. En raison des sous effectifs, les encadrants souhaitent embaucher des agents opérationnels tout de suite.

La DRH nous dit que les collègues doivent être solidaires des agents handicapés.
Mais les collègues partent en vacances, tombent malades, ont des réunions et des impératifs professionnels.

 

Exemple : Accueil d’un agent en fauteuil roulant à Morland. Cet agent avait besoin de l’assistance d’un collègue pour se rendre aux toilettes. Outre l’aspect humiliant de la demande, les collègues ne peuvent être disponibles en permanence.

Le sentiment qui découle de notre expérience de syndicaliste, c’est que lorsqu’on accompagne un agent en difficulté à la mission handicap, la mission handicap cherche un moyen de s’en débarrasser en mettant en avant une inadaptation du travailleur handicapé au poste.

La loi du 11 février 2005 réaffirme le principe de non discrimination des personnes handicapées.

Le statut général de la FP est modifié pour tenir compte des difficultés d’accès à l’emploi des personnes handicapées.

Le F IPHFP est créé.

Combien d’argent la Ville de Paris a-t-elle touché du FIPHFP ?

L'obligation d'emploi est 6 %.. et la loi impose une sanction plus sévère aux entreprises qui ne respectent pas cette obligation.

La CGT considère que la Ville de Paris emploie des travailleurs handicapés pour ne pas payer les pénalités liées au non respect de cette obligation.

Sur quels critères sont retenus les candidats admis à passer les concours?

  • • En 2009, la Ville a recruté 49 candidats.

    Sur quels types de poste ? Avec quel type de handicap ?

    • Combien d’agents handicapés ont été licenciés ?

    • Combien sont partis d’eux même ?


  • Les candidats retenus ont 6 mois pour se trouver un poste, sinon ils perdent le bénéfice de leur réussite au concours. La DRH ne procède à aucune affectation d’office.

    Pourquoi ?

    Sur quel texte se base-t-elle pour cela ?

 

Les effectifs de la catégorie C diminuent, notamment ceux de la filière administrative.

Dès lors comment accueillir les travailleurs handicapés et comment reclasser nos collègues en situation de reconversion professionnelle ?

  • On ne connaît pas les référents handicaps. Sont-ils volontaires ou ont-ils été nommés volontaires ?

  • Qui est le relais technique chargé de l’adaptation des postes ?

  • Quel est le lien entre droits d’accès informatiques et travailleur handicapé ? (page 18).

 

Clarifier la procédure de saisine des demandes d’aménagement :

  • Un agent demande le télétravail à 100% à Montpellier depuis le mois d’août. La Maire de Paris a répondu favorablement à la demande.

    Pourquoi la DRH tarde-t-elle à répondre favorablement ?

    • Quel est le circuit de la demande ?

    • A la Ville de Paris, qui décide ?

    • Le Maire de Paris qui détient sa légitimité d’une élection ou la DRH ?

    • Les aides techniques sont spécifiques : Donner des exemples d’aides techniques. La Ville prend-elle en charge les chiens d’aveugle, comment apprendre aux non voyant à se repérer dans leur espace de travail.


FORMATION :

  • 184.000 euros. Comment se réparti ce budget entre les personnes handicapées, et les collègues ou les encadrants chargés d’accueillir les agents en situation de handicap ?

  • 184.000 euros : Comment se décline ce budget entre les différentes directions ? On a quelques exemples pour la DASCO et la DAC. Mais et les autres directions ?

    • Les SMS qui travaillent dans des maternités confrontées à des femmes enceintes malentendantes, se voient refuser les formations à la langue des signes.

    • On demande aux agents de mobiliser leur DIF pour ce genre de formation, alors que cette formation fait partie de leur travail.

 

On a le sentiment à la lecture du document que le handicap ‘surdité’ est une priorité.
La Ville s’intéresse particulièrement aux parisiennes et aux parisiens malentendants et forment ses personnels en conséquence. (DAC, 3975). Est-ce suffisant ?

 

Budget

  • La Ville a dépensé 2.000.000 millions d’euros pour passer des marchés avec les milieux protégés.

Quels types de marchés ont été passés ?

  • Le site Avenue de France est accessible aux personnes handicapées.

    • Ascenseur, salle de soins, ….

Quid des autres sites dont l’ascenseur est en panne un jour sur deux ?

Quid des autres personnels contraints de travailler en OPEN SPACE avenue de France?

Sur quels types d’emplois va-t-on les reconvertir lorsqu’ils seront devenus malades de leur travail ?

 

Formation AAE ( agent administratif d’entreprise )

Théoriquement, il n’existe plus d’agent administratif. La Ville veut y compris se débarrasser de ses ALG. Quelles sont les missions de ces AAE ?

 

Accueil des sourds

La Ville a accueilli en apprentissage 2 personnes sourdes qui ont obtenu leurs diplômes. Pourquoi les recruter sur des CUI et pas définitivement ?

 

RECONVERSION

  • 182 dossiers en instance à la MHR.

  • 83% des agents ont moins de 55 ans et ne peuvent bénéficier d’un départ à la retraite anticipé.

Quelles mesures seront prises par la Ville en faveur de ces agents ?

 

Service Médical

1758 agents ont des restrictions d’aptitude !

Beaucoup d’agents se plaignent de l’absence de visites médicales.

Comment détecter alors les maladies professionnelles (cancers dûs à l’amiante ou aux poussières de bois, etc…)

Exemple : A un agent de ménage qui a le dos cassé par le travail, on la met en arrêt de maladie simple, pour pouvoir s’en débarrasser plus facilement après.

Quelles mesures sont prises pour réintégrer les agents qui reviennent de longue maladie ?

Comment un médecin peut évaluer l’aptitude d’un agent à suivre une formation. En théorie le médecin ne peut juger que des aptitudes médicales des agents.

 

Réseau RH pour la reconversion

Les référents reconversion sont-ils les mêmes que les référents handicap ?
La DRH s’octroie le droit de demander aux agents un CV, ce qui est contraire au statut de la Fonction Publique.

 

Modalités de reconversion

Dans le cas de maintien dans l‘emploi, le travail est réparti sur les collègues !

  • La DRH prétend que le personnel ouvrier ne dispose pas du ‘potentiel initial’ pour réussir les tests ?

Quid du fameux 3PS ? La CGT avait raison de dire que ces modules ne devaient pas amputer le DIF.

La Ville profite du savoir faire et de la technicité de ses agents. Puis elle s’en débarrasse quand le travail les a cassés.

Dans les piscines, il y aurait des moyens à mettre en œuvre pour que les EAPS n’aient pas les poumons brûlés par le chlore. La DRH préfère éliminer les agents qui ne peuvent plus la servir, plutôt que les former ou de prévenir les maladies.

  • Certains agents auront la possibilité de se former car leur potentiel initial les y autorise.

Que font-ils en attendant que les formations démarrent ?

La Ville renonce à alphabétiser ses agents.

La Ville refuse d’accueillir en stage ses propres agents ! (page 46)

Les postes d’adjoints administratifs demandent plus de technicité car le niveau de recrutement s’est accru. La Ville profite de l’effet d’aubaine du chômage. Les adjoints administratifs ont le BAC, voire BAC + 2. Ils font un boulot de SA.

Donc lors des processus de reconversion, les agents essuient des échecs.

Mais est-ce normal de laisser des adjoints sur des postes de SA et fermer la porte à nos collègues qui ont besoin d’une deuxième carrière?

 

PROPOSITIONS :

  • Prévenir les maladies professionnelles en mettant en place une bonne organisation du travail.

  • Accompagnement des personnes en dépression via un renforcement des cellules de soutien psychologique. Créer les postes de psychologues nécessaires à un véritable suivi des agents, et pas un RV de loin en loin.

  • Prévoir des plans de formations des agents qui anticipent le reclassement,

    • Elargir le 3PS à une majorité d’agents

    • Alphabétiser systématiquement les agents qui en ont besoin dès leur embauche


  • Accepter les personnes handicapées dans leurs différences et non pas comme des travailleurs ordinaires à qui on peut demander la même chose qu’un agent non handicapé.

  • La Ville a supprimé les emplois dits ‘réservés’. C’est une manière de nier la spécificité des travailleurs handicapés.

  • Intégration des travailleurs handicapés avec accompagnement par la structure (Ex : les ESAT qui proposent leur aide).

  • Lorsqu’un agent passe un concours réservé, la MRH doit ‘placer’ cet agent dans les Directions lorsqu’il ne peut pas se trouver un poste. Idem pour les agents qui reviennent d’un arrêt longue durée. En effet, les recruteurs ont l’embarras du choix. De ce fait, ils préfèrent recruter des agents opérationnels de suite.

 

Pour la CGT, la DRH doit accompagner les agents qui ne sont pas en capacité d’évoluer. La Ville a le devoir de faire attention au capital humain qui constitue une richesse et pas un coût.

La Ville doit accepter que les travailleurs handicapés soient moins ‘productifs.’
Sinon, que la Ville cesse de faire semblant de vouloir embaucher des travailleurs handicapés.

Que la Ville subventionne les ESAT et cesse de créer de la souffrance au travail, que ce soit pour les handicapés ou pour les collègues.

 

 
REAGIR SUR CE COMMUNIQUE NOUS CONTACTER
 
-  Mentions Légales  -     Haut de Page